Location de bateaux Destinations Irlande

Prix très attractifs

Profitez de nos promotions sur de nombreux bateaux - Meilleur prix garanti !

Avis & notes réels

Plus de 17 000 avis et notes rédigés par de véritables clients depuis 20 ans ! 

A vos petits soins

Notre équipe vous guide avant, pendant 
et après votre croisiere

Irlande

Quel est votre style de bateau ?

Avis des clients

Philippe

votre spécialiste Irlande

01 70 80 97 52

Obtenez un devis immédiat
* Respect de la vie privée : Filovent pratique une politique de strict respect de la confidentialité de vos données,
  conformément à la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés
Notre Avis

Notre Avis

Vous apprécierez

  • la multiple palette de verts,
  • l'accostage et le dépaysement sur des îles "loin de tout",
  • l'alternance de falaises abruptes et de plages de sable fin,
  • l'accueil chaleureux de ses habitants.

Les informations essentielles pour votre voyage
Irlande


Voici un concentré des informations que vous devriez savoir avant de vous envoler vers le pays

Naviguer en bateau lors d'une croisière Irlande

Joyau verdoyant situé à l'extrémité occidentale de l'Europe, l'Irlande est une destination bercée par les légendes et le son de la cornemuse. Pour les plaisanciers en quête de la magie unique de cette nation celte, nous vous proposons un large choix de monocoques pour répondre à vos besoins.

La mer, si elle peut être parfois agitée, offre d'excellentes conditions de navigation, notamment dans le sud et l'est du pays, mais il est essentiel de consulter la météo pour profiter pleinement d'une location de bateau en Irlande.

Dublin est une ville à découvrir absolument pour l'atmosphère animée et conviviale qui y règne tout au long de l'année, plus particulièrement à Temple Bar, la rue des pubs et des restaurants.

En direction du sud, Cork est une autre grande ville portuaire. Plus tranquille, cette cité abrite également de magnifiques monuments, pour ne citer que la cathédrale Saint-Finbarr et le château de Blarney. Tout près, Kinsale est incontournable pour ses maisons hautes en couleurs et ses rues pittoresques.

Infos pratiques

- Pour les majeurs, une carte d'identité en cours de validité suffit. Attention, les passeports et les cartes d'identité périmées ne sont pas acceptées.
- Les mineurs doivent posséder, en plus de la carte d'identité, une autorisation parentale de sortie du territoire (ou un passeport valide).
- Pour la voiture, faut-il le rappeler, carte grise et carte verte internationale, et plaque de nationalité à l'arrière. Le permis de conduire français est accepté.
- Interdiction formelle d'importation de viandes et produits laitiers (fromages compris).
- Quarantaine obligatoire pour les animaux en provenance du continent (6 mois). 

Informations utiles

Capitale : Dublin
Monnaie : Euro/Pound Sterling
Superficie :
Population : 4.595.000 Hab
Densité : 67,2 Hab/km²
Fuseau horaire : GMT + 0
Chef d'état : Michael D. Higgins

Histoire

irlandais, Ireland en anglais), est la deuxième plus grande île des îles britanniques et la troisième plus grande île d'Europe. Elle est située à l'ouest de la Grande-Bretagne, entre l'océan Atlantique et la mer d'Irlande.

L'île est politiquement divisée en deux : la grande partie est occupée par l'Irlande, un État indépendant, et le nord par l'Irlande du Nord, appelée aussi (à tort) Ulster, qui reste encore aujourd'hui une partie du Royaume-Uni.

Plusieurs versions s'opposent quant à l'origine de son nom : pour certains, son nom vient de la déesse Ériu (Éire en irlandais) et du mot germanique land (« terre »). Erin est l'un des noms poétiques de l'Irlande. Pour d'autres, son nom vient du mot grec ancien 'ιρις' (en français "iris").

L'île est peuplée par un peu moins de six millions de personnes (recensement de 2006) : 4,2 millions pour la République d'Irlande (dont 1,6 million pour le Grand Dublin) et un peu plus de 1,7 million pour l'Irlande du Nord (dont 800 000 pour le Grand Belfast).

