2019. Hommage à la mer. Hommage aux marins.

 

Le marin, un être à part

 

« Il y a trois sortes d’hommes : les vivants, les morts, et ceux qui vont sur la mer ». Peu importe si les historiens hésitent sur la paternité de cette citation - Aristote? Platon? Anacharsis? … L’essentiel est qu’elle rend un hommage appuyé au marin. Et pour cause. Prendre la mer requiert de grandes qualités morales comme le courage et l’humilité, mais aussi physiques, l’environnement marin se distinguant par son caractère imprévisible et indomptable. Maîtriser les éléments reste illusoire, seule une pleine conscience des lois naturelles permet de donner le meilleur de soi. Au fil du vent, de nouvelles configurations s’enchaînent et contraignent le navigateur à trouver les bons gestes pour domestiquer l’incertitude. La mer est une école de la vie et l’homme qui s’y risque son meilleur élève.

 

bateau volant
Vers des bateaux volants ?

 

La mer, un espace de bien-être

 

Le danger des mers se compense par les rêves infinis qu’elles suscitent. L’aventurier qui prend le large a une identité à part : détaché des contingences du monde, il n’est plus terrien et dispose de 70% de la surface du globe pour laisser libre cours aux divagations de son âme, entre cinq continents et plusieurs dizaines de mers. Vaste espace où la notion du temps est autre, la mer permet les rêves les plus inattendus. Les uns aimeront s’imaginer atteindre la ligne d’horizon (!), d’autres naviguer au-dessus de l’Atlantide, d’autres encore se convaincre qu’ils finiront un jour par rencontrer le mythique (et terrifiant) Hollandais volant, vaisseau fantôme qui fait (encore aujourd’hui) frissonner le plus chevronné des marins hauturiers… La mer offre une telle impression de liberté que même l’imaginaire peut s’élaborer hors de toute limite.

 

hollandais volant
Navire à la dérive et légendes marines

 

Mer et marins, acteurs du monde de demain

 

« L’avenir de l’Humanité est maritime » énonce Frédéric Moncany de Saint-Aignan, Président du Cluster Maritime Français, fier de compter parmi ses membres des institutions, associations, écoles, laboratoires de recherche et entreprises de poids concernés par l’univers maritime du XXIe siècle. « En 2050 la planète comptera 9 milliards d’habitants et déjà aujourd’hui nos sociétés se tournent davantage vers le large : alimentation, énergie, loisirs, mobilité, santé, sécurité, autant d’enjeux auxquels la mer doit répondre ». Le XXIe siècle doit toutefois procéder au développement d’une économie marine durable et respectueuse, économie dans laquelle yachting et plaisance ont une place de choix. La plaisance occupe en France un espace considérable avec quelque 9 millions de pratiquants, selon l’Institut Français de la Mer. Autant d’acteurs attentifs et bienveillants envers le milieu qui les accueille. Leur vigilance est primordiale pour construire un rapport harmonieux entre l’homme et la mer.

 

Article rédigé par Véronique Michel
Redactrice-Veronique-Michel

Diplômée de l’Ecole du Louvre et titulaire de l'agrément de conférencier du Ministère du Tourisme et de la Culture, elle a travaillé pendant dix ans pour la galerie parisienne Marwan Hoss. Installée en Espagne depuis 1997, elle est chargée de conférences en Histoire des arts, cultures et religions du monde à l’Institut Français de Barcelone.

 

 
 


Si vous avez une idée d'article, contactez mickael@filovent.com

Besoin d’un conseil ?
François experte de vos croisières
×
×
Avec François expert de vos croisières