Le Belem, un trois-mâts immortel


Histoire du Belem




Le Belem, un trois-mâts à phare carré et coque en acier, est le dernier des grands voiliers de commerce français du XIXème siècle toujours en état de naviguer. Son épopée maritime qui dure depuis maintenant 120 ans a vu le Belem changer trois fois de nationalité pour finir par retrouver le pavillon tricolore de ses origines, échappant de peu à la destruction, survivant là où nombre de voiliers sombrèrent dans les flots...

 

Il est lancé à Nantes en 1896. Sa devise est "Ordem e Progresso", qui est également celle du Brésil.

 

Il s'agit du dernier trois-mâts barque français et du plus ancien trois-mâts en Europe qui navigue encore. Sa mission initiale était le transport jusqu’en France des fèves de cacao d’Amazonie pour le célèbre chocolatier Menier, puis par la suite du rhum et de la canne à sucre. Ses campagnes se feront principalement en direction de Belém, port situé sur la rive sud du bras méridional de l'embouchure du fleuve Amazone duquel il tire son nom.

 

Mais ce bâtiment connaîtra bien d'autres destinations, telles que Montevideo en Uruguay, ou la Martinique aux Antilles, d'où il échappa par miracle à l’éruption de la montagne Pelée en 1902, qui dévasta le port de Saint-Pierre et fit près de 30 000 morts. En 1914, au commencement de la guerre qui cause la disparition d'un grand nombre de navires de commerce, les missions du Belem sont interrompues. Le vaisseau, devenu obsolète, est concurrencé par les navires à vapeur, plus rapides.




La reconversion 


Le Belem passe alors sous pavillon britannique : il est acheté par le duc de Westminster qui l’équipe pour la première fois de moteurs et le transforme en yacht de luxe pour ses loisirs, et en 1921, Sir Arthur Ernest Guinness, le vice-président des brasseries Guinness et grand amateur de navigation, en fait l'acquisition et le renomme Fantôme II. Il va s'en servir comme d'un navire de croisières, mais aussi pour des voyages plus longs, notamment le tour du monde.

 

En 1951, Vittorio Cini, puissant capitaine d’industrie italien rachète aux héritiers d’Arthur Ernest Guinness le célèbre navire. Il le renomme le "Giorgio Cini" en mémoire de son fils Giorgio, mort dans un accident d’avion deux ans plus tôt, et le réaménage en "navire-école" opérationnel. Pour les Vénitiens, Le Giorgio Cini n’est pas qu’un simple navire-école : il est également l’incarnation de la renaissance de la tradition navale de leur cité et de sa gloire d’antan.

 

En 1979, la Caisse d’Epargne rachète le Giorgio Cini qui retrouve son nom d’origine le Belem, et en 1984, il est classé monument historique. Depuis, le Belem est ambassadeur de France à l'étranger : il participe aux célébrations du centenaire de la Statue de la Liberté à New York en 1986 puis, en 2002, à un voyage mémorial sur les premières routes de navigation transatlantique. Et enfin, il devient le premier navire français à être invité à Londres par la Reine d'Angleterre à l'occasion de son jubilé de diamant en 2012. Aujourd'hui, c'est un navire de cabotage, qui propose des stages d'initiation et de découverte de la navigation traditionnelle, et sert également à la Marine nationale pour l'entraînement de ses jeunes recrues.




Je demande un devis





Nos anciens articles :


Mai : Pourquoi la Bounty est-elle si célébre ?
Juin : Baleine et Méditerranée
Juin : Christophe Colomb : espagnol, portugais ou italien ?
Juillet : A l'abordage d'un sous-marin !
Juillet : Rackham le Rouge et ses deux femmes : mythe ou réalité ?
Août : Pot au Noir ou Pote au Noir ?
Août : Supersitieux, les marins ?
Sept : Qu'évoque pour vous l'île d'Elbe ?
Sept : Jobs, Stark et Vénus
Oct : Flibustier, corsaire ou pirate ?
Oct : Pourquoi et comment une obélisque à la Concorde ?
Nov : Ces projets nautiques délirants
Déc : Le tour du Monde à la voile
Janv 2015 : Histoires d'îles
Fév : Endroits à éviter en mer
Fév : Un homme à la mer !
Mars : La petite fiancée de l'Atlantique nous a quittés
Mars : Trop d'eau ou pas assez
Avril : Le radeau de la Méduse
Avril : Les yachts au superlatif
Mai : L'Hermione et Lafayette
Juin : Attention OFNI en vue !
Juillet : James Cook - Chapitre 1
Août :  James Cook - Chapitre 2
Septembre : James Cook - Chapitre 3
Octobre : COMET : L'insubmersible
Novembre : Le redoutable Cap Horn
Décembre : La navidad
Janvier : A voile ou à moteur ?
Février : La Folie Créatrice


Si vous avez une idée d'article, contactez sabrina@filovent.com


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?