La langue la plus parlée est l'anglais (l'irlandais étant la seconde langue nationale officielle) en Irlande, et l'anglais, l'irlandais et le scots d'Ulster en Irlande du Nord. Du fait de sa forte position économique, le pays accueille de plus en plus d'étrangers et le polonais est devenu la deuxième langue la plus parlée en république Irlandaise.

Histoire de l'Irlande

Les premiers occupants de l'Irlande sont arrivés sur l'île environ au VIIIe millénaire av. J.C. Ensuite, ces populations mégalithiques vont développer l'agriculture et l'élevage. Au VIe siècle av. J.-C., les Celtes vont imposer la civilisation laténienne. C'est une société parfaitement organisée en clans, et parlant le gaélique dans lequel les premiers poètes composent des chants et légendes qui constituent le patrimoine autochtone.

La préhistoire

L'Histoire de l'Irlande commence par le premier peuplement humain autour de 7000 av. J.-C, quand les chasseurs-cueilleurs sont arrivés de la Péninsule Ibérique probablement via l'Écosse. Les traces les plus anciennes ont été retrouvées dans le comté de Waterford dans la région de l'actuelle Munster. Un bouleversement des populations mésolithiques est attesté vers 4000 av. J-C, il semble davantage procéder d’une mutation interne des sociétés et de leur organisation socio-économique que d'un apport extérieur de nouveaux venus. Leur mode de vie va progressivement évoluer vers l'agriculture et l'élevage. Elles vivent dans des maisons rectangulaires en bois, utilisent des outils en pierre polie et des poteries. C'est cette civilisation mégalithique qui érige des dolmens à vocation funéraire (long barrows). Vers 2100 av. J.C, de nouveaux arrivants indo-Européens (Proto-Celtes) originaires du Nord-Ouest de l'Europe, introduisent progressivement leur hiérarchie sociale, leur religion et la langue pré-celtique. Toutefois ils n'auraient pas été plus de quelques milliers. L'âge du bronze commença autour de 2000 av. J.-C, lorsque du cuivre est allié avec de l'étain pour produire des objets en bronze. Cette période a aussi vu la production d'ornements complexes d'or, des armes et des outils et d'importants tumulus ronds (round barrows). C'est de cette époque que date l'exploitation de mines de cuivre dans les régions de Cork et Kerry et d'or dans le Wicklow.

Les Celtes

L' Age du Fer commence vers 700 av. J.C avec l'arrivée des Celtes en Irlande en provenance de Grande Bretagne. Ils partagent un certain nombre de traits culturels communs avec les autres peuples celtes du centre et de l'ouest de l'Europe.

La structure de la société celtique reprend le schéma de la structure sociale tripartite des Indo-européens au sommet de laquelle on trouve une classe sacerdotale composée des druides, des bardes et des vates. Les druides ont en charge la religion, le sacrifice, la justice, l’enseignement, la poésie, la divination ; les bardes sont spécialisés dans la poésie orale et chantée et doivent faire la louange, la satire ou le blâme ; les vates sont des devins qui se consacrent plus particulièrement à la divination et à la médecine. En Irlande, les filid (bardes) vont devenir les membres les plus influents de cette classe sacerdotale, dont une des prérogatives est de conseiller le roi. Dans la civilisation celtique, le rôle du roi est non seulement de mener la guerre, mais surtout de redistribuer les richesses et de dire la justice, inspirée par les druides. Longtemps, ces rois n’ont été que des chefs au pouvoir incertain et aux successions problématiques. La deuxième classe de la société est celle des guerriers et la troisième est celle des producteurs, artisans, agriculteurs et éleveurs. Ces clans vont progressivement fusionner pour constituer quatre royaumes (ou provinces) : l’Ulster, le Leinster, le Munster et le Connacht (Connaught). Au début du Ve siècle, un Ard ri Érenn (roi suprême d’Irlande) étend son pouvoir sur toute l’île, il siège à Tara capitale de Meath. Les autres rois lui doivent le « boroma », tribut payable en bétail – son non-paiement entraîne des guerres dont la mythologie se fait l’écho, tout autant que les razzias.

