Obtenez un devis gratuit
  • Voiliers et Yachts
    avec ou sans équipage
  • Croisières à la cabine
    mers et fleuves
  • Péniches
    rivières et canaux
  • Bateaux
    à la journée

Veuillez indiquer une destination pour lancer la recherche.

itineraire-guadeloupe

Itinéraire de navigation dans le sud de la Guadeloupe

ombeline benoitlinkedin ombeline benoit

Rédactrice pour le magazine Filovent. Passionnée de voile et adepte de virées en catamaran sur les côtes bretonnes, j’ai rejoint Filovent pour explorer avec vous les plus beaux paysages et vous inviter au voyage en mer !

“De toute la croisière, l'Anse Canot était notre meilleur mouillage : l’eau était magnifique, le temps était incroyable, et nous étions seuls au monde. Nous avons tellement aimé que nous y avons passé 2 nuits.”

Début novembre, Denis et son épouse ont décidé spontanément de partir naviguer en Guadeloupe sur un catamaran Lucia 40. Déjà partis plusieurs fois en croisière sur cette île, ils ont choisi cette fois de se focaliser sur le sud-est de l’île, et de louer un bateau à Pointe-à-Pitre.

Découvrez dans cet article leur itinéraire et les moments forts de leur croisière.

  1. Une croisière en catamaran en Guadeloupe
  2. Itinéraire de 7 jours de navigation au départ de Pointe-à-Pitre
  3. Moments forts et souvenirs de navigation

Découvrez nos croisières all-inclusive dans les Caraïbes !

Une croisière en catamaran en Guadeloupe

En ce mois de novembre pluvieux et froid, Denis et son épouse désiraient changer d’air et prendre un peu de soleil. Ayant commencé la voile il y a environ 5 ans sur le bassin d’Arcachon, ils partent régulièrement en croisière dès qu’ils peuvent, en louant un voilier. Ils aiment varier les destinations, mais sont particulièrement attachés à la Guadeloupe, notamment hors-saison, où ils ont déjà navigué à bord du même bateau il y a 3 ans. Cette année, ils ont opté pour un plan de navigation différent, puisqu’ils sont partis plus longtemps qu’en 2020 et se sont concentrés sur le sud de la Guadeloupe. La fois d’avant, ils avaient plutôt opté pour Les Saintes.

Du point de vue des transports et de la logistique, la Guadeloupe est très facile d’accès depuis la France. Denis et son épouse venaient de Bordeaux, ils ont rejoint Paris en train, puis la Guadeloupe par un vol direct depuis Paris Orly. Denis raconte : “Les trajets étaient très simples. Entre l’aéroport de Pointe-à-Pitre et la marina Bas-du-Fort, il y en a pour une vingtaine de minutes en taxi, qui se trouve très facilement sur place. Au retour, c’est le loueur Dream Yacht qui nous a loué un taxi pour repartir à l’aéroport”.

Le Lucia 40

Denis et son épouse avaient beaucoup apprécié leur dernière croisière à bord de ce catamaran de 12 mètres, c’est pourquoi ils ont décidé de louer une seconde fois ce Lucia 40. “C’est un bateau spacieux, avec de grandes cabines, des lits confortables, le carré principal est bien équipé. Nous avons vu son évolution entre 2020 et 2023, il a vieilli mais il restait parfaitement utilisable.”

L’avantage du catamaran par rapport au monocoque est sa stabilité. “C’est extrêmement agréable de naviguer sur un catamaran. La sensation de la voile, du bateau qui glisse sur l’eau sans bruit est vraiment apaisante. C’est ce que nous recherchons quand nous partons en croisière. Mais moi qui aime les sensations et la voile, j’opterai peut-être pour un monocoque la prochaine fois. En effet, on peut faire des réglages de voile plus fins sur un monocoque.”

catamaran lucia 40
Catamaran Lucia 40 (Source : constructeur)

Itinéraire de 7 jours de navigation au départ de Pointe-à-Pitre

“Notre principal objectif était de faire Petite Terre et Marie-Galante, et nous avons élaboré notre itinéraire à partir de cela. Lorsque les distances étaient courtes, nous allions naviguer au moins quelques heures par jour par plaisir de la voile.” Cet itinéraire comporte 103 milles nautiques au total. Cela représente entre deux et trois heures de navigation par jour, et convient aussi bien aux débutants qu’à un équipage amariné. “L’avantage de ces îles-là, c’est qu’on les voit dès le départ. On voit le cap qu’il faut tenir notamment entre la Guadeloupe et Marie Galante. Un débutant ayant reçu quelques formations peut parfaitement y aller.”

