Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

itinéraire navigation mer ionienne

Itinéraire d’une semaine de navigation au départ de Lefkas


   Par Mickaël COUDERT 

Directeur marketing de Filovent. Originaire de Limoges et passionné par la mer, j’ai rejoint Filovent en 2016 et navigue régulièrement sur monocoque en mer Méditerranée.

Distance totale : 130 milles marins


Voici le récit de la navigation que nous avons effectuée entre le 5 mai et le 11 mai 2019 dans les îles Ioniennes au départ de Lefkas, avec un groupe de 9 amis sur ASTRO, un Sun Odyssey 509 loué chez Filovent. Cette croisière a été l'occasion de découvrir une nature luxuriante et de profiter de mouillages calmes au sein d'îles montagneuses. L’itinéraire que je m’apprête à vous partager a débuté à Lefkas (on peut également dire Leucade en français), principale base de départ en mer Ionienne avec Corfou. Pour nous rendre sur place, nous avons atterri à l'aéroport d'Athènes depuis Paris puis loué une voiture pour nous rendre à Lefkas. En suivant cette route très dépaysante, vous traverserez le magnifique canal de Corinthe (tranchée creusée à même la roche à la fin du XIXe siècle reliant la mer Ionienne et la mer Egée) et longerez le grand Golfe de Patras avant d'atteindre la côte Ouest verdoyante. Sinon vous avez deux alternatives : 1) atterrir au petit aéroport régional de Preveza (Aktion) mais attention, vous n'aurez pas de vols directs depuis la France (escales en Allemagne ou en Europe centrale), et 2) atterrir à Corfou, prendre le ferry pour Igoumenítsa puis prendre un transfert pour Lefkas.

Carte de l'itinéraire de notre croisière au mois de mai dans les îles Ioniennes


L'itinéraire que nous avons emprunté ne réclame pas de longues navigations. Il est parfaitement adapté pour une croisière en famille car la mer y est plus calme que dans les autres zones de navigation en Grèce. Au total, nous avons parcouru environ 130 milles (210 km), ce qui fait une moyenne de 19 milles par jour, soit 3 à 4 heures de navigation quotidiennement. Il est également possible de se rendre à Zante mais nous avons préféré explorer l'île de Céphalonie en profondeur lors de notre croisière. Si vous décidez de faire la traversée jusqu'à Zante, je vous conseille de vous y rendre en hors saison (en Mai ou en Septembre) car la "baie du naufrage" est très prisée par les touristes.

Côté météo, le Soleil a brillé presque tous les jours, et nous avons navigué sur une mer calme avec quelques épisodes venteux notamment lors des escales sur la partie Est de l'île de Céphalonie. Gardez à l'esprit que les vents sont réguliers dans les îles Ioniennes avec une brise thermique en été. Soufflant principalement du Nord-Ouest vers le continent, le vent dépasse rarement force 4 (18 nœuds, 30 km/h).

marina de lefkas
Notre port de départ : la marina de Lefkas. (photo Mickaël Coudert)


Si vous n’avez pas le temps de lire en détail cet itinéraire de navigation, voici les grands points d’intérêt que je retiens :

  • Les montagnes verdoyantes de l'île de Céphalonie, qui est la plus grande et la plus montagneuse des îles Ioniennes. La "grotte de Melissani" et le village d'Asos sont les deux grands incontournables.
  • La visite de l'île d'Ithaque sur les traces d'Ulysse avec une randonnée sportive et une escale dans le port de Frikes. 
  • La "baie du naufrage" sur l'île de Zante. Je vous conseille toutefois de ne pas vous y rendre pendant l'été car elle est submergée par les touristes et vous ne pouvez pas vous approcher et mouiller en voilier.
  • La petite île de Méganisi et ses nombreuses criques protégées à l'Est. Vous apprécierez l'absence de foules même en été ainsi que les villages tranquilles et les plages rocheuses.