Les Romains, qui occupent la Bretagne (Grande-Bretagne actuelle), n'occuperont jamais l'Irlande (qu'ils appellent Hibernie), peuplée de populations trop difficilement assimilables et trop loin du cœur de l'Empire.

La christianisation

La christianisation de l’Irlande marque la fin de la civilisation celtique, du moins en ce qui concerne sa mythologie, car la structure de la société s’est maintenue, avec une classe sacerdotale prédominante. Les circonstances exactes de l’introduction du christianisme dans l’île sont mal connues, d’autant que les textes relatifs à son initiateur, Saint Patrick sont largement hagiographiques.

Padraig serait né en 390 en un lieu incertain de l’île de Bretagne. C’est le fils d’un fonctionnaire britto-romain. En 405, il aurait été victime d’une razzia de Gaels et aurait été emmené comme esclave en Irlande, sous le règne du Ard ri Érenn, Niall Noigiallach. Pendant six années de captivité, passées à surveiller les troupeaux, sa foi en Dieu se serait affermie et une fois évadé, il aurait poursuivi ses études théologiques en Gaule. Les dates de son retour en Irlande sont incertaines (entre 432 et 490 selon les différentes thèses) mais la conversion de l’île serait intervenue sous le règne du roi Loegaire, fils de Niall. Patrick est souvent décrit en train de discuter avec les druides et tenter de les convaincre que sa « magie druidique » est plus puissante que la leur. La légende rapporte aussi qu’il a fait fuir tous les serpents et explique le principe de la Trinité par la feuille de trèfle (le concept de triades était très répandu dans la mythologie celtique). Patrick est mort vers 461.

Dans ce contexte, la conversion du pays ne s’est faite que par celle des filid, qui sont devenus les porteurs de la nouvelle religion, de manière pacifique. le rite initialement romain s’est celtisé pour privilégier un monachisme qui deviendra une référence en Europe. Clonard, Clonmacnoise, Glendalough vont être des centres importants de spiritualité. L’église d’Armaght est fondée vers 445. Au VIe siècle, c’est la fondation du monastère de Bangor (558) par Comgall et celui de l’île d’Iona par Colomba, qui seront la base de départ de l’évangélisation de l’Écosse. Ce n’est qu’au VIIe siècle que le synode de Whitby (664) rejette les rites irlandais au profit des rites romains.

licence GFDL - Auteurs - location voilier Irlande - location bateau Irlande

Géographie

A l'Ouest de la Grande-Bretagne, l'île d'émeraude couvre une superficie totale de 84 412 km² pour environ 5,7 millions d'habitants - dont 1,7 million pour les 14 139 km² de l'Irlande du Nord.

La distance maximale du Nord au Sud est de 483 km, et la largeur d'Ouest en Est, de 275 km.

Sa géologie s'étant structurée sur plusieurs centaines de millions d'années, l'île porte l'empreinte des volcans et la marque des glaciers, lui donnant une géomorphologie très variée.

On rencontre des paysages doux sur la côte Est et des côtes tourmentées sur la côte Ouest, des massifs montagneux recouverts de forêts denses creusés de vallées et de criques

L'intérieur de l'île, et, une grande partie de la côte Ouest sont le domaine des tourbières exploitées pour la tourbe, combustible d'assez bonne qualité, qui fournit actuellement environ 14% de l'énergie électrique de l'Irlande.

De nombreux lacs recouvrent 1 450 km² de territoire.

