Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

Phare de la Jetée Saint-Nicolas

Top 10 des plus beaux phares de France


   Par Lila Kergall 

Responsable de la rédaction du magazine Filovent. "Passionnée par la planche à voile, le surf et la mer depuis petite, je ne rate jamais une occasion pour prendre le large !"

 

 

Les phares font partie des établissements de signalisation maritime, dont l’objectif est de situer les navires lorsqu’ils se rapprochent des côtes. Ils sont classés selon leur portée lumineuse et leur fonction. On parle de phare d'atterrissage pour désigner les phares signalant la côte de très loin, de phare de jalonnement pour signaler les routes maritimes côtières très fréquentées, et de feu ou phare d’entrée de port pour désigner l’entrée d’un estuaire ou d’un port.


De nos jours, les phares sont à la fois une richesse technologique et culturelle. "Au temps de la navigation traditionnelle, les grands phares d'atterissage annoncaient la terre pour les navires venant du large et prenaient le relais des astres pour confirmer les calculs. Avec l'avènement des aides radioélectriques et du positionnement par satellite, ils sont aujourd'hui un outil complémentaire. Les plus petits phares et feux de guidage qui jalonnent nos côtes continuent à jouer un rôle important pour orienter les navires à l'entrée des ports ou dans les zones de navigation dangereuses." Tels sont les mots de Vincent Denamur, sous-directeur des services maritimes, dans une publication du Ministère de l'Écologie et du Développement Durable et de l'Énergie (2014). Les Phares, patrimoine des côtes de France.


Sur les côtes françaises, on compte un total de 135 phares. Parmi eux, 32 sont situés en mer et 36 sont ouverts à la visite. En plus d’être des outils de signalisation maritime, les phares de France reflètent la richesse et la diversité architecturale, technique et paysagère du pays. Près de 100 phares sont aujourd’hui classés Monuments Historiques. Dans cet article, je vous présente les 10 plus beaux phares de France et leurs particularités !



Le saviez-vous ?

 

Dans le jargon des gardiens des phares, on classe les phares en trois catégories, en fonction des conditions de vie :

  • Les paradis, pour désigner les phares à terre et à proximité des habitations.
  • Les purgatoires, pour désigner les phares construits en mer, mais sur une île.
  • Les enfers, pour désigner les phares plantés sur un rocher en pleine mer, et très souvent difficiles d’accès.

 

 

Sommaire

  1. Le phare de la Canche : le plus urbain
  2. Le phare de l’île Vierge : le plus haut
  3. Le phare de la Vieille : le phare des enfers
  4. Le phare de la Jument : le plus marquant
  5. Le phare du Créac’h : le plus puissant
  6. Le phare de Ploumanac’h : le plus harmonieux
  7. Le phare de Cordouan : “le Versailles de la mer”
  8. Le phare des Baleines : un phare élégant
  9. Le phare du Bout du Monde : le plus atypique
  10. Le phare de Senetosa : deux phares en un

 

 

NORD DE LA FRANCE

 

1. Le phare de la Canche : le plus urbain

 

Construit entre 1948 et 1949, le phare de la Canche est situé au cœur de la station du Touquet-Paris-Plage dans le département du Pas-De-Calais. Il est le successeur des deux anciens phares du Touquet, détruits au cours de la Seconde Guerre mondiale. Également appelé "phare du Touquet", il se démarque des autres phares par sa position en retrait de la mer et l’originalité de son architecture. Classé Monument Historique le 19 avril 2011, il s’élève à 57,60 mètres de haut et offre ainsi une vue panoramique sur l’embouchure de la Canche, la station du Touquet et sur la Manche. Sa portée s’étend jusqu’à 25 milles (environ 46 kilomètres). Si vous souhaitez profiter de la vue, il faudra grimper les 274 marches du phare !