Jour 1 : Lefkas → Atherinos (13 milles, 2 à 3 heures de navigation selon le port de départ)

Après l’inventaire et la prise en main du bateau avec le chef de base, nous appareillons et quittons Lefkas le samedi en fin d'après-midi. Nous mettons les voiles vers l'île de Méganisi une fois hors du chenal. Nous arrivons à Atherinos en début de soirée. C'est une jolie baie tranquille où nous avons décidé de passer la nuit, ancré près du rivage dans le coin le plus au Sud. L'eau est très claire avec des fonds sableux. Nous nous rendons à la fameuse "taverne Niagas" afin de prendre un verre pour bien débuter cette croisière ! Nous rejoignons le bateau sur le coup des 23 heures et passons une première nuit paisible au clair de lune.

vue aérienne méganisi
Vue aérienne de l'île de Méganisi. (photo Adobe Stock)


Jour 2 : Atherinos → Frikes → Vathy (19 milles, 4 heures ; puis 9 milles, 2 heures)

Nous nous levons en milieu de matinée, et mettons les voiles vers l'île d'Ulysse : Ithaque. Après une longue traversée de 4 heures à la voile nous arrivons enfin dans la baie de Marmagkas à Ithaque. Nous nous amarrons difficilement à quai en raison d'un vent fort qui nous contraint à utiliser le propulseur d'étrave. Une fois le pied à terre, notre équipage s'engage dans une longue randonnée avec pour objectif une ascencion au sommet afin de pouvoir admirer les îles Ioniennes. Le soleil tape fort, nous en profitons pour faire une halte dans un restaurant à Stavros et déguster le fameux yahourt grec riche en fruits ! Nous tombons ensuite sur une carte retraçant l'Odyssey d'Ulysse en mer Méditerranée. Au fur et à mesure de notre ascension, les ruines se multiplient et la végétation se fait plus dense. Finalement, nous atteignons le sommet de l'île avec pour récompense une vue imprenable sur les eaux turquoises de la mer Ionienne.

La descente pour rejoindre le bateau est rapide et nous reprenons immédiatement notre route pour nous rendre à Friskes. Notre objectif est d'atteindre ce charmant mouillage avant le coucher du soleil. Mission remplie ! Nous arrivons vers les 18 heures et rejoignons la terre ferme pour dîner au "Rementzo", l'occasion de déguster une très copieuse moussaka. C'est le ventre bien rempli que nous rejoignons l'ASTRO pour entreprendre la dernière navigation de la journée en direction de Vathy. Nous arrivons dans le port vers 23 heures. C'est l'occasion de prendre une vraie douche et de profiter du confort du port.


mouillage frikes
Voiliers au mouillage à Frikes(photo Adobe Stock)
équipage astro
Notre équipage en route vers Frikes(photo Mickaël Coudert)


Jour 3 : Vathy → Pera Pighadi → Agia Effimia (7 milles, 1 heure 30 ; puis 13 milles, 2 heures 30)

L'équipage est réveillé par les cloches à 9h30 ! Certains membres mettent pied à terre en annexe pour acheter du pain, des croissants, des fruits et des légumes, petite visite de Vathy puis nous partons en direction du Sud d'Ithaque vers la plage de Pera Pigadhi. C'est un mouillage très agréable avec une eau turquoise, nous nous baignons dans une mer turquoise (nous n'avons pas rencontré de méduse lors de notre croisière en Grèce), Quel pied ! Nous déjeunons ensuite à bord pour reprendre des forces alors que le vent se lève de nouveau. Nous repartons à la voile en direction de l'île de Céphalonie. Nous décidons de faire une halte près de Sami. Notre capitaine Thierry reste à bord pendant que le reste de l'équipage se rend à terre, à bord de l'annexe afin de visiter la "grotte de Melissani" ! Cet espace sous-terrain est l'une des plus célèbres formations géologiques de Grèce. Des rayons de soleil pénètrent la grotte d'en haut grâce à une ouverture située environ 30 mètres de haut, le spectacle est saisissant ! Nous traversons la grotte à l'aide d'une barque qui nous emmène dans les deux salles. Après avoir regagné l'ASTRO, nous profitons du vent pour réaliser des pointes à 10 noeuds et arriver dans la marina d'Agia Effimia en fin d'après-midi. Il reste une place à quai mais sans pendille. Nous dînons le soir même à "The local bar", un restaurant face à la mer qui sert du très bon poisson ! Nous rejoignons l'ASTRO vers les 22 heures pour un dernier verre avant d'aller dormir dans les cabines.