L'Irlande bénéficie d'un climat océanique tempéré grâce au Gulf Stream qui irrigue toute sa côte Ouest. Dans toute l'île la flore et la faune extrêmement variées profitent d'un climat propice au développement d'espèces ayant à bénéficier de conditions climatiques favorables (fushias, parfois hauts de plus de 4 mètres ; palmiers

Le climat

Le pays est situé dans une zone de vents doux orientés du Sud-Ouest. Ses mers, l'Atlantique et la Mer d'Irlande sont réchauffées par le Gulf Stream. Le climat est marqué par des hivers doux et des étés frais. Les mois les plus froids sont janvier et février. La température oscille alors entre 4 et 7°C. La neige et le gel y sont rarissimes. Toutefois, le pays étant proche de la zone Nord-atlantique de basses pressions, celui-ci est parfois balayé par la grêle ou les tempêtes. Durant les mois les plus chauds, juillet et août, les températures avoisinent en général les 14 à 16°C. Elles peuvent s'élever jusqu'à 25°C.

Chaque région possède un climat spécifique. Au Sud-Est de l'île, le climat est continental ; au Nord-Ouest, maritime. Dans l'ensemble, les précipitations sont uniformément réparties.

Les périodes les plus ensoleillés le sont durant les mois de mai et de juin. A ce moment-là, la moyenne d'ensoleillement par jour sur tout le territoire est en moyenne de six heures. Des pluies abondantes (+/- 1 000 mm par an) alimentent un réseau hydrographique très important (26 000 km de fleuves et rivières).

Pendant l'hiver, le pays est à l'heure du méridien de Greenwich, mais d'avril à octobre, elle le précède d'une heure.

La faune et la flore

L'Irlande s'est détachée du continent européen à la période glacière qui s'est terminée il y a plus ou moins 12 000 ans. On y remarque ainsi une variété de faune et de flore plus limitée que dans d'autres pays du continent.

Il y a encore quelques années, une grande partie du territoire était recouvert de forêt vierge : chênes, houx, bouleaux, noisetiers et ifs. Déboisé, le pays suit actuellement un programme de reboisement de résineux : épicéa Sitka, épicéa de Norvège, le pin écossais, le mélèze et le sapin. Ces forêts abritent alors des cerfs et des daims qui ont été introduits il y a peu. On rencontre aussi la bécasse, le hibou, la grive ou encore des oiseaux chanteurs, l'écureuil, le lièvre bleu, la musaraigne pygmée, …
Paysage de tourbière dans le Connemara.

La flore des tourbières est constituée de diverses variétés de mousses, de bruyère,…Les régions les plus prolifiques en la matière sont Glengariff et Killarney. Les tourbières accueillent le coucou, l'émerillon, le petit faucon. Quant au Burren, il est connu pour ses espèces florales particulières. Domaine de la toundra, les fleurs y sont prolifiques : la fleur d'aubépine, le sorbier, la violette, l'orchidée… .

Le pays est fort connu pour ses espèces de poissons, vivant dans les rivières et dans les lacs : le saumon, la truite, l'omble, l'anguille, ou encore le brochet, le gardon, la truite arc-en-ciel. Près des rivières, il n'est pas rare de croiser la loutre, la poule d'eau, le cincle, le héron, le martinet, et près des lacs, le cygne, le canard l'oie sauvage..

Le bord de mer, quant à lui, abrite des anémones, des algues, des coquillages, des crustacés et divers poissons.

C'est pour ces raisons que le pays est réputé pour ses parcs nationaux : le parc de Killarney, le parc de Glenveagh, le parc national du Connemara, le Burren ou encore le premier parc forestier des Îles britanniques à Tollymore [4] .

Des animaux omniprésents en Irlande : le cheval (et le poney) et bien sûr le mouton.

Dans ce pays, le cheval est un animal sacré. Il est d'ailleurs l'emblème sur les anciennes pièces de 20 pence. Un organisme d'État a d'ailleurs été créé Bord na gCapall (Office du cheval irlandais) [5] afin de veiller au maintien de la race chevaline. Preuve de son importance, les quelques 30 champs de courses, et 500 concours hippiques chaque année

Le poney est quant à lui aussi réputé que le cheval. Il est robuste, intelligent, et possède une crinière et une queue noire. Ces poneys peuvent vivre en liberté mais ne sont pas sauvages. De réputation internationale, ils font l'objet d'une foire dans le Connemara, à Clifden, chaque année en août.

licence GFDL - Auteurs - location voilier Irlande - location bateau Irlande

Politique

La vie politique de la République d'Irlande s'inscrit dans le cadre d’un régime parlementaire.