Phare de la Canche
Le phare de la Canche (Photo Adobe Stock)

 

BRETAGNE

 

2. Le phare de l’île Vierge : le plus haut

 

Du haut de ses 82,50 mètres, le phare de l’île Vierge est le phare le plus haut d’Europe, et le plus grand phare du monde en pierre de taille. Il a été construit entre 1897 et 1902 sur un îlot appelé “l’île Vierge”, situé dans la commune de Plouguerneau, dans le Finistère. La puissance de son feu lui permet d’éclairer tout le Finistère nord, sa portée s’étend jusqu’à 27 milles (environ 50 kilomètres). Le phare de l’île Vierge est classé au patrimoine historique depuis 2011. Pour atteindre son sommet, il vous faudra gravir ses 397 marches. Vous serez récompensés par la vue imprenable qu’il offre sur l’océan. Sa visite est possible entre les mois d’avril et d'octobre et vous pourrez y accéder à pied ou en bateau lors des grandes marées.

Le phare de l'île Vierge (Vidéo : Sur la route des phares)

 

3. Le phare de la Vieille : le phare des enfers

 

Le phare de la Vieille ("Ar Groac'h" en breton) a été construit entre 1882 et 1887. Il est un phare du Finistère implanté en pleine mer, à seulement 1 mille de la côte, à l’est du Raz de Sein. Il a pour mission d’avertir les marins des courants violents et dangereux rencontrés dans la zone. Ce phare s’élève à une hauteur de 27 mètres et sa portée s’étend à 17 milles. Dans le jargon des gardiens de phares, celui de la Vieille fait partie de ceux qu’on appelle les phares des enfers. Non loin du phare de la Vieille, le phare d’Ar-Men est également un phare des enfers, s’élevant à 27 mètres de haut et son feu a une portée de 23 milles nautiques. Ces phares solitaires au caractère effrayant sont aussi des sources d’inspiration d'œuvres littéraires ou de films de bateau. Ils ont par exemple inspiré des auteurs de bande dessinées bretons comme Emmanuel Lepage et Patrick Weber.

Phare de la Vieille
Le phare de la Vieille (Photo Adobe Stock)

 

4. Le phare de la Jument : le plus marquant

 

Situé au large de l’île d'Ouessant, le phare de la Jument fait également partie de ceux que les gardiens surnomment les enfers. Il a été érigé au début du XXᵉ siècle, dans le cadre d’un programme complémentaire de balisage aux abords des îles d’Ouessant et de Molène, zone maritime qui fait partie des plus dangereuses et fréquentées d’Europe. Du haut de ses 47 mètres, il éclaire l’horizon jusqu’à 22 milles. Le phare a aussi connu ses jours de gloire en 1989, grâce au photographe Jean Guichard qui a pris 7 clichés spectaculaires du phare au cours d’une forte tempête. Sur ces clichés, on y aperçoit le gardien de l’époque, se tenant debout à la porte, au moment où une immense vague frappe le phare de plein fouet.

Phare de la Jument
Le phare de la Jument (Photo Adobe Stock)

 

5. Le phare du Créac’h : le plus puissant

 

Comme le phare de la Jument, le phare du Créac’h fait partie des phares qui entourent l’île d’Ouessant. Il est connu pour être le phare le plus puissant d’Europe. La portée de son feu s’étend jusqu’à 32 milles, soit environ 60 kilomètres. Le phare du Créac’h est classé monument historique en 2011 et se démarque par ses bandes noires et blanches. Pour ceux qui s’intéressent plus particulièrement au balisage maritime et à son histoire, un musée des phares et balises se situe à son pied !

Le phare du Créac'h (Vidéo de Sur la route des phares)

 

6. Le phare de Ploumanac’h : le plus harmonieux

 

Ce phare construit en granit rose en 1945 succède à celui d’origine, détruit par les allemands en 1944. Il indique l’entrée de la passe menant au port de Ploumanac’h. Son nom officiel, phare de Mean Ruz, provient de l’expression bretonne “Men Ruz”, qui signifie “pierre rouge”. Il s’intègre ainsi à la perfection avec les rochers de granits roses qui l’entourent. Du haut de ses 15 mètres, son feu peut éclairer jusqu’à 11 milles, les soirs de nuit claire. Je vous invite à observer le phare et ses alentours en fin de journée, il paraît que le lieu est magnifique lorsque le soleil se couche.

