Location de bateaux Destinations Ecosse

Prix très attractifs

Pas de frais de réservation - Economisez - Meilleur prix garanti !

Avis & notes réels

Plus de 15 000 avis et notes rédigés par de véritables clients depuis 20 ans ! 

A vos petits soins

Notre équipe vous guide avant, pendant 
et après votre croisiere

Ecosse

Quel est votre style de bateau ?

Quelques exemples parmi nos 317 258 offres

Philippe

votre spécialiste Ecosse

01 70 80 97 52

Obtenez un devis immédiat
* Respect de la vie privée : Filovent pratique une politique de strict respect de la confidentialité de vos données,
  conformément à la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés
Notre Avis

Notre Avis

Vous apprécierez

  • la multiple palette de verts,
  • la halte au pub pour déguster une bière ou un bon whisky,
  • les innombrables phoques et oiseaux qui peuplent la multitude d'îles et îlots,
  • l'accueil chaleureux de ses habitants.

Les informations essentielles pour votre voyage
Ecosse


Voici un concentré des informations que vous devriez savoir avant de vous envoler vers le pays

Naviguer en bateau lors d'une croisière Ecosse

Véritable terre de légende dont les paysages photogéniques vous marqueront à jamais, l’Écosse reste un pays charismatique notamment célèbre pour ces highlands parsemés de vestiges intrigants. Hormis ses patrimoines historique et architectural très riches, cette fascinante contrée propose également une multitude d’activités divertissantes, avec ses parcours de golf, ses circuits de randonnées et ses endroits dédiés au shopping.

Explorer l’Écosse en voilier

Les côtes écossaises ont aussi leur mot à dire en matière d’atout touristique. De somptueuses falaises ainsi que des fjords semblables à ceux qui existent en Norvège s’offriront en spectacle devant les heureux croisiéristes cabotant dans leurs parages. La location de bateau en Écosse demeure d’ailleurs un séduisant moyen de visiter des lieux magiques comme les îles britanniques des Shetland, au Nord, ou encore les archipels des Hébrides intérieures et extérieures.

Pour vous permettre de vivre une croisière féérique au départ de l’Écosse, Filovent met à votre disposition un large choix de monocoques et de catamarans. Performants et confortables, ces beaux voiliers vous emmèneront vers des destinations authentiques !

Argents

La monnaie locale est la livre sterling.
 
Les distributeurs automatiques sont très répandus et acceptent les principales cartes de crédit.
Les chèques de voyage sont quasiment acceptés par toutes les banques. Achetez-les en livres sterling, cela vous évitera de changer deux fois de devise. 

Infos pratiques

Passeport en cours de validité ou carte nationale d'identité (avec, pour les mineurs, l'autorisation parentale de sortie du territoire, s'ils ne possèdent que la carte d'identité).

Informations utiles

Capitale : Edimbourg
Monnaie : Pound sterling
Superficie :
Population : 5.347.600 Hab
Densité : 67 Hab/km²
Fuseau horaire : GMT + 0
Chef d'état : Queen Elisabeth II

Histoire

L'Écosse (en anglais et scots Scotland, en gaélique écossais Alba) est l'un des trois pays (an: Nation) qui forment la Grande-Bretagne, avec l'Angleterre et le pays de Galles, auxquels est adjointe la province de l'Irlande du Nord pour former le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du nord. L'Écosse est également l'une des 6 (parfois 8 selon les auteurs) nations celtiques.

La capitale, le centre financier et administratif de l'Écosse est Edimbourg. La plus grande ville est Glasgow qui est historiquement la ville la plus industrielle du pays. Les autres grandes villes sont Aberdeen et Dundee, suivie par Stirling, Perth, et Inverness.

Il existe une grande diversité religieuse, mais l'Église la plus importante est l'Église d'Écosse — une église reformée presbytérienne.

Deux langues régionales sont reconnues : le gaélique écossais et le scots. Robert Burns est l'auteur en scots le plus connu.

Il y a un mouvement indépendantiste important en Écosse. Ainsi, suite aux élections législatives de 2007, le Parti national écossais (Scottish National Party (SNP)) est devenu le premier gouvernement indépendantiste (mais minoritaire) de l'histoire de l'Écosse. Le nouveau premier ministre a l'intention de tenir un référendum sur l'indépendance en 2010. L'Écosse compte par ailleurs deux autres partis indépendantistes : le Scottish Socialist Party (SSP) et Solidarité (Mouvement socialiste d'Écosse) qui forment une extrême-gauche républicaine et indépendantiste qui approchait, quant à elle, les 8 % des voix en 2003.

