Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

Arctique

Le Passage du Nord-Ouest

 

La découverte du Passage du Nord-Ouest remonte à plus de cinq cents ans lorsque le navigateur Jean Cabot émet l’hypothèse d’un passage en 1479. Durant plus de trois cents ans, plusieurs navigateurs et scientifiques se mettent à chercher ce passage secret mais ce ne fut pas chose facile et plusieurs y ont péri. Cependant, grâce à ces expéditions, les îles arctiques ont été découvertes. C’est un navigateur norvégien, Roald Amundsen qui fut le premier marin à franchir le fameux Passage du Nord-Ouest en 1906.

Où se trouve le Passage du Nord-Ouest ?

Ce passage maritime se trouve dans l’océan Arctique, entouré par le détroit de David, la baie de Baffin et la mer de Beaufort, au-dessus de l’Alaska. Il existe plusieurs routes maritimes, d’une longueur de 1 400 km pour la plus courte, afin de permettre aux navires de passer de l’océan Atlantique au Pacifique en passant par les îles du Canada.

carte


Ce passage est composé de chenaux, plus ou moins profonds, bordant les îles du Nord canadien. Attention, on ne peut emprunter ce passage que pendant une très courte période appelée l’été arctique, avec la fonte des glaces, des chemins naissent entre les blocs de glace. En effet, le reste de l’année, les chenaux sont glacés ce qui rend le passage impossible. De plus, les brise-glaces doivent y passer régulièrement pour maintenir cette voie de navigation ouverte. Il faut tout de même rester vigilant car un naufrage est vite arrivé !

Une route courte et stratégique

En passant par ce passage, la route est beaucoup plus courte que si l’on devait passer par le Canal de Panama. Ainsi, le Passage du Nord-Ouest permet d’économiser plusieurs centaines de kilomètres, ce qui engendre donc moins de consommation de carburant et moins de temps de navigation.

Cette route offre des possibilités commerciales et industrielles importantes, tout en permettant l’exploitation de gisements de pétrole et de minerais mais l’appartenance de ces eaux pose problème. En effet, le gouvernement canadien considère ce passage comme faisant partie de son territoire cependant les États-Unis le conteste, considérant le passage comme un détroit international. De plus, les États-Unis veulent obtenir la liberté de navigation pour la Marine américaine tandis que le Canada ne veut pas.

Une route commerciale ouverte dû au réchauffement climatique

Le Passage du Nord-Ouest s’est ouvert « grâce » à la fonte des glaces. En effet, la couverture de glace qui se trouvait sur l’océan Arctique a très vite fondu au cours des derniers siècles. Bien que jusqu’à présent, la banquise ne laissait passer aucun navire sur cette route, si les glaces continuent de disparaître durant les prochaines années comme elles le font, cette route maritime deviendra praticable pour les cargos commerciaux. Sa disparition totale semblerait être imminente puisque la NASA l’aurait estimé entre 2030 et 2050.

fonte-des-glaces

Pour l’instant, seulement quelques sociétés de bateaux de croisières proposent des croisières polaires passant par cette route. Plusieurs dizaines de plaisanciers essayent chaque année de franchir ce passage mais très peu y arrivent dû à l’évolution des glaces. En effet, depuis le premier transit du Passage du Nord-Ouest, en 1906, seulement 109 navires ont effectué un trajet compliqué jusqu’en 2007.

Une route aux perspectives commerciales importantes

Avec la présence des nombreux blocs de glace et des fonds marins peu profonds, la présence de cargos sur cette route reste encore compliquée actuellement. Cependant, avec la fonte des glaces de plus en plus importante, cela permettra d’ouvrir une route plus large afin de laisser passer des navires plus importants ouvrant la route au commerce. De plus, comme un effet boule de neige, l’augmentation du trafic maritime dans cette zone risque d’accentuer encore plus la fonte des glaces.

Lorsque le Passage du Nord-Ouest sera ouvert aux passages commerciaux, il sera en concurrence directe avec la Route maritime du Nord, située au nord de la Sibérie. Il n’existe aucun port le long de cette route canadienne, il n’y a donc aucune possibilité de faire escale pour réparer un navire ou faire le plein contrairement au Passage du Nord-Est.

 

Au cours des dernières années, le gouvernement canadien a clairement affiché son intérêt pour l’Arctique et un réinvestissement important a été effectué dans le domaine de la recherche dans cette zone. Bien que la fonte de la banquise modifiera probablement la situation en engendrant un développement de la navigation dans l’Arctique, il est impossible d’en être sûr pour le moment. Il est donc important de ne pas presser ni exagérer l’ampleur annoncée de ce mouvement car tout peut arriver dans des régions aussi éloignées.

 

Besoin d’un Conseil ?
Ismael, expert de vos croisières
Besoin d’un Conseil ?
Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?