Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

Déjeuner aux tobago cays

Itinéraire d’une croisière de 10 jours sur un catamaran dans les Grenadines


   Par Lila Kergall 

Responsable de la rédaction du magazine Filovent. "Passionnée par la planche à voile, le surf et la mer depuis petite, je ne rate jamais une occasion pour prendre le large !"



Cet article retrace l’aventure de Xavier et ses amis, partis naviguer 8 jours dans les îles Grenadines à bord d’un Bali 4.8 en février 2022. Qu’y a-t-il de mieux pour esquiver le froid de l’hiver que de s’évader au cours d’une croisière en catamaran dans les Caraïbes ? L’archipel des Grenadines est connu pour être un petit coin de paradis des plaisanciers avec une infinité de mouillages et des îles toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Voici le récit de Xavier, qui nous raconte sa croisière au cœur des Grenadines.

Distance totale parcourue : 250 milles marins

 

Itinéraire dans les Grenadines au départ du marin
Carte de l'itinéraire de 10 jours de navigation dans les Grenadines au départ du Marin (cliquable)



L'ARRIVÉE AU MARIN...


Avant de partir, nous avons pris soin de nous procurer le matériel nécessaire pour profiter au maximum de la croisière : palmes, masques, tubas, mais surtout… quelques caisses de vin, livrées au port du Marin, pour encore mieux savourer les apéros au moment du coucher du soleil, et les soirées sur le bateau !

Après avoir réussi les tests PCR et passé les douanes, nous posons enfin le pied en Martinique. Une fois arrivés au port du Marin, c’est le moment des retrouvailles avec Camille, le skipper avec qui nous avons découvert les merveilles de l’île de Beauté dans une précédente croisière. La marina du Marin est très sympathique ! Il y a un Auchan juste à côté pour le ravitaillement et une super cave à vin pas très loin qui s’appelle l’Îlot Vins Marin.

 

Sortie de la marina du Marin en Martinique
Sortie du port du Marin, avec une jolie vue sur les voiliers amarrés (Photo de Xavier)

 

Jour 1 : Le Marin → Plage de Pointe Marin → Plage des Salines → Le Marin (9 milles) - 2 heures de navigation

 

Une journée s'est écoulée avant l’arrivée des derniers membres de l’équipage. On a profité de ce temps pour naviguer autour du Marin et tester le catamaran. Nous sommes allés le premier jour à la plage de Pointe Marin juste avant Sainte-Anne et avons déjeuné au fameux Club Med des Boucaniers de la Martinique. D’ici, on peut voir le rocher du Diamant ! Posté dans la mer des Caraibes, juste au sud de la Martinique, le rocher doit son nom aux reflets brillants de ses parois en fonction de l’heure de la journée et à sa forme en pointe, qui ressemble à celle d’un diamant. Sur la plage de Pointe Marin, c’est enfin l’heure du premier bain de l’année 2022, dans l’eau chaude et turquoise des Caraïbes ! Le lendemain, nous sommes allés admirer le coucher de soleil à la plage des Salines, la plus belle plage de la Martinique !

Lorsqu'on s'apprête à partir en croisière dans les Antilles, il faut éviter de lever l’ancre dès le premier jour et descendre directement en direction des Grenadines. Rien ne sert de courir ! Il faut prendre un temps de repos et passer 1 ou 2 nuits au port avant de partir. Faire le ravitaillement, s’acclimater avec le bateau... Le corps doit s’habituer au décalage horaire et au nouveau climat. Partir pour de grandes navigations dès le premier jour peut être assez désagréable pour un équipage qui n’est pas habitué à naviguer.

 

plage des boucaniers en Martinique
Arrivée à la plage des Boucaniers - Martinique (Photo de Xavier)



SAINTE-LUCIE ET SAINT-VINCENT...

Jour 2 : Le Marin → Anse la Raye, Sainte Lucie (30 milles) - 6 heures de navigation

 

Le vendredi matin, tout le monde est à bord. On met le cap vers Sainte-Lucie, première île au sud de la Martinique ! Le premier soir, nous avons mouillé à Anse la Raye sur l’île au nord de Sainte-Lucie. C’est un super petit village de pêcheurs très accueillant. L’île est connue pour sa végétation extrêmement riche et ses deux pitons classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Ces derniers sont deux aiguilles volcaniques qui semblent émerger de la mer des Caraïbes et qui font la fierté des habitants de l’île. Une fois arrivés à Anse la Raye, des petits bateaux de pêcheurs proposent de vendre leur pêche du jour, à même le bateau. On a choisi d'acheter des langoustes pour le dîner, à environ 20€ le kilogramme. On s’est régalés !

