De “marais puant” à mini-océan...

 

N’est pas Dieu qui veut

 

Musarder dans le domaine de Versailles au cours d’une douce journée printanière garantit au promeneur la découverte d’un univers enchanteur qu’il est toujours bon de nourrir des inépuisables récits sur Louis XIV et son rôle de démiurge dans ce lieu singulier. Le terme de démiurge est important pour bien saisir ce que l’on voit. Les nombreuses mythologies des civilisations passées évoquent par ce terme un Dieu, un créateur, une entité capable de séparer la lumière des ténèbres, les Eaux d'en haut des Eaux d'en bas, pour permettre la « construction » du monde dans lequel nous évoluons aujourd’hui. Peu de gens peuvent se vanter de disposer d’un tel pouvoir. Sauf Louis XIV, homme de tous les possibles. En 1662 commence à Versailles la transformation du « petit » pavillon de chasse de son père pour en faire ... le centre du monde, en toute démesure. Six ans plus tard, faute d’oser la séparation les Eaux primordiales, Sa Majesté s’attaque aux marécages nauséabonds dans l’axe ouest du château... pour en faire un mini-océan.

 

grand canal versailles

 

Versailles-Les-Flots

 

C’est à partir de 1668 qu’y sont creusés 23 hectares sous l’œil avisé du célèbre jardinier du roi, André Le Nôtre. Les eaux saumâtres disparaissent au profit d’un gigantesque miroir d’eau (1 670 m de long) reflétant la splendeur du ciel francilien : le Grand Canal. En son centre s’ouvre le Petit Canal (1 000 m) donnant à l’ensemble une élégante forme de croix. Grenouilles et têtards y ont gagné au change, c’est indiscutable. Aux alentours, des noms interpellent le randonneur avisé : l’allée et la grille des Matelots, la Flottille... Un air océanique y est presque palpable. Il y a donc eu des marins et une flotte dans le domaine de Versailles ? Oui, ce qui est fort étonnant puisqu’au début du XVIIe siècle, le royaume de France ne possède pas de marine permanente. Il faut attendre la date de 1626 pour voir l’austère cardinal de Richelieu porter le titre de « Grand maître, chef et surintendant général des mers, navigation et commerce”, tandis qu’en 1669, Colbert devient premier secrétaire d'État à la Marine. Alors Versailles, premier port de France ? C’est bien possible...

 

flotte louis xiv

 

Mystère de l’allée des Matelots et de la Flottille résolu

 

Certains ont pu penser que la transformation magistrale des marais en somptueux canal ne servirait qu’aux loisirs de Sa Majesté. Erreur. Colbert œuvre ardemment pour que les ports stratégiques du royaume soient fortifiés, que des arsenaux soient construits, que l’administration maritime soit performante... Le roi, qui ne semble pas avoir le pied marin, DOIT, pense Colbert, voir la grandeur de la Marine française au cœur de son domaine. Pas d’océan à Versailles ? Qu’à cela ne tienne, le Grand Canal servira de baie dans laquelle seront montrés, en taille réduite, les fleurons de la Marine royale. Ainsi naît la flottille du roi, mise en œuvre par pléthore d’ingénieurs, charpentiers, marins, et même... des inventeurs. Tous travaillent et vivent sur le domaine... Des gravures de l’époque montrent, entre autres, le majestueux Grand vaisseau voguer au centre du Grand Canal. Frégates, galères, brigantins construits à Dunkerque, Marseille ou au Havre sont démontés, transportés à Versailles par voie fluviale et recomposés pour y filer au vent devant cour et diplomates. Qui doute encore que Louis fut démiurge ?

 

Article rédigé par Véronique Michel
Redactrice-Veronique-Michel

Diplômée de l’Ecole du Louvre et titulaire de l'agrément de conférencier du Ministère du Tourisme et de la Culture, elle a travaillé pendant dix ans pour la galerie parisienne Marwan Hoss. Installée en Espagne depuis 1997, elle est chargée de conférences en Histoire des arts, cultures et religions du monde à l’Institut Français de Barcelone.

 
 


Si vous avez une idée d'article, contactez mickael@filovent.com

Besoin d’un conseil ?
François experte de vos croisières
×
×
Avec François expert de vos croisières