Obtenez un devis gratuit

 

Bateau mythique au fond du port

 

Symbole sous l’eau

 

Le 13 février 1943, 422 bombardiers britanniques ciblent le port de Lorient (Morbihan) transformé par les Allemands en redoutable base sous-marine. Afin de détruire les installations ennemies, les Alliés pilonnent la région depuis le 14 janvier 1943 sur ordre de Churchill. En l’espace d’un mois, 60 000 bombes incendiaires et 500 bombes de haute puissance sont larguées, tuant des centaines de personnes. La ville n’est plus que l’ombre d’elle-même et la population traumatisée. Malgré ces raids intenses, aucun projectile n’a pu éventrer le béton de la base. Les Allemands restent donc maîtres du lieu jusqu’au 7 mai 1945, jour de leur reddition signée à Étel. Au-delà du profond traumatisme vécu par les Lorientais, un symbole fort fut atteint ce 13 février 1943 : la frégate l’Isère, qui avait transporté en 1885 la célébrissime Statue de la Liberté du Havre à New York, fut touchée par les bombardements. Définitivement sabordée par les Allemands en mai 1945, elle repose depuis au fond du port…

 

frégate isère
La frégate Isère

 

Liberté avant tout !

 

Fin tragique pour un bateau que l’Histoire relie à l’une des réalisations les plus emblématiques de l’esprit des Lumières et du combat des hommes pour la liberté… C’est au juriste et homme politique Édouard Laboulaye (1811-1883) fervent partisan de la démocratie américaine que l’on doit l’idée de la Statue de la Liberté, ainsi qu’au sculpteur français Frédéric Bartholdi et au génie de Gustave Eiffel. Cadeau de la France aux États-Unis pour célébrer le centenaire de la Déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776, le projet connut vingt et un ans de péripéties mais aussi de courage et de ténacité de la part des acteurs qui ont participé à son exécution. Rien ne fut simple, pour des raisons techniques et financières. La Statue de la Liberté est le fruit d’une initiative privée, celle d’Édouard Laboulaye, méfiant envers les institutions publiques qu’il connaissait bien. Ses amis, esprits libres et visionnaires, mettront la main au portefeuille. Les États-Unis eux paieront le piédestal.

 

statue de la liberté
La statue de la liberté

 

Transport transatlantique très particulier

 

L’œuvre achevée peut partir vers l’Amérique. La frégate Isère quitte le port du Havre au printemps 1885 avec une cargaison très étrange. Dans des boîtes volumineuses sont rangées les centaines de pièces détachées de la statue dont un nez d’1m48, les mains et le visage … de 5 mètres ! Les ongles mesurent à eux seuls … 65 cm. De quoi faire la fortune des fabricants de vernis… L’aventure ne s’arrête pas là : deux jours après le départ, le bateau, pris dans une tempête magistrale, manque de charbon et disparaît. On perd sa trace pendant une semaine, au grand dam de tous ceux qui avaient consacré depuis des années une énergie folle à ce projet. Mais l’Isère finit par apparaître dans le port de New York le 17 juin 1885. Une foule en liesse l’accueille. Grâce à cette frégate mythique, la statue siège à New York, incarnant l’idéal de liberté tant cherché par ceux en manquent. Bien que gisant par 10 mètres de fond dans son port breton, l’Isère peut être fière d’avoir accompli sa mission.

 

Article rédigé par Véronique Michel
Redactrice-Veronique-Michel

Diplômée de l’Ecole du Louvre et titulaire de l'agrément de conférencier du Ministère du Tourisme et de la Culture, elle a travaillé pendant dix ans pour la galerie parisienne Marwan Hoss. Installée en Espagne depuis 1997, elle est chargée de conférences en Histoire des arts, cultures et religions du monde à l’Institut Français de Barcelone.

 

 
 


Si vous avez une idée d'article, contactez mickael@filovent.com

Besoin d’un conseil ?
Alexis expert de vos croisières
Le prénom est requis
Le nom est requis
L'adresse mail est requise
Le Numero de téléphone est requis
Avec Alexis expert de vos croisières

Connectez-vous pour recevoir votre croisière personnalisée

Email invalide
Mot de passe oublié ? Mot de passe invalide, il faut au moins 8 caractères. Adresse mail ou mot de pass invalide Nous rencontrons un problème technique, merci d'essayer plus tard