Le pouvoir exécutif est exercé par le Gouvernement ; le chef du gouvernement est le Taoiseach. Le pouvoir législatif par le Gouvernement et le Parlement composé de deux chambres, le Dáil Éireann et le Seanad Éireann. Le pouvoir judiciaire est indépendant des pouvoirs exécutif et législatif. Le chef de l'État est le président de la République mais ses pouvoirs sont restreints.

Il existe un grand nombre de partis politiques en Irlande. Les deux principaux, qui se partagent le pouvoir depuis l’indépendance en 1919 sont les Fianna Fáil et Fine Gael.

L’État irlandais est membre de l'Union européenne

Les personnes clés de l’État

* Uachtarán (Président) - Mary McAleese - Indépendante ex-Fianna Fáil en place depuis le 11 novembre, 1997

* Taoiseach (Premier Ministre) - Brian Cowen - Fianna Fáil en place depuis le 6 mai 2008

* Tánaiste (Député Premier Ministre) - Michael McDowell - Progressive Democrats en place depuis le 13 septembre 2006

La Constitution

L’Etat d’Irlande est régit par la Constitution de l’Irlande, officiellement connue sous le nom Bunreacht na hÉireann et adoptée en 1937. La constitution est dans la tradition de la démocratie libérale. Elle définit les principaux organes de gouvernement et garantie les droits fondamentaux des citoyens.

La Constitution ne peut être amendée que par référendum. Les derniers référendum constitutionnels ont concerné l’avortement, le statut de l’Église catholique, le divorce et l’Union européenne.

Le gouvernement

Le chef de l’État
Icône de détail Article détaillé : Président d'Irlande.

Le président de l’Irlande (en irlandais Uachtarán na hÉireann) est le chef de l’État d'Irlande. Le Président est élu directement par le peuple pour une durée de sept ans, renouvelable une fois maximum.

La présidence est une charge largement représentative, mais le président peut exercer néanmoins certains pouvoirs limités. La charge a été créée par la Constitution de l’Irlande en 1937. La résidence officielle du président est Áras an Uachtaráin à Dublin.

le pouvoir exécutif

Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement. Celui-ci consiste en un Premier ministre le Taoiseach, un Tánaiste et treize autres ministres. Le Taoiseach est appointé par le président après avoir été désigné par le Dáil Éireann, la Chambre basse du Parlement. Les ministres sont nommés par le Taoiseach et approuvés par le Dáil

Le pouvoir législatif

L'Oireachtas est le Parlement de la république d'Irlande. Il consiste en deux assemblées Dáil Éireann (l’assemblée nationale) et le Seanad Éireann (le Sénat)

* Dáil Éireann: L’assemblée est élue par les citoyens au suffrage universel direct avec un vote à la proportionnelle. La députation est ouverte à tout citoyen de plus de vingt et un ans. Le Dáil compte 166 députés dont un, le Ceann Comhairle, est automatiquement réélu lors de l’élection générale. Depuis le début des années 1990 aucun parti n’a pu obtenir la majorité absolue au Dáil Éireann, ce qui signifie que les gouvernements en place dirigent grâce à une coalition. * Seanad Éireann : Le Sénat est une chambre essentiellement consultative. Il est composté de soixante membres : onze sont nommés par le Taoiseach, six élus par les universités nationales et quarante trois par un panel de candidats représentatifs de la société civile. Le Sénat a le pouvoir de reporter une proposition législative et peut dans un délai de 90 jours accepter ou amender un texte qui lui est proposé par le Dáil.

