Superstitieux, les marins ?

 

 

Les superstitions existent depuis toujours mais elles sont particulièrement nombreuses chez les marins. Autrefois coupés du monde, en pleine mer, ils ne pouvaient que s'en remettre à ces croyances pour affronter le danger. Au fil des événements heureux à reproduire ou des tristes mésaventures à éviter, les superstitions voient le jour. Encore aujourd'hui, certaines perdurent, d’ailleurs fièrement entretenues par les marins : une sorte de “folklore maritime”.  

 

♦ Oubliez l’idée de partir en mer un vendredi !
Ce serait un signe de mauvais présage, d'origine religieux, de nombreuses calamités s’étant produites un vendredi. Sur un ton plus léger, le jour de paie des matelots était traditionnellement le jeudi. Les équipages embarquant le vendredi étaient souvent quelque peu "vaseux", d'où plus d'accidents. 

♦ Pas de femmes à bord !
Jusqu'au 17ème siècle, les femmes n’étaient pas les bienvenues en mer, ayant la réputation de porter malheur. Leur présence à bord était susceptible d’alimenter les frustrations au sein de l’équipage masculin. En cas de problème, les femmes étaient souvent tenues pour responsables de tous les maux du navire et alors malmenées. Aujourd’hui, elles ont toutes leur place sur le pont, même s’il est vrai que la mer reste encore un monde d’hommes… 

♦ Une pièce d’or sous le mât...
éloignerait la malchance, scellant ainsi un pacte avec la bonne fortune. Au cas où un malheur arriverait, cette pièce servirait aussi de titre de paiement pour le passage des marins vers l'autre monde. 

♦ Un baptême au champagne
Depuis l’Antiquité, la tradition veut que tout bateau soit baptisé avant de prendre la mer pour la première fois, se protégeant ainsi des intempéries, des monstres marins.... Pour s’attirer les bonnes grâces des dieux, le sang d’une personne sacrifiée était étalé sur la proue. Au fil des siècles, le sang fut remplacé par le vin puis aujourd’hui le champagne, associé à la chance. Une bouteille est alors lancée contre la coque : plus l’explosion est forte, mieux c’est ! Mais si elle ne casse pas du premier coup, c'est un mauvais présage.

  

Et il en existe bien d'autres encore ! Ces superstitions peuvent vous sembler farfelues mais pourtant, malheur à ceux qui ne les ont pas respectées. En voici quelques tristes exemples : la compagnie propriétaire du Titanic n'inaugurait jamais ses bateaux et la bouteille de champagne ne s’était pas cassée sur la coque du Concordia le jour de son baptême...

Et vous amis marins, êtes-vous superstitieux ?

 



Nos anciens articles :

Mai - Pourquoi la Bounty est-elle si célébre ?
Juin - Baleine et Méditerranée
Juin - Christophe Colomb : espagnol, portugais ou italien ?
Juillet - A l'abordage d'un sous-marin !
Juillet - Rackham le Rouge et ses deux femmes : mythe ou réalité ?
Août - Pot au Noir ou Pote au Noir ?

 

Si vous avez une idée d'article, contactez sabrina@filovent.com


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?