Embarquement à Pointe-à-Pitre

Jour 1 : Pointe-à-Pitre → Sainte-Anne → Saint-François

Jour 2 : Saint-François → Petite Terre

Jour 3 : Petite Terre → Anse Canot

Jour 4 : Anse Canot → Saint-Louis

Jour 5 : Saint-Louis → Anse Canot

Jour 6 : Anse Canot → îlet Gosier

Jour 7 : îlet Gosier → Pointe-à-Pitre

Retour à Pointe-à-Pitre

carte itinéraire
Itinéraire de navigation de Denis dans le sud de la Guadeloupe (carte cliquable)

Jour 1 : Pointe-à-Pitre → Sainte-Anne → Saint-François

Après une journée passée à terre à Pointe-à-Pitre, Denis et son épouse quittent la marina et commencent leur périple en direction de Sainte-Anne, au sud-est de l’île. À l’entrée de Sainte-Anne se trouve la célèbre plage de La Caravelle avec son sable blanc et ses cocotiers. Celle-ci est composée d’une partie ventée idéale pour pratiquer les sports à voile, et d'une partie abritée par une barrière de corail, parfaite pour une séance de farniente. Dans la ville, un marché permanent donne à voir des fruits exotiques locaux et de nombreuses épices. Dans la rue, des stands de vente à emporter proposent des dégustations de spécialités locales comme les traditionnels accras ou le rhum arrangé aux fruits.

Après une première pause de jour, Denis et son épouse reprennent la navigation vers Saint-François pour y passer la nuit. Là-bas, l’Anse du Mancenillier est un parfait mouillage tropical et calme. Bien protégé des vents du nord-est, on y jette l’ancre sans souci dans des bancs de sable par 5 mètres de profondeur. La marina Saint-François non loin de là offre un accès à de nombreuses commodités et activités nautiques.

sainte-anne
Plage de la Caravelle à Sainte Anne, Guadeloupe (Source : Denis)

Jour 2 : Saint-François → Petite Terre

Pour ce deuxième jour, Denis et son épouse ont mis le cap vers l’archipel de la Petite Terre, composé de deux îles : Terre-de-Bas et Terre-de-Haut. Denis souhaitait particulièrement voir la réserve naturelle nationale sur Terre-de-Bas. N’étant plus habitée depuis 1972, l’île abrite en effet la plus importante colonie d’iguanes des petites Antilles. Pour cela, le mouillage au nord-ouest de l’île offre un cadre naturel hors du commun. Le paysage exotique se caractérise par des palmiers, du sable blanc, une végétation colorée, et une faune maritime dense. Denis recommande vivement ce spot, notamment pour sa faune marine : on y rencontre notamment des barracudas et des tortues. Sur la plage, vous aurez ainsi l’occasion d’observer dormir les fameux iguanes aux allures préhistoriques. Une promenade jusqu’au Vieux Fort de l’île vous permettra de profiter d’un beau panorama du site. Denis et son épouse ont choisi d’y passer une journée et une nuit, pour profiter du peu de touristes en hors-saison.

petite terre
Île de Petite Terre (Source : Adobe Stock)

Jour 3 : Petite Terre → Anse Canot

Ce matin-là, au moment de quitter Petite Terre, Denis et son épouse ont rencontré un problème avec les amarres du bateau. Celles-ci se sont coincées dans les cordes de la bouée d’amarrage. Ajouté à cela, en sortant des îles, ils ont dû s'arrêter rapidement pour régler un problème de gouvernail. Et au terme de ces 2 moments de tension, le catamaran s’est retrouvé soudainement entouré d’une dizaine de dauphins. Denis raconte : “Les dauphins semblaient avoir senti qu’on était en perdition, et sont apparus de nulle part comme s’ils venaient nous soutenir. Ils sont restés assez longtemps autour de nous le temps que je recale le problème de gouvernail et que l’on reparte. Nous avons trouvé cela absolument génial.”