grotte de Melissani
Notre équipage dans la grotte de Melissani. (photo Mickaël Coudert)

baignade paralia koroni
Baignade avant le déjeuner. (photo Mickaël Coudert)


Jour 4 : Agia Effimia → Plage de Pólis → Fiskardo (12 milles, 2 heures ; puis 4 milles 45 minutes)

Le lendemain, nous quittons la marina vers 9 heures pour nous rendre à la plage de Pólis sur Ithaque. Nous jetons l'ancre à quelques encablures de la plage avec 7 mètres de fond. Les plus téméraires rejoignent la plage à la nage. Pour les autres, le trajet se fera en annexe ! C'est le début d'une session farniente pour ceux qui souhaitent passer un après-midi tranquille. Les plus curieux se rendent dans la grotte sacrée de Pólis. Cette dernière abrite des statues, objets et autres offrandes dédiés autrefois à l’adoration des déesses grecques Artémis et Athéna. Nous nous sommes donné rendez-vous à 18 heures sur le bateau pour reprendre la navigation en direction de Fiskardo.

Nous arrivons au port de Fiskardo en fin de journée. Amarré face au restaurant, nous profitons de la soirée pour visiter ce village authentique. La nuit est gratuite, comme souvent en Grèce. La contrepartie dans ces cas-là, c'est l'absence de pendille, ce qui signifie que nous mouillons à l'ancre en amarrant l'arrière du bateau à quai. Nous allons dîner au restaurant "Vasso's" qui se situe juste en face de notre voilier, ce qui se révèle être très pratique ! Nous pouvons admirer notre coéquipier Thomas en train de se rincer avec la douchette à l'arrière du bateau alors que nous consultons le menu, une vision cocasse ! Après un repas copieux, nous regagnons le carré pour planifier les prochaines escales.

vue aérienne du port de Fiskardo
Vue aérienne du port de Fiskardo. (photo Adobe Stock)

restaurant Vasso's à Fiskardo
Dîner au restaurant Vasso's à Fiskardo avec notre voilier en arrière-plan(photo François Lillet)


Jour 5 : Fiskardo → Alaties → Asos (6 milles, 1 heure ; puis 4 milles, 45 minutes)

En ce cinquième jour de navigation l'équipage se lève tôt, nous allons chercher du pain frais et nous partons en direction de la plage d'Alaties. Au passage de la pointe Nord de l'île de Céphalonie, le vent se lève et nous terminons la navigation avec des pointes à 12 noeuds. Une fois arrivés sur place, nous jetons l'ancre dans un décor époustouflant : nous sommes face à des falaises blanches dont la couleur contraste avec le bleu turquoise de l'eau, le rêve ! Ce mouillage rappelle par certains égards la fameuse "baie du naufrage" à Zante mais ici il y a beaucoup moins de monde, ce qui est très appréciable ! Nous prenons l'annexe pour rejoindre la terre et nous rendre au restaurant "Acqua Alaties Beach". La vue est incroyable : nous surplombons la baie et nous déjeunons dans ce décor de rêve !

Nous regagnons l'ASTRO et reprenons notre route. Prochaine escale : la plage de Jérusalem, une plage magnifique ! L'endroit est idéal pour pratiquer le snorkeling : l'eau est claire et il y a une très bonne visibilité. Nous nous équipons donc de nos palmes et de nos masques pour une session de plongée improvisée. L'eau est bonne malgré la période (mois de Mai). Pour le goûter, nous nous rendons à la "taverne d'Odysseas" pour nous désaltérer. Nous reprenons la navigation sur le coup des 17 heures pour nous rendre au port d'Asos où nous allons passer la nuit. En arrivant sur place, nous avons la chance d'assister à un magnifique coucher de soleil. La ville est nichée dans une baie et s'étend sur les flancs de la montagne. Nous apercevons au loin les ruines de la forteresse vénitienne d'Asos construite en 1593. Nous débarquons à terre pour aller dîner au restaurant "3 wise Monkeys" qui nous a été chaudement recommandé à notre arrivée sur place. L'atmosphère y est très détendue et nous profitons de la fin de soirée pour nous balader dans les rues de la ville.