 

Anse la Ray à Sainte-Lucie
Petit village de pêcheur d'Anse la Raye sur l’île de Sainte Lucie (photo de Valérie)

 

Anse la Ray à Sainte-Lucie
Végétation luxuriante de l’île de Sainte Lucie au mouillage d’Anse la Raye (photo de Xavier)

 

Préparation de langoustes
Préparation des langoustes pour le dîner sur le bateau! (photo de Xavier)

 


Jour 3 : Anse la Raye → Cumberland, Saint-Vincent (40 milles) - 8 heures de navigation

 

Au deuxième jour de la croisière, nous continuons notre navigation vers le sud, en direction de Saint-Vincent. Au lieu de descendre directement dans les Grenadines et de faire de longues navigations, nous préférons prendre le temps de descendre d’îles en îles. Sainte-Lucie et Saint-Vincent sont des îles avec une végétation très luxuriante, il faut prendre le temps de s’y arrêter.

Pour cette deuxième nuit à bord du catamaran, on a choisi le mouillage de Cumberland sur la côte ouest de l’île de Saint-Vincent. Cette escale offre un cadre extrêmement dépaysant et une bonne protection aux alizés, soufflant en provenance du nord-est. Parfait pour passer la nuit !

 

Cumberland
Voiliers au mouillage tranquille de Cumberland (Photo de Patrick)

 

Cumberland
Mouillage à Cumberland (Photo de Patrick)



AU COEUR DES GRENADINES...

Jour 4 : Cumberland → Bequia (16 milles) - 2/3 heures de navigation

 

Au petit matin, notre catamaran reprend la route en faisant du cabotage le long de la côte sous le vent de l’île de Saint-Vincent. On passe devant la célèbre Walilabou Bay. Cette baie est connue puisqu'elle est un des lieux du tournage de nombreuses scènes de l’épisode 1 de la saga "Pirates des Caraïbes". Si vous descendez à terre, vous pourrez retrouver des restes du décor du film !

Après avoir admiré au loin la baie, on continue la descente dans les Grenadines jusqu’à l’île de Bequia. Pour la soirée, on décide de mouiller dans la baie de Princess Margaret. Nous avons dîné au restaurant Mac’s Pizza & Kitchen, très bien noté sur Tripadvisor. C’est un restaurant les pieds dans l’eau, il y avait une super ambiance avec de la musique et nous avons pu admirer un superbe coucher de soleil.

 

Bequia
Vue sur la plage de Princess Margaret et le Port Elizabeth sur l’île de Bequia (Photo de Xavier)

 


Jour 5 : Bequia → Moustique → Twassante Bay, Mayreau (29 milles) - 6 heures de navigation 

 

Quatrième jour de croisière. On lève les voiles en direction de la fameuse île Moustique. Cette île des Grenadines est très appréciée des milliardaires et des célébrités telles que Mick Jagger ou encore David Bowie. Sur l’île Moustique, nous avons déjeuné dans un restaurant très célèbre qui s’appelle le Basil’s Bar. L'endroit est très beau, c’est vraiment un spot à voir ! L'avantage est qu'il n’y avait pas trop de monde et c’était assez calme.

L'après-midi, on navigue vers l'île de Mayreau pour mouiller à la Twassante Bay entre la Salt Whistle Bay et la Saline Bay. Il faut préférer ce mouillage aux deux autres puisqu’il est très abrité et il y a beaucoup moins de monde.

 

Basil's bar île moustiqueVoilier île moustiqueEscale sur l’île Moustique : Basil’s bar et voilier luxueux ! (Photo de Xavier et Armelle)

 


Jour 6 : Twassante Bay → Tobago Cays (5 milles) - 1 heure de navigation

 

En ce cinquième jour de croisière, on se dirige vers les fameuses Tobago Cays juste à côté de Mayreau. Véritable joyau des Grenadines, cette réserve fut une escale incontournable lors de notre croisière dans l’archipel. Les “Cays” sont les cinq petites îles inhabitées de la réserve, composées de sable et de corail. La plus belle barrière corallienne des Antilles se trouve ici. On a vu des iguanes, des tortues et des raies, c’était extraordinaire ! Pour le mouillage, on s'est accrochés à une bouée entre l’île Petit Bateau et l’île Petit Rameau. On a ensuite déjeuné dans un petit restaurant antillais sur Petit Rameau, ils font des langoustes et du poisson grillé. Encore une fois, on s’est régalés. Au programme : bronzette, baignade, snorkeling et paddle. On a apporté un scooter sous-marin, une machine qui permet d'être propulsé sous l’eau. Cet équipement était parfait pour explorer les fonds marins ! On a pu rester pour la nuit aux Tobago Cays, ça nous a permis de profiter un peu plus de cet endroit de rêve.