Suite à cela, l’idée était de continuer vers le sud et rejoindre Marie-Galante pour quelques jours. Mais avant cela, le couple a décidé de retourner déjeuner au mouillage à Saint-François, pour profiter du magnifique lagon. Ensuite, pour leur première nuit sur Marie-Galante, ils ont choisi le mouillage de l’Anse Canot, au nord-ouest de l’île. Ce mouillage sauvage offre une bonne protection, et est notamment magnifique par houle d’est. Sur la plage, des tables et des toits sont disponibles pour les barbecues. L’eau est très claire, l’herbe est verte, ce qui rend le lieu paradisiaque.

anse canot
Mouillage de l'Anse Canot sur Marie-Galante (Sources : Denis & Navily)

Jour 4 : Anse Canot → Saint-Louis

En longeant la côte ouest de Marie-Galante vers le sud, l’équipage du Lucia 40 s’est rendu à la baie de Saint-Louis. La navigation le long de la côte ouest de Marie-Galante vous permettra de passer devant la roche percée appelée “Gueule Grand Gouffre”. Si la taille de votre bateau le permet, vous pourrez entrer dans une sorte de grotte à ciel ouvert. Réputé pour être l’un des meilleurs de la région, le mouillage de la baie de Saint-Louis au fond sablonneux de 4 à 5 mètres, garantit une bonne tenue et offre une vaste étendue sous le vent. Les plaisanciers y trouvent des commodités telles que des pharmacies, bars, restaurants, supérettes et location de scooters ou voitures pour explorer l’île. Un marché local propose des produits frais. Pour ceux qui cherchent à découvrir la culture locale, la visite de la Rhumerie Bielle est un must, et l'atelier de découverte de l'indigo à Grand Bourg mérite également le détour. Des bus collectifs sont disponibles pour se rendre à Grand Bourg. Le site propose aussi un club de plongée et un ponton dédié aux annexes. Il est conseillé de mouiller loin du ponton pour être tranquille. Denis et son épouse y ont passé une nuit très agréable dont ils se souviendront.

saint-louis
Gueule grand gouffre près de Saint-Louis (Source : Denis)

Jour 5 : Saint-Louis → Anse Canot

Initialement pour leur cinquième jour de croisière, Denis et sa femme avaient prévu de continuer leur avancée le long de la côte de Marie-Galante pour un dernier mouillage sur cette île. Mais ayant eu un coup de cœur pour l’Anse Canot, ils ont finalement décidé de faire demi-tour pour profiter plus longuement de ce mouillage. Denis explique : “De toute la croisière, c’était notre meilleur mouillage : l’eau était magnifique, le temps était incroyable, et nous étions seuls au monde. Nous avons tellement aimé que nous y avons passé 2 nuits.” Ils ont fait quelques heures de navigation autour de l’île avant d’amarrer de nouveau leur bateau là-bas pour une journée et une nuit.

marie-galante
Navigation sur la côte ouest de Marie-Galante (Sources : Denis & Navily)

Jour 6 : Anse Canot → îlet Gosier

En cette sixième matinée, Denis et son épouse ont fait demi-tour et parcouru 20 milles nautiques (environ 36 kilomètres) vers le nord pour rejoindre la Guadeloupe, direction le Gosier. Juste devant la plage de la Datcha se trouve l'îlet du Gosier, qui vaut le détour pour une promenade à pied. Vous pourrez marcher jusqu’au Phare puis prendre le soleil sur la jolie plage de l’îlet du Gosier. Entre l’île et la côte guadeloupéenne se trouve un mouillage calme abrité à 90% des vents et de la houle, à tel point que la mer ressemble à un lac. C’est là que nos navigateurs ont jeté l’ancre ce soir-là. Le port du Gosier est bien aménagé et très animé, notamment le vendredi où se tient le marché. Après une dernière nuit passée dans cette charmante baie, Denis et son épouse ont pris le chemin du retour le septième jour, vers Pointe-à-Pitre. Ils ont rejoint la marina Bas-du-fort en remontant la côte vers l’ouest. Arrivés au port, ils ont été agréablement surpris par l’accueil très chaleureux des personnes à quai et du chef de base. Denis notifie : “Le loueur Dream Yacht nous a vraiment bien aidé, l’équipe a été très gentille et serviable. On nous a même réservé notre taxi pour le retour à l’aéroport. L’accompagnement est top dans cette marina.”

