Monstres marins ou animaux réels ?

 

Au cours des derniers siècles, l’existence de certains monstres mythologiques a été démontrée grâce à des preuves irréfutables. Pourtant, ils restent ancrés dans les légendes. Au Moyen Âge, ce sont les récits nordiques, scandinaves et islandais, qui nous ont fourni le plus d’informations sur ces créatures. Le plus important de ces textes, le "Speculum Regale", paru au milieu du 13ème siècle, décrit diverses espèces de cétacés vivant dans les mers autour de l’Islande. Ces monstres sont décrits comme féroces et sanguinaires, détruisant navires et hommes. 

 

Le baleine

 

Jusqu’à peu, le cachalot avait mauvaise réputation, les marins le surnommaient "tyran". Des romans tels que "Moby Dick" ont contribué à renforcer cette image négative... L’auteur de ce roman, Herman Melville décrit Moby Dick, la baleine blanche la plus célèbre, comme "l’esprit du mal parcourant les mers", assoiffé de vengeance et dont l’unique volonté est d’envoyer les baleiniers par le fond. Le capitaine Achab est obsédé par Moby Dick: il veut s’en venger depuis que l’animal lui a coûté une jambe. Il entraîne alors tout son équipage dans une course poursuite à travers l’océan Pacifique jusqu’au jour où le combat avec la bête devient inévitable : Moby Dick fera sombrer le navire et tout son équipage

 

Le calmar géant

 

Pendant longtemps, le calmar géant n’exista que dans l’imagination des romanciers. Il faudra attendre le XIXème siècle pour que les scientifiques aient enfin la preuve de son existence. Le calmar est souvent associé à des attaques dévastatrices de navires et de marins. Certains auteurs pensent d’ailleurs que le légendaire Kraken pourrait être un calmar... Le plus grand calmar jamais observé est celui qui s’échoua le 2 novembre 1878 sur la côte de Terre-Neuve au Canada. Il mesurait près de 18 mètres ! Il semblerait pourtant qu’il en existe des spécimens beaucoup plus grands... En effet, la découverte d’un tentacule de calmar de 14 mètres vient appuyer cette hypothèse. Autre élément troublant : les traces de ventouses laissées par un calmar sur la peau d’un cachalot. Celui-ci est friand de la chair des calmars. Ces cicatrices permettent de donner une idée approximative de la taille des calmars géants, à savoir 22 mètres, voire plus…

 

Le narval, ou licorne des mers

Grand cétacé vivant dans l’océan arctique, le narval est connu pour sa corne qui est en fait son incisive gauche en forme de longue défense horizontale spiralée qui peut mesurer jusqu’à 3 mètres de long. C’est la raison pour laquelle il a été surnommé licorne de mer. Les hommes ont eu du mal à faire la différence entre "la licorne de mer" et la "licorne de terre". Pendant longtemps ils se sont demandés si le narval était un poisson ou un mammifère et s’il portait une dent ou une corne… Sa longue défense était souvent exposée comme étant la corne d’un animal fabuleux. Elle représentait un danger véritable pour les bateaux car elle pouvait transpercer leurs coques ! Au Moyen Âge, on le décrivait comme un monstre titanesque. Pourtant, si les marins nordiques chassèrent le narval avec acharnement sur les côtes du Groenland ou d’Islande, ce n’était pas dans le but d’anéantir l'espèce mais plutôt pour récupérer sa défense considérée comme magique. Les hommes lui prêtaient, en effet, des vertus mystiques.

  

 


Je demande un devis





Nos anciens articles :


Mai : Pourquoi la Bounty est-elle si célébre ?
Juin : Baleine et Méditerranée
Juin : Christophe Colomb : espagnol, portugais ou italien ?
Juillet : A l'abordage d'un sous-marin !
Juillet : Rackham le Rouge et ses deux femmes : mythe ou réalité ?
Août : Pot au Noir ou Pote au Noir ?
Août : Supersitieux, les marins ?
Sept : Qu'évoque pour vous l'île d'Elbe ?
Sept : Jobs, Stark et Vénus
Oct : Flibustier, corsaire ou pirate ?
Oct : Pourquoi et comment une obélisque à la Concorde ?
Nov : Ces projets nautiques délirants
Déc : Le tour du Monde à la voile
Janv 2015 : Histoires d'îles
Fév : Endroits à éviter en mer

Fév : Un homme à la mer !
Mars : La petite fiancée de l'Atlantique nous a quittés
Mars : Trop d'eau ou pas assez
Avril : Le radeau de la Méduse
Avril : Les yachts au superlatif
Mai : L'Hermione et Lafayette
Juin : Attention OFNI en vue !
Juillet : James Cook - Chapitre 1
Août :  James Cook - Chapitre 2
Septembre : James Cook - Chapitre 3
Octobre : COMET : L'insubmersible
Novembre : Le redoutable Cap Horn

Décembre : La navidad
Janvier : A voile ou à moteur ?
Février : La Folie Créatrice
Février : Le Belem, un trois-mâts immortel
Février : Le tour du monde avec Yvan Bourgnon

Mars : L'histoire des phares
Mars : Sous l'océan


Si vous avez une idée d'article, contactez sabrina@filovent.com


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?