On parle souvent en Écosse d'une Auld Alliance (« La Vieille Alliance ») - entre l'Écosse et la France (et la Norvège), l'alliance traditionnelle contre l'Angleterre, signée en 1295.

La banque centrale du Royaume-Uni, la Banque d'Angleterre, imprime des billets de banque qui sont les seuls ayant cours légal en Angleterre et au pays de Galles. Cependant des banques en Écosse et en Irlande du Nord ont le droit d'émettre leurs propres billets : en Écosse ce sont les banques Banque d'Écosse, Clydesdale Bank et Royal Bank of Scotland qui impriment les billets. Un billet de banque écossais peut être accepté (sans toutefois avoir cours légal) dans tout le territoire du Royaume-Uni ainsi que dans les dépendances de la Couronne (les lois financières étant différentes dans les pays constituants du Royaume-Uni, les Écossais ne sont pas obligés d'accepter les billets anglais, et les Anglais ne sont pas obligés d'accepter les billets écossais, mais tout le monde est obligé d'accepter les pièces de monnaie d'au moins une livre).

Le mot Écosse est la traduction française de l'anglais Scotland, signifiant pays des Scots.

Le mot Scotia était utilisé par les Romains pour désigner les tribus qui peuplèrent au Ier siècle le territoire actuel de l'Écosse[3] Les Romains utilisèrent également ce terme afin de désigner les Irlandais.

Bède le Vénérable utilise le terme Scottorum pour désigner la nation venue d'Irlande qui s'installa sur une partie des terres pictes ("Scottorum nationem in Pictorum parte recipit"). Ceci peut être interprété comme l'arrivée du peuple appelé gaels dans le royaume de Dál Riata, sur la côte ouest de l'Écosse.

Au Xe siècle, le mot Scot est mentionné dans les Chroniques anglo-saxonnes et fait référence au pays des Gaels. Le terme Scottorum apparait de nouveau, utilisé par un roi irlandais en 1005. L'expression Imperator Scottorum, est ajoutée au nom de Brian Bóruma par Mael Suthain, dans le Livre d'Armagh.[5] On pense que Brian Bóruma devait alors régner sur les Scots.

Cette dénomination fut quelque peu copiée par les rois écossais. On attribue l'expression Basileus Scottorum à Edgar d'Écosse (1074 – 1107).[6] Alexandre Ier d'Écosse (vers 1078 – 1124) utilisa l'expression Rex Scottorum sur son sceau; comme le firent ses successeurs jusqu'à Jacques II.

Histoire

Noyée dans les brumes, déchiquetée par la mer, le volcanisme et les glaciations, l'Écosse n'a commencé de susciter une admiration romantique qu'au XIXe siècle.

Préhistoire

Antiquité

En raison de sa position géographique excentrée, l'Écosse a été moins touchée par les invasions que l'Angleterre et a fortiori que les régions continentales. Après la conquête de l'Angleterre (env. 45 apr. J.-C.) par Claude, les Romains n'ont pas réussi ou pas souhaité pacifier l'Écosse. Ils se sont retranchés derrière le mur que l'empereur Hadrien fit édifier vers 120 apr. J.-C., sorte de muraille de Chine qui réussit à contenir tant bien que mal les Pictes jusqu'en 364. Le mur d'Antonin construit plus au nord ne fut pas efficace longtemps. Selon le Grec Claude Ptolémée, les différents peuples qui habitent alors l'Écosse étaient les Brigantes, les Caledonii, les Votadini, les Selgovae, les Novantae, le Damnonii, les Verturiones, etc.

Moyen Âge

L'ensemble humain de ce qui devient l'Écosse est composé de peuples différents : les Picti celtes, les Bretons, celtes, les Scots venus d'Irlande, les Angles, les Vikings venus de Norvège.

Leurs différents royaumes vont fusionner en un unique royaume des Scots ou Écosse. Ces royaumes étaient :

le royaume de Fortriu (picte) ;
le royaume de Fib (picte) ;
le royaume de Gododdin (breton, héritier des Votadini), absorbé par la Northumbrie saxonne ;
le royaume de Strathclyde (breton) ;
le royaume de Dalriada (scot).

Époque moderne

En 1603, le roi Jacques VI d'Écosse devint également Jacques I d'Angleterre et d'Irlande.

En 1707, sa petite fille, la Reine Anne, (des trois royaumes) mourut sans héritier ni héritière. Le Parlement anglais choisit George de Hanovre comme roi d'Angleterre mais le Parlement écossais menaça pour un temps de choisir un roi protestant différent, peut-être « Jacques III et VIII », ami du roi de France, qui pouvait prétendre aux trois trônes ? Mais, les parlementaires écossais, marchands pour la plupart, avaient des soucis financiers et cédèrent donc à la menace anglaise de cesser tout commerce avec eux et d'interdire la libre circulation aux frontières.

