Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

Rencontre avec les étranges poissons peuplant les abysses


   Par Agathe LAMIGEON

Responsable de la rédaction du magazine Filovent. "Amoureuse de ma Côte Basque, j'ai rejoint Filovent en 2022 pour allier ma passion pour les voyages avec mon amour pour l'écriture."


Temps de lecture : 5 minutes

 

Je vous emmène dans un endroit où il fait en permanence complètement nuit et remplit de créatures toutes plus étranges les unes que les autres. Bienvenue dans les abysses !

Nous avons longtemps pensé que toute forme de vie y était impossible dû au manque total de lumière du soleil et à la pression colossale de l’eau. Mais en 1970, le premier bathyscaphe a permis à l’homme de descendre au plus profond de l’océan et de se retrouver nez à nez avec un foisonnement de vie !

De nos jours, nous n’avons que très peu de connaissances sur les créatures des abysses, car il est très difficile et coûteux de les remonter à la surface pour les étudier, alors qu'elles sont adaptées à la pression des profondeurs. Voici tout de même une liste des poissons les plus étranges que vous pouvez rencontrer dans les abysses. Cinq d'entre eux sont effrayants, c’est pour cela que je vous en ai sélectionné un sixième très mignon !

 

Partons à la découvertes des créatures des abysses ! (vidéo YouTube)

 

Sommaire

 

  1. Le poisson pêcheur : le plus célèbre
  2. Le calamar géant : le plus terrifiant
  3. Le poisson vipère : le plus grand chasseur
  4. Le requin lutin : le plus extraterrestre
  5. L’Uranoscopidae : le plus laid et dangereux
  6. La pieuvre Dumbo : la plus adorable


1. Le poisson pêcheur : le plus célèbre

 

Lorsqu’on pense aux abysses, la première image qui nous vient en tête est celle d’un poisson effrayant aux dents longues et avec une sorte de lanterne sur la tête. Enfants, vous l’avez sûrement aperçu pour la première fois dans le film “Le Monde de Nemo”, je vous présente la baudroie abyssale, dite “Melanocetus Johnsonii”.

Elle est plus communément appelée le “poisson pêcheur” en raison de l’étrange canne à pêche surplombant sa grosse tête, deux fois plus grosse que son corps. Au bout de celle-ci se trouve un organe lumineux qui a son utilité. Il est important de noter que c’est uniquement la femelle qui en est munie, car ce sont elles les prédatrices. Les mâles sont beaucoup plus petits, en moyenne 3 centimètres, alors que les femelles font 20 centimètres.

La femelle va attirer ses proies grâce à sa lumière, dans le noir complet des abysses. Elle va l’agiter devant les petits poissons en créant un effet quasi hypnotique, puis les capturer. Ses grandes dents pointues ne lui servent pas à déchiqueter ses proies, mais seulement à les empêcher de s’échapper, avant de les avaler. Avec sa grande gueule, elle est capable d’avaler des poissons presque aussi gros qu’elle et de les digérer dans son estomac extensible.

Le rôle du mâle est plutôt triste. Son seul objectif de vie est de se mettre à la recherche d’une femme depuis le plus jeune âge pour pouvoir se reproduire. "Il est muni d’un organe olfactif très puissant à l’avant de sa tête, qui lui permet de détecter les femelles dans le noir", m'explique Thomas de l'aquarium de Biarritz. "Une fois la cible atteinte, il va la mordre et ne plus la lâcher. Il va ensuite lâcher des enzymes qui vont faire fusionner leurs deux corps, jusqu’à ce qu’il ne reste que ses testicules. Il reviendra ensuite à la femelle de choisir quand copuler avec le restant du mâle", ajoute-t-il.

Ne paniquez pas ! Vous ne pourrez jamais tomber nez à nez avec cette créature effrayante, à moins d’être un scientifique. Elle se trouve dans les océans Atlantique, Pacifique et Indien, à une profondeur comprise entre 1 et 3 kilomètres, dans l’obscurité complète.

 

Le plus célèbre poisson des abysses, le poisson pêcheur (vidéo YouTube)

 

2. Le calamar géant : le plus terrifiant

 

Le cauchemar de tous les marins, le Kraken, tiré d’une légende scandinave, détruisant les navires et provoquant des naufrages tragiques, est inspiré d’une créature existant réellement ! Son nom est “Architeuthis dux”, mais plus communément appelé le calamar géant.

