Le redoutable Cap Horn



Des vents violents...


 
C’est le point le plus au sud de tous les continents. A cet endroit du globe, les vents soufflent toujours d’ouest en est, sans être arrêtés par aucune terre. Arrivant au large de l’Amérique, les voici bloqués au nord par la Cordillère des Andes et au Sud par l’Antarctique. Ils s’engouffrent dans le détroit de Drake, un véritable goulot, où leur vitesse grandit encore. D’autres vents dégringolent de la Cordillère des Andes dans le détroit et mêlés aux premiers, ils provoquent de terribles bourrasques.

 

 

Et des courants contraires ...


Le même phénomène se produit avec les courants marins qui courent autour du globe dans le sens contraire de celui des vents. Arrivant à pleine vitesse et étranglés au passage du détroit de Drake (le même), ils bouillonnent en tout sens.

De plus et pour ne rien arranger, le plateau continental remonte brusquement ; le « fond » de la mer passe de 5000 m à 100 m, voire 50 m. La houle qui prend pied à 400 m de profondeur environ, heurte violemment les fonds qui remontent. En surface se forme une mer hachée d’énormes creux, de vagues « hautes comme des maisons », ce sont les vagues scélérates pouvant atteindre 30 m de haut.

Au cours des meilleurs mois, la tempête se lève 1 jour sur 4.

Enfin, les icebergs qui proviennent des glaces de l’Antarctique représentent un danger supplémentaire à la navigation.
Pas le rêve pour une croisière détente ...


Mais où se trouve-t'il donc ?


C’est en fait la côte sud de l’île d’Hershel de 6 kms sur 2 kms et qui appartient à l’archipel Wollaston, dans les eaux territoriales chiliennes. Le cap se présente aux marins sous la forme d’une falaise de 425 m. Il symbolise également la frontière Nord du passage de Drake, où se rencontrent l’Océan Austral, l’Océan Pacifique et l’Océan Atlantique.

On trouve sur le « cap des Tempêtes » une station et un phare : celui-ci est habité par le gardien et sa famille qui sont les seuls résidents permanents, à 145 kms de la ville argentine d’Ushuaïa.

De nombreux marins y laissèrent la vie, d’où le mémorial qui leur est dédié, représenté par une majestueuse sculpture d’Albatros.

Son nom vient de la 1ère expédition hollandaise en Mai 1615 menée par Jacob Lemaire, qui quittera le petit port hollandais du Hoorn, après avoir entendu parler du passage trouvé par Drake et qui souhaitait trouver une nouvelle route commerciale pour rejoindre la route des épices (Moluques) ou du nitrate (Chili) ou de l’or (Californie).








Je demande un devis







Nos anciens articles :


Mai 2014 : Pourquoi la Bounty est-elle si célébre ?
Juin : Baleine et Méditerranée
Juin : Christophe Colomb : espagnol, portugais ou italien ?
Juillet : A l'abordage d'un sous-marin !
Juillet : Rackham le Rouge et ses deux femmes : mythe ou réalité ?
Août : Pot au Noir ou Pote au Noir ?
Août : Supersitieux, les marins ?
Sept : Qu'évoque pour vous l'île d'Elbe ?
Sept : Jobs, Stark et Vénus
Oct : Flibustier, corsaire ou pirate ?
Oct : Pourquoi et comment une obélisque à la Concorde ?
Nov : Ces projets nautiques délirants
Déc : Le tour du Monde à la voile
Janv : Histoires d'îles
Fév : Endroits à éviter en mer
Fév : Un homme à la mer !
Mars : La petite fiancée de l'Atlantique nous a quittés
Mars : Trop d'eau ou pas assez
Avril : Le radeau de la Méduse
Avril : Les yachts au superlatif
Mai : L'Hermione et Lafayette
Juin : Attention OFNI en vue !
Juillet : James Cook - Chapitre 1
Août :  James Cook - Chapitre 2
Septembre : James Cook - Chapitre 3
Octobre : COMET : L'insubmersible

Si vous avez une idée d'article, contactez sabrina@filovent.com




Location bateau : Quel est votre style de bateau ?