Rififi au fief

 

Le décor

 

Au-delà des grandes stars des îles Anglo-Normandes, Guernesey et Jersey, se niche un tout petit promontoire de 5,2 km2, au cadre naturel idyllique : Sercq (Sark en anglais). L’horizon y est marqué à l’ouest par Guernesey et à l’est par la ligne de côte du Cotentin. Plus au large siègent la Bretagne au sud et l’Angleterre au nord. Le paysage de cet îlot fait honneur au reste de l’archipel de la Manche, enfant du Massif armoricain. Un plateau verdoyant domine des falaises escarpées laissant peu d’options au promeneur pour arriver à l’unique village. Lors de son long exil (1852-1870), Victor Hugo aimera flâner dans ce « plus merveilleux poème de pierre qui surgisse à la surface des eaux ». Le lieu ne manque effectivement pas de charme, par la douceur du climat d’abord, grâce aux fabuleuses propriétés thermiques du Gulf Stream, voisin bienfaiteur croisant au large, offrant aux terres émergées une végétation digne des plus beaux salons floraux : hortensias, magnolias, rhododendrons... Le second attrait de Sercq réside dans son atmosphère délicieusement désuète et unique au monde. Bienvenus dans le domaine du Seigneur Christopher Beaumont, maître du dernier régime féodal d’Europe.

 

ile de sercq
Ile de Sercq

 

Sacré cadeau !

 

600 habitants vivent aujourd’hui sur ce confetti à l’histoire singulière. En 1565, Élisabeth Ie d’Angleterre confie le promontoire à un seigneur de Jersey, Héllier de Carteret, qui reçoit la mission d’en expulser les pirates, de surveiller la France, de payer chaque année une location de 1,79 livres et de peupler les 5,2 km2 du territoire. Pour ce faire, le noble divise l’îlot en quarante parties, fait venir quarante familles de Jersey, accorde une parcelle à chacune d’entre elles et s’installe dans son château, les plâtres à peine séchés. Voilà l’affaire rondement menée...et qui dure, puisque cinq siècles après, la situation de Sercq n’a guère changé. Le prix du loyer n’a pas augmenté d’un penny, personne de la cour royale britannique n’ayant visiblement pensé à l’actualiser. Divine amnésie pour le concerné qui, par ailleurs, gouverne l’île à l’aide d’une Constitution et d’une hiérarchie d’un autre temps, composée d’un prévôt, d’un connétable et d’un sénéchal, président des Chefs plaids, parlement de l’île. Pas de suffrage universel ni de démocratie sous les cieux de Sercq.

 

seigneurie sercq
La Seigneurie de Sercq

 

L’heure du rififi a sonné

 

Histoire de veiller au grain, un micro changement a lieu en 1921 avec l’entrée au parlement de 12 députés élus par les habitants de l’île. Ce petit appel d’air démocratique doit faire sourire ceux qui ont donné LE coup de pied dans la fourmilière féodale, les jumeaux Barclay, milliardaires britanniques propriétaires de l'îlot de Brecqhou, une dépendance de la seigneurie de Sercq acquise dans les années 90. Apparemment peu sensibles aux charmes médiévaux du fief de Christopher Beaumont, mais peut-être plus par son statut de paradis fiscal (pas d’impôt sur le revenu, le capital et l’héritage...), les Barclay investissent l’économie locale et entament un combat contre l’ancien monde. Les deux frères, magnats de la presse et de l’immobilier – ils possèdent le Daily Telegraph et le Ritz de Piccadilly entre autres - saisissent en 2006 la Cour européenne des Droits de l'homme pour faire abolir le séculaire droit d’aînesse et obtiennent de Londres l’organisation d’élections au suffrage universel. Clap de fin des droits féodaux des propriétaires de Sercq. Question philosophique en guise de conclusion : entre tradition, démocratie et libéralisme, choisir ou unir ?

 

Article rédigé par Véronique Michel
Redactrice-Veronique-Michel

Diplômée de l’Ecole du Louvre et titulaire de l'agrément de conférencier du Ministère du Tourisme et de la Culture, elle a travaillé pendant dix ans pour la galerie parisienne Marwan Hoss. Installée en Espagne depuis 1997, elle est chargée de conférences en Histoire des arts, cultures et religions du monde à l’Institut Français de Barcelone.

 
 


Si vous avez une idée d'article, contactez mickael@filovent.com

Besoin d’un conseil ?
Margot experte de vos croisières
×
×
Avec Margot experte de vos croisières