Après des longues négociations, le Traité d'Union fut signé et le Royaume-Uni de Grande Bretagne vit le jour.

Histoire contemporaine

Un Parlement écossais a été instauré par le « Scotland Act », adopté par le Parlement Britannique en 1998. Un référendum avait été organisé auparavant, en septembre 1997 et une large majorité s’était prononcée en faveur de la création d’un Parlement. C’est le premier Parlement écossais depuis 1707. Il est composé de 128 députés.

Les premières élections du Parlement écossais ont été organisées le 6 mai 1999. La première séance du Parlement a eu lieu le 12 mai 1999. Des élections ont eu lieu ensuite en 2003. Le Parti travailliste était alors le plus grand parti (29,3 % et 50 sièges) manquant de peu la majorité. Avec l'appui des Libéraux (11,8 % et 17 députés) Scottish Liberal Democratic Party, les travaillistes formaient le Scottish Executive, c'est-à-dire le gouvernement d'Écosse.

Il y avait une présence non négligeable d'élus indépendantistes du SNP (20,9 % et 27 sièges) (Scottish National Party, centre gauche - en effet, c'était le deuxième parti du parlement), des socialistes indépendantistes (6,9 % et 6 députés) répartis entre le SSP (Parti socialiste écossais) et Solidarité (Mouvement socialiste d'Écosse) et des écologistes indépendantistes du Parti vert écossais (6,7 % et 7 sièges). Les conservateurs unionistes, dont le Scottish Conservative and Unionist Party, droite, qui s'opposaient à la création du Parlement, n'avaient plus que quelques élus (18 et 15,5 %).

Les élections du jeudi 3 mai 2007 ont donné l'avantage au SNP, qui a devancé d'un siège le parti travailliste (47 sièges pour le SNP, 46 pour le parti travailliste). Les conservateurs et les démocrates gardent à peu près le même nombre de sièges, tandis que les verts et autres petits partis sont éliminés. Depuis la création du SNP, c'est la première fois qu'il devient le parti le plus important à l'Assemblée écossaise. Cependant, n'ayant pas la moitié des sièges, il a formé un gouvernement minoritaire dirigé par Alex Salmond.

licence GFDL - Auteurs - location voilier ecosse - Location bateau Ecosse

Géographie

L'Écosse est bordée au sud par l'Angleterre et par la mer de tous les autres côtés. Elle est également « voisine » de la Norvège et des iles Feroés si l'on se réfère aux Iles Shetland. On pourrait parler d'un archipel, puisqu'elle regroupe environ 800 îles, mais le terme de presqu'île n'est pas déplacé car il s'applique aussi sur le plan culturel, les Écossais ayant de tout temps cherché à préserver leur identité culturelle à défaut de pouvoir conserver leur autonomie politique. Les trois groupes d'îles les plus connus sont les Shetland (les plus au nord), les Orcades (Orkney Islands, au large de Thurso) et les Hébrides, au nord-ouest. L'île de Skye fait partie des Hébrides Intérieures, au même titre que l'île de Mull.

Les côtes sont assez souvent très déchiquetées et constituées de falaises ou de rochers mais on rencontre des plages de sable.

Une bonne partie de l'Écosse est couverte de montagnes. Il ne faut pas se laisser tromper par les altitudes relativement modestes par rapport aux sommets alpins. Même le Ben Nevis (1344 m) ou le Cairn Gorm (1245 m) ont fière allure et peuvent paraître impressionnant pour peu que leur sommet soit dissimulé par des nuages sombres. L'ascension du Ben Nevis est par ailleurs assez difficile et l'on peut y rencontrer des conditions hivernales avec de la neige au sommet au beau mileu de l'été! Un équipement adéquat et une grande prudence est donc de mise pour tout alpiniste, même expérimenté. Souvent le pied des montagnes se trouve à peine au-dessus du niveau de la mer. Le volcanisme, bien qu'ancien, est visible dans certaines parties du relief (piton de l'Old Man of Storr sur l'île de Skye, orgues basaltiques de l'île de Staffa, dykes d'Édimbourg).

Les lochs sont des lacs d'eau douce ou des fjords étroits et profonds débouchant sur la mer. Ces derniers ont été façonnés par les nombreux glaciers qui ont fondu, il y a dix mille ans. Ils remplissent généralement le fond d'une vallée étroite et profonde (glen). Il en existe des milliers, parfois très petits. Les plus connus, comme le fameux Loch Ness, ne sont pas forcément les plus beaux.