Le pouvoir judiciaire

L'État irlandais est une juridiction de common law. Le système judiciaire est composé de la Cour Suprême, une Haute Cour de Justice et de nombreuses cours établies par la loi. Les juges sont appointés par le Président après avoir été nommés par le gouvernement. Ils peuvent se voir retiré leur charge pour cause de mauvaise conduite ou d’incapacité et ce uniquement sur avis des deux chambres composant l’Oireachtas. La plus haute court d’appel est la Cour Suprême qui est composée du Chef de Justice et de sept autres juges. La Cour Suprême a le pouvoir de contrôle de constitutionnalité et peut déclarer invalide tout acte ou loi de l’Etat qui contreviendrait à la Constitution.

La démocratie locale
Icône de détail Article détaillé : Démocratie locale en Irlande.

La démocratie locale en Irlande est organisée par les Local Government Acts. Le plus important d’entre eux est celui qui a été signé en 2001 et qui établi la structure dite des deux tiers du gouvernement local.

* Le tiers supérieur de la structure consiste en 29 Comtés. Chacun des 26 traditionnels comtés possèdent un Conseil (Council), avec deux exceptions : le Comté de Dublin a été divisé en trois et celui de Tipperary en deux. Les cinq principales villes du pays (Dublin, Cork, Limerick, Galway et Waterford ont aussi des Conseil de cité ("City Council") qui ont le même statut que les Conseil de Comté.
* Le second tiers de gouvernement local correspond aux conseils de ville (Town Councils). Les villes de Kilkenny, Sligo, Drogheda, Clonmel, et Wexford utilisent le terme de Conseil de quartier ("Borough Council") mais n’ont aucune responsabilité additionnelle. Ces corps de gouvernement local sont responsables de problématiques comme la politique urbaine et sanitaire, les bibliothèques, l’entretien des rues.

Les partis politiques en Irlande
Icône de détail Article détaillé : Partis politiques en Irlande.

Un nombre restreint de partis politiques ont une représentation nationale au Dáil et les coalitions gouvernementales sont très fréquentes. Aucuns deux partis principaux de la vie politique irlandaise les Fianna Fáil et Fine Gael ne s’identifie fermement comme étant des partis de droite ou de gauche.

Le troisième plus grand parti du pays est celui du centre gauche le Labour Party. Le Labour est accompagné sur sa gauche par le Parti Vert et sur son extrême gauche par le Sinn Féin et le Socialist Party.

La droite est représentée par les Progressive Democrats qui sont d’obédience libérale classique.

Enfin des députés indépendants jouent aussi un rôle important dans la vie politique du pays

'’Irlande du Nord

L’Irlande du Nord est un facteur majeur de la vie politique en Irlande. Cela ne s’est pas atténué depuis la partition de l’île en deux entités distinctes.

Les troubles n’ont pas épargné la République d’Irlande. Cette question d’intérêt national a très souvent été une source de conflit entre le gouvernement de Dublin et celui du Royaume-Uni. Dans le but de trouver une solution sur du long terme le gouvernement irlandais s’est rapproché de celui de Londres, ce partenariat politique a trouvé un premier aboutissement avec l’accord du Vendredi Saint en 1998. Alors que le Sinn Féin a de tout temps bâti une organisation politique à cheval sur les deux Etats, les autres partis politiques irlandais se sont limités à une action strictement nationale. Ce n’est que très récemment que le Fianna Fáil a ouvert une cumann (une section locale) à Derry et a commencé à recruter à Queen’s University à Belfast.

* Voir aussi : Politique de l'Irlande du Nord et Histoire de l'Irlande du Nord.

Participations aux organisations internationales

L'Irlande est membre de l'Union européenne.

Depuis également le 1er janvier 2007, l'irlandais qui avait auparavant le statut de langue des traités est devenu une langue de travail et la 23e langue officielle, à part entière.[1] Ce nouveau statut a été accordé le 13 juin 2005 par le Conseil.

L'Irlande collabore également à tous les programmes des Nations unies. Son ancienne présidente Mary Robinson a d'ailleurs été Haut Commissaire du Haut Commissariat aux Réfugiés

licence GFDL - Auteurs - location voilier Irlande - location bateau Irlande

Replier
Lire la suite