mouillage asos
Mouillage à proximité de la plage d'Alaties. (photo Adobe Stock)

plage d'asos
La plage d'Asos. (photo Adobe Stock)


Jour 6 : Asos → Afales → Spartochṓri (3 milles, 2 heures 30 ; puis 16 milles, 3 heures 30)

De temps en temps, une bonne nuit au port fait du bien ! On dort bien, on se lave dans de vraies douches, et on prend un petit déjeuner à terre. Une fois tout l'équipage débarbouillé, nous mettons le cap vers Afales au nord de l'île d'Ithaque. Les conditions de navigation sont idéales pour hisser le spinnaker. Malheureusement, le vent finit par tomber et nous nous voyons contraints d'utiliser le moteur pour rejoindre notre destination du jour. Nous arrivons par le Nord et décidons de mouiller face à de majestueuses falaises blanches dans une eau claire avec 10 mètres de fond. C'est l'occasion rêvée pour une petite pause farniente après le déjeuner !

Nous reprenons la mer en début d'après-midi pour rejoindre l'île de Méganisi au Nord de notre position. La navigation est très calme et le vent faiblit, ce qui nous oblige une fois encore à mettre le moteur pour faire avancer le voilier. Nous contournons l'île par l'Ouest et nous arrivons en fin d'après-midi à Spartochṓri au Nord-Ouest de Méganisi. L'ambiance y est très festive et nous avons hâte d'y passer la nuit. À 20 heures, nous nous rendons au bar "Porto Spilia" face à la mer où nous dégustons du très bon poisson. Pour la seconde partie de soirée, nous nous laissons guider par le bruit. Ce qui nous mène au bar "Agrios Beach Bar" étrangement rempli pour cette période de l'année (en Mai). Nous nous mélangeons avec les locaux et les plaisanciers de passage pour partager de bons moments et savourer de délicieux cocktails. Nous regagnons l'ASTRO à la fermeture du bar et poursuivons la soirée dans le carré avec notre jeu de rôle favori : le loup-garou ! Très vite nous sommes interrompus par des bruits étranges. En sortant du bateau, nous réalisons que deux de nos voisins allemands, également amarrés pour la nuit, sont tombés à l'eau après une consommation excessive d'alcool. Nous nous retrouvons alors impliqués (malgré-nous !) dans une opération de sauvetage improvisée avec une fin heureuse. Après toutes ces péripéties, nous rejoignons les cabines afin de profiter d'un sommeil bien mérité !

mouillage plage d'Afales
Vue aérienne de la plage d'Afales. (photo Adobe Stock)

spinnaker astro
Spinnaker lors de la traversée entre Afales et Méganisi. (photo Mickaël Coudert)


Jour 7 : Spartochṓri → Skorpios → Lefkas (3 milles, 30 minutes ; puis 11 milles, 2 heures 30 minutes)

Le lendemain, une belle surprise nous attend: nous retrouvons une bouteille de vin rouge posée sur le pont. C'est un cadeau de nos amis allemands qui ont pris le large tôt le matin. Pour cette dernière jounée de navigation nous avons prévu un programme plutôt léger avec seulement 3 heures de navigation et une dernière escale à Skorpios. Cette île est réputée pour avoir été la propriété du célèbre armateur grec, Aristote Onassis qui souhaitait acquérir Ithaque mais face à l'impossibilité de cette transaction, il décida finalement d'acheter Skorpios. Nous faisons halte face à la plage Jacqueline Kennedy (ancienne épouse d'Onassis) mais prenons garde à ne pas nous approcher des côtes, l'île est encore aujourd'hui totalement privée ! Après cette pause historique, nous mettons les voiles pour notre dernière navigation en direction de Lefkas afin de rendre le bateau. Nous allons faire le plein d’essence une fois arrivés au port et nous amarrons le navire à la marina. Pour le dîner, nous nous faisons un dernier restaurant à Lefkas pour se remémorer les meilleurs moments de la croisière !

Besoin d’un Conseil ?
Pierre, expert de vos croisières
Besoin d’un Conseil ?
Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Fermer.