Les forêts sont rares, à cause du déboisement excessif dans le passé ou de la pauvreté du sol sur les montagnes. Le vent et le blizzard soufflant sur les pentes en hiver ne facilitent également pas la végétation. Les landes sont couvertes de bruyères ou de fougères et l'herbe est souvent si rare que des centaines de kilomètres carrés sont totalement inutilisables pour l'agriculture. Cependant, depuis une dizaine d'années, le gouvernement écossais investit en masse pour la « reconstruction » de son patrimoine forestier et dans certaines parties du pays, on peut parfois y rencontrer sur de grandes étendues des milliers de jeunes sapins Calédoniens garantissant une reforestation pour les 20 prochaines années a venir.

Le climat de l'Écosse est considéré comme océanique, tempéré par les courants « tièdes » qui remontent le long des côtes. Il y pleut souvent et souvent très fort, surtout sur la partie nord-ouest du pays. En hiver, il y neige fréquemment et parfois très fort, cependant celle-ci a tendance à fondre rapidement surtout au bord de l'océan en raison des changements de température et de l'influence du Gulf Stream. Cependant, du a sa relative proximité avec le cercle polaire (l'Écosse est en effet située à la même latitude que les parties Sud de l'Alaska et de la Norvège), les hivers peuvent parfois être très rigoureux surtout lorsque l'on s'éloigne à l'intérieur des Highlands ou il peut neiger dès la fin du mois de Septembre. Aussi, lorsqu'une masse d'air polaire s'abat sur le pays, les températures peuvent alors chuter de façon drastique en quelques heures seulement. Un record de froid fut enregistre à Aviemore (Highlands) le 10 Janvier 1982 avec -27.2 degrés relevés au thermomètre (avec probablement des températures proches de -40oC dans les proches sommets des Cairngorms).

L'été quand a lui est frais et pluvieux avec tout de même de belles éclaircies apportant parfois des températures dépassant les 20 degrés surtout dans le sud du pays, cependant, au moindre nuage, la fraicheur se fait sentir expliquant que certains jours, la température dépasse a peine les 10 degrés.

licence GFDL - Auteurs - location voilier ecosse - Location bateau Ecosse

Politique

L'Écosse est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni qui ne possède pas une constitution écrite unique. Jusqu'à l'Acte d'Union de 1707, l'Écosse était une nation indépendante. Cependant, suite à ces Actes d'Union, les parlements anglais et écossais furent dissous et remplacés par un unique parlement pour toute la Grande-Bretagne qui utilisa les bâtiments et le système institutionnel de l'ancien parlement anglais. Les couronnes écossaises et anglaises furent réunies en 1603 par Jacques VI d'Écosse lorsqu'il devint Jacques Ier d'Angleterre. En 1801, l'Irlande fut à son tour intégrée au Royaume-Uni.

Jusqu'en 1999, l'Écosse n'a pas eu de législation spécifiquement nationale, malgré diverses tentatives au cours des ans d'implanter durablement une sorte de Home Rule .

Le Parlement écossais

L'élection du parti travailliste en 1997 avait assuré la tenue d'un referendum sur la mise en place d'un parlement écossais autonome. Tenu en septembre 1997, 75% des Écossais votèrent en faveur de son instauration.

Le Parlement naquit à la suite du Scotland Act de 1998 du Parlement britannique. Cet act expose les sujets sur lesquels Westminster reste compétente, appelés "reserved matters" ("sujets réservés"), tels que la Défense, les Affaires étrangères, les politiques fiscales et économiques, les législations sur les stupéfiants et l'audiovisuel -pour en nommer quelques uns. Tout ce qui n'est pas évoqué dans les "sujets réservés" tombe automatiquement sous l'autorité de l'Écosse, comme la santé, l'éducation, l'administration locale, et tout autre genre de questions. Il s'agit d'une des différences fondamentales entre le Scottish Act de 1998, couronné de succès, et celui de 1978, avorté.

Le Parlement est élu par scrutin proportionnel plurinominal, contrairement à celui de Westminster qui utilise encore avec un scrutin uninominal majoritaire à un tour. Des élections ont lieu tous les quatre ans pour choisir les 129 députés appelés Members of the Scottish Parliament (MSPs)

Le scrutin proportionnel plurinominal a permis l'élection de candidats de partis qui n'auraient pas été représentés selon le système précédent.

licence GFDL - Auteurs - location voilier ecosse - Location bateau Ecosse

Replier
Lire la suite