Tout comme dans la légende marine, il s’agit d’un calamar gigantesque possédant dix tentacules. Étant donné qu’il vit dans les profondeurs de plus de 1 000 mètres, nous n’avons pas réussi à trouver la taille moyenne de ces créatures géantes. Ceux que l’on a déjà retrouvés faisaient 18 mètres de long et dépassaient parfois les 20 mètres ! Des yeux ont déjà été retrouvés dans l’estomac de cachalots, leur principal prédateur, et leur taille est effrayante : 40 centimètres de diamètre ! Afin de vous donner un ordre d’idée, son corps est plus gros qu’un bus et ses yeux font la taille d'un ballon de basket, c’est effrayant.

Cet impressionnant prédateur sévit partout, excepté dans les zones tropicales et polaires. Deux de ses tentacules servent à s’alimenter. Grâce à elles, il peut attraper ses proies jusqu’à 10 mètres de distance ! Le fait qu’elles soient munies de centaines de ventouses puissantes à dents pointues fait que la proie est déjà mal en point lorsqu'elle arrive au bec pointu du géant. Ses bras ventouses vont maintenir la victime le temps que le calamar la découpe et la broie à l’aide de sa radula, sa langue couverte de rangées de dents. Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas au menu ! Il ne nourrit principalement de poissons et de mollusques.

En ce qui concerne sa méthode de reproduction, nous n’en savons pas énormément. Les découvertes montrent qu’un sac de sperme, le spermatophore, est expulsé par son organe reproducteur. Les théories pensent qu’en suivant un signal chimique, le paquet va directement être injecté dans les bras de la femelle, pour la féconder.

 

Le mythique calamar géant (vidéo YouTube)

 

3. Le poisson vipère : le plus grand chasseur

 

La créature que je vais maintenant vous présenter fera frissonner les ophiophobes. Le “Chauliodus Sloani”, plus connu sous le nom de "poisson-vipère", est l’un des plus terribles prédateurs des profondeurs.

Vivant dans les eaux tropicales et tempérées du monde entier, à plus de 4 000 mètres de profondeur, il chasse dans le noir complet. 350 organes lumineux sont donc astucieusement placés sur son ventre, ses flancs, ses joues et autour de ses yeux, pour attirer ses proies vers lui. Il est facilement reconnaissable grâce à sa grande bouche et son immense aileron dorsal faisant la moitié de son corps. Sa grande mâchoire est munie des dents les plus longues de tous les poissons de l’océan, elles font la moitié de sa tête !

Sa taille est comprise entre 20 et 35 centimètres, mais ce n’est pas pour cela qu’il n’est pas un chasseur redoutable. Son corps est fait pour la chasse. Son corps ne sert qu’à la digestion, tous ses organes vitaux sont donc positionnés sous sa grande mâchoire. Cela lui permet d’ingurgiter des proies beaucoup plus grosses que lui, même s’il se nourrit principalement de crevettes. Sa technique est simple et ressemble beaucoup à celle du poisson-pêcheur. Il va attirer la victime grâce à ses organes lumineux et la capturer à l’aide de ses grandes dents.

En ce qui concerne son accouplement, nous n’avons à ce jour pas d’information comme il vit très profond et est une espèce très rare.

 

Le poisson vipère aux dents aiguisées (vidéo YouTube)

 

4. Le requin lutin : le plus extraterrestre

 

Faisons un saut dans le temps ! La nouvelle créature que je vais vous présenter est une espèce rare de requins, vieille de plus de 125 millions d’années. Le “Miniaturisa” est plus communément appelé le "requin lutin" du fait de son long nez aplati caractéristique. Il est aussi surnommé “l’alien des abîmes” dû à sa drôle de tête, à son corps rose et flasque ainsi qu’à ses dents en forme de clous.

Ce fossile vivant, de l'époque des dinosaures marins, est un chasseur hors pair. Avec ses cinq paires de fentes branchiales et ses mâchoires, considérées comme les plus rapides de l’océan, qui se projettent en avant, aucune proie ne lui résiste. D’une belle taille de 3 à 4 mètres de long, cet animal pesant autour des 160 kilogrammes peut se retrouver à 1 300 mètres de profondeur dans les océans Atlantique, Pacifique et Indien. Il est intéressant de noter que les requins lutins adultes vivent plus profond que les plus jeunes.