Phare de Ploumanac'h
Le phare de Ploumanac'h (Photo Adobe Stock)

 

NOUVELLE AQUITAINE

 

7. Le phare de Cordouan : “le Versailles de la mer”

 

Le phare de Cordouan est situé à l’embouchure de l’estuaire de la Gironde, à sept kilomètres en mer, sur le plateau de Cordouan. Il a été construit il y a plus de 400 ans et a été restauré par Louis XV puis surélevé en 1789. Aujourd’hui, le phare atteint une hauteur de 67,5 mètres et son feu a une portée de 22 milles, soit environ 40 kilomètres. Le phare de Cordouan a été le premier classé monument historique en 1862, et est le plus ancien phare de France encore en activité. Il est l’un des phares les plus majestueux d’Europe, on l’appelle aussi “le Roi des phares” ou bien “le phare des Rois”. Il accueille un grand nombre de visites, approximativement 15 000 visiteurs chaque année.

Phare de Cordouan
Le phare de Cordouan (Photo Adobe Stock)

 

8. Le phare des Baleines : un phare élégant

 

Situé sur à la pointe de Saint-Clément des Baleines sur l’île de Ré, le phare des Baleines est construit puis allumé en 1854, pour renforcer l’action du vieux phare des Baleines, construit en 1682 sous Vauban. Il doit son nom au grand nombre de baleines qui passaient dans la zone et qui s’échouaient parfois à la pointe de l’île. Culminant à 57 mètres de haut, son feu éclaire jusqu’à 27 milles. Il est ouvert à la visite et en plus de son bel intérieur, il offre une superbe vue panoramique sur la pointe de l’île et l’océan atlantique. Du haut de la tour, vous pourrez également admirer le phare des Baleineaux, construit dans la mer, à quelques centaines de mètres de la côte. Au pied de la vieille tour, vous retrouverez le musée des Baleines, dévoilant l’histoire passionnante des phares et leurs méthodes de construction.

Phare des Baleines
Le phare des Baleines (Photo Adobe Stock)

 

9. Le phare du Bout du Monde : le plus atypique

 

Différent de tous les autres phares, le Phare du Bout du Monde est une réplique du phare original portant le même nom, construit en 1984 au bout de l'île des États en Patagonie. Il a été construit en l’an 2000 en face de la pointe des Minimes à La Rochelle. Son architecture est particulière puisqu'il est construit en bois et sa forme est octogonale. Grâce à ses sept lampes, son feu a une portée de 15 milles (environ 27 kilomètres). Pour l’anecdote, le phare du bout du monde de Patagonie a également été l’inspiration du roman de Jules Verne Le Phare du Bout du Monde, édité en 1905.

Phare du Bout du Monde
Le phare du Bout du Monde (Photo Adobe Stock)

 

MÉDITERRANÉE

 

10. Le phare de Senetosa : deux phares en un

 

Situé sur le cap de Senetosa dans la commune de Sartène en Corse-du-Sud, le phare de Senetosa signale ce cap sur la route maritime entre le golfe d’Ajaccio et Bonifacio. Construit en pierre de taille en 1892 et mis en service au mois de mai de la même année, le phare de Senetosa tient son originalité de son architecture. Il est composé de deux tourelles cylindriques qui entourent le bâtiment technique et logement des gardiens. Chacune des tourelles fait 14,5 mètres de haut. L’une projette un feu blanc à éclats, et l’autre un feu rouge, en direction des zones dangereuses (écueil des Moines et pointe de Latoniccia). Il sert aussi de refuge pour les randonneurs depuis 2013.

Phare de Senetosa
Le phare de Senetosa (Photo Adobe Stock)

Besoin d’un Conseil ?
Lina, experte de vos croisières
Besoin d’un Conseil ?
Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Fermer.