 

Déjeuner au Tobago Cays
Poisson et langouste grillée dans un restaurant local sur l’île Petit Rameau dans les Tobago Cays (Photo de Xavier)

 

Tobago Cays
L’équipage s’est rendu sur l’île Petit Rameau en annexe (Photo de Xavier)

 

IguaneIguane
Les iguanes vivant tranquillement leur vie sur les îles des Tobago Cays (Photo de Armelle)

 


Jour 7 : Tobago Cays → Morpion → Petit-Saint-Vincent → Bequia (40 milles) - 8 heures de navigation

 

Pour ce dernier jour dans les Grenadines, on est allés voir l’île Morpion, la plus petite île du monde ! Elle est extraordinaire, il s’agit simplement d’un petit banc de sable avec une paillote avec un toit en feuille de coco posée dessus, ça nous a fait beaucoup rire ! L’île Morpion se situe à 7 milles marins au sud des Tobago Cays. Après cette escale, on a décidé de tirer un bord vers Petit Saint-Vincent. Il y a plus de raies qu’aux Tobago Cays car il y a moins de monde. La météo se dégradant pour le lendemain, on a pris la décision de commencer la remontée le soir même. Lors d’une croisière, il faut en effet être prêt à s’adapter en fonction des conditions météorologiques. Nous avons ainsi parcouru 35 milles marins pour remonter jusqu’à l’île de Bequia.

 

île Morpion
La fameuse île Morpion ! (Photo de Xavier)



LA REMONTÉE AU MARIN...

Jour 8 : Bequia → Chateaubelair, Saint-Vincent → Anse des pitons, Sainte-Lucie (48 milles) - 9 heures de navigation

 

En arrivant vers l'île de Saint-Vincent, nous nous sommes rapprochés de Chateaubelair et avons décidé de mouiller dans une petite crique cachée juste à côté, il y a une forêt de palmiers au ras de l’eau c’est magnifique ! Après avoir fait escale à Saint-Vincent pour le déjeuner, nous avons continué la route vers Sainte-Lucie. Sainte-Lucie et Saint-Vincent sont des îles avec des décors stupéfiants, on peut admirer les falaises et les forêts qui descendent jusqu’au bord de l’eau. Ce sont des très belles côtes pour faire du cabotage. La remontée était assez sportive ! On a finalement choisi l’Anse des pitons, au sud de Sainte-Lucie pour mouiller pour la nuit, après une grosse journée de navigation.

 

Voilier dans la mer des caraïbes
Splendide voilier croisé sur la route du retour remontant à Bequia (Photo de Xavier)

 

Saint-Vincent
Forêt de palmiers au ras de l’eau sur l’île de Saint-Vincent (Photo de Xavier)

 


Jour 9 : Anse des pitons → Rodney Bay, Sainte-Lucie → Le Marin (40 milles) - 8 heures de navigation

 

Dernier matin de la croisière. Le départ de l’île aux pitons se fut magique du fait d'une rencontre inattendue avec une baleine. La traversée jusqu’au Marin se fait en deux temps. Nous avons d'abord fait un arrêt à la Rodney Bay, au nord de Sainte-Lucie pour le déjeuner. Les bateaux de pêcheurs sont toujours là et nous avons profité d’un dernier ravitaillement. La mer est beaucoup moins agitée que prévu et au cours de cette dernière traversée, chacun des membres de l'équipage a découvert le plaisir de barrer le catamaran. Après 9 jours de navigation, nous finissons par arriver à la marina du Marin avant le coucher du soleil, pour une dernière soirée sur le bateau.

 

Anse des pitons
Mouillage à l'Anse des pitons au sud de Sainte-Lucie (photo de Xavier)

 

Cette aventure était vraiment extraordinaire ! Cette croisière au cœur des Grenadines nous laisse à tous de merveilleux souvenirs : les paysages époustouflants, les baignades dans la mer chaude des Caraïbes, les plages de sable blanc, les rencontres avec les raies et les tortues, les saveurs des grillades et l’accueil chaleureux des Antillais… 

Cet itinéraire est aussi un exemple parfait pour comprendre qu’une croisière ne se passe pas toujours comme prévu, et qu’il est important de savoir s’adapter. Les conditions de vent peuvent venir modifier la route. La situation sanitaire peut retarder le départ de la croisière. Comme le disait le grand navigateur Eric Tabarly, “Naviguer, c’est accepter les contraintes que l’on se pose à soi-même”.

Remerciements

Je tiens à remercier Xavier, Camille et tout l'équipage de la croisière "Coeur Grenadines" pour nous avoir fait voyager aux Antilles à travers ce récit et grâce à leurs magnifiques photos !

Besoin d’un Conseil ?
Lucie, experte de vos croisières
Besoin d’un Conseil ?
Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Fermer.