Nous n’en savons pas énormément sur son régime alimentaire. L’analyse de ses dents, qui sont droites et pointues à l’avant et petites à l’arrière, démontre qu’il se nourrit sûrement de petites proies.

Nous sommes à ce jour encore dans le flou concernant son mode de reproduction, mais les études supposent qu’il s’agit d’un ovovipare, comme les requins blancs.

 

Le requin lutin, aux allures d'extraterrestre (vidéo YouTube)

 

5. L’Uranoscopidae : le plus laid et dangereux

 

Il me semble que l’”Uranoscopidae” est réellement le poisson le plus laid que je n’ai jamais vu. Son corps est difforme et fait penser à un dessin raté d’enfant. Son nom signifie “qui regarde le ciel” en grec. Il n’a pas été donné par hasard, ses deux yeux, positionnés sur une énorme tête aplatie, sont orientés verticalement vers le haut, ce qui le différencie de toute autre créature marine.

Méfiez-vous bien, cette créature de 90 centimètres n’est pas seulement laide mais aussi extrêmement dangereuse ! Deux grandes épines venimeuses sont placées derrière ses branchies et au-dessus de ses nageoires pectorales. Une douleur immense vous parcourra tout le corps si vous avez le malheur de marcher dessus. Encore pire, cet immonde poisson est capable de provoquer des chocs électriques de 50 volts ! Fort heureusement, vous ne risquez pas d’en trouver un sous vos pieds à la plage, il vit en eau très profonde, sur les fonds sableux ou vaseux des grands océans.

Ce sont les petits poissons et crustacés des abysses qui feraient mieux de s’inquiéter, sa technique de chasse est imparable et très vicieuse ! "Il va se dissimuler sous le sable en ne laissant sortir que ses yeux et son énorme bouche, en attendant le passage d’une proie", m'explique Thomas. "Le moindre poisson qui a le malheur de passer juste au-dessus, se fait immédiatemment aspirer à une vitesse affolante", ajoute-t-il. Le point positif est qu’elle n’a donc pas le temps de se voir mourir !

Nous n’avons à ce jour pas d'informations concernant son mode de reproduction.

 

L’attaque redoutable de l’Uranoscopidae (vidéo YouTube)

 

 

6. La pieuvre Dumbo : la plus adorable

 

Toutes ces créatures font froid dans le dos et ne nous donnent pas envie de nous aventurer dans les bas-fonds de l’océan. Je vous propose de terminer cet article par une touche plus légère en vous présentant l’animal le plus adorable que j’ai trouvé durant mes recherches sur les abysses : la pieuvre Dumbo. “Je trouve que ce sont les créatures les plus mignonnes du monde”, a déclaré King, un scientifique ayant eu la chance d’en observer aux abords du mont Davidson.

De son nom scientifique “Grimpoteuthis”, vous vous demandez sûrement pourquoi elle porte le nom du célèbre éléphant volant de Disney. Ce petit surnom lui vient de ses deux petites nageoires positionnées sur sa tête, faisant penser à des oreilles. Elle passe la majorité de son temps à voler au-dessus des fonds marins, mais se déplace aussi en rampant avec ses tentacules.

Son principal point commun avec les autres pieuvres est sa capacité à changer de couleur de peau en cas de danger, ou pour chasser. Mais contrairement à elles, elle ne produit pas d’encre !

Ce petit animal mignon de 20 à 30 centimètres habite les parties les plus profondes et sombres des océans Atlantique et Pacifique, à une profondeur de 2 000 à 5 000 mètres ! Nous ne savons pas encore tout de cette jolie espèce, mais un spécimen similaire faisant plus d’1 mètre 80 de long et 5,9 kilogrammes a déjà été découvert.

Concernant son régime alimentaire, elle se nourrit principalement de crustacés, de bivalves et de vers. Contrairement aux autres pieuvres qui brisent leurs proies entre leurs tentacules avant de les manger, les pieuvres Dumbo les avalent entières. Pour éviter de servir de déjeuner aux grands prédateurs, certaines disposent de tentacules bordées d’épines pointues.

À l’heure actuelle, nous n’avons pas encore assez de données pour comprendre comment cette espèce se reproduit.

 

Des scientifiques sont tombés nez à nez avec un poulpe Dumbo ! (vidéo YouTube)

 

Besoin d’un Conseil ?
Lina, experte de vos croisières
Besoin d’un Conseil ?
Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Fermer.