ilet gosier
Îlet Gosier, Guadeloupe (Sources: Denis & Adobe Stock)

Moments forts et souvenirs de navigation

Voici quelques activités que Denis a pratiquées au cours de sa croisière : 

  • Louer une voiture sur Marie-Galante pour visiter l’île. 
  • Marcher sur des sentiers de randonnée. Par exemple, le chemin du littoral sur Marie-Galante s’étend sur plusieurs kilomètres et permet une promenade d’une demie-journée. Denis ajoute qu’il en existe beaucoup d’autres. 
  • Faire du paddle : “Je fais du paddle et ma femme nage. Nous aimons faire ça ensemble pour découvrir les lieux non accessibles en catamaran.” Les eaux transparentes de la Guadeloupe sont idéales pour cela.

En ce qui concerne la navigation, la Guadeloupe est une bonne destination puisque les alizés y soufflent en permanence. Cela permet de naviguer à la voile. "Dès que je peux, je sors les voiles. Je n’allume le moteur que quand je n’ai pas le choix. En l'occurrence c’est rare en Guadeloupe. Vers Saint-François par exemple, il fallait remonter contre le vent et le catamaran est un bateau qui avance difficilement au près. Nous avons donc allumé le moteur pour nous aider, en complément de la voile.” La nuit, et entre les îles, Denis raconte qu’il y avait un peu de houle, avec des vagues allant jusqu’à 2 mètres de haut. Ainsi, pour le choix des mouillages, nous recommandons l’application Navily, qui donne les degrés de protection du vent de chaque lieu.

En ce qui concerne la météo, Denis et son épouse ont essuyé quelques pluies, notamment en navigation. “Cela peut être un peu impressionnant en pleine mer. On prend de gros seaux d’eau et des bourrasques de vent mais cela ne dure jamais longtemps. De manière générale, le temps était très correct.” Ils recommandent largement la Guadeloupe en novembre. “Je recommande même ces îles à toute période. La première fois, j’y suis allé en mars : c’était top mais il y avait du monde. Là, au mois de novembre, c’était idéal car les températures sont hautes et l’eau est très chaude. Certes c’est la période cyclonique, mais en réalité, les 2 fois où nous y sommes allés, il n’y avait que quelques petites pluies. On avait plus de 29°C dans l’eau : c’était un régal.”

Après plusieurs croisières en Guadeloupe, Denis recommande particulièrement d’aller voir Petite Terre et Marie-Galante, qui selon lui valent le détour. “On associe souvent la Guadeloupe avec les îles des Saintes, mais on parle moins de Marie-Galante que je recommande tout autant.” Il conseille également de bien préparer sa navigation et son itinéraire à l’avance. “Par exemple, pour se rendre à Petite Terre, on ne voit pas l’île à l’horizon et on remonte le vent : il faut anticiper et préparer son cap.” Pour sa prochaine croisière aux Antilles, le couple souhaite louer un bateau en Martinique et aller naviguer sur les Grenadines pendant plusieurs semaines.

Remerciements

Je remercie chaleureusement Denis pour son retour d’expérience ! À Denis et son épouse, merci pour les photos, qui nous permettent de partager quelques souvenirs de votre navigation !

Besoin d’un conseil ?
Charles expert de vos croisières
Le prénom est requis
Le nom est requis
L'adresse mail est requise
Le Numero de téléphone est requis
Avec Charles expert de vos croisières

Connectez-vous pour recevoir votre croisière personnalisée

Email invalide
Mot de passe oublié ? Mot de passe invalide, il faut au moins 8 caractères. Adresse mail ou mot de pass invalide Nous rencontrons un problème technique, merci d'essayer plus tard