Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

Marques latérales dans les chenaux de Lorient

Balisage maritime : ce qu'il faut savoir pour naviguer plus sereinement


   Par Lila Kergall 

Responsable de la rédaction du magazine Filovent. "Passionnée par la planche à voile, le surf et la mer depuis petite, je ne rate jamais une occasion pour prendre le large !"

 


Tout comme la conduite sur les routes terrestres, les bateaux qui naviguent en mer ont besoin de panneaux de signalisation afin d'assurer la sécurité des marins et faciliter la navigation. Cela se traduit par la mise en place de balises et marques dans les zones de navigation. Les balises et marques maritimes se distinguent en fonction de leur couleur et de leur voyant. Pour la signalisation de nuit, elles disposent également d’un feu.

L’objectif de cet article est de répondre aux questions suivantes : Comment comprendre le balisage maritime ? Quelles sont les différentes marques misent en place pour faciliter la navigation ?

1. Qu’est-ce que le balisage maritime ?

2. Les systèmes de balisage : latéral et cardinal

3. Les autres marques


Pour commencer, voici une fiche de synthèse des marques de balisage que vous pouvez télécharger pour pouvoir l’utiliser pendant votre navigation :

 

1. Qu’est-ce que le balisage maritime ?


Le balisage maritime regroupe un ensemble de marques et balises (fixes ou flottantes) placées en mer, donnant des indications aux navigateurs pour leur permettre de se situer et d’éviter tous types de danger. Pour faire simple, le balisage maritime correspond aux panneaux de signalisation qu’on retrouve sur les routes terrestres. Mais attention, comme l’explique Quentin, formateur en bateau-école, dans une vidéo sur le balisage en mer, “les marques ne sont pas des panneaux indicateurs comme sur la route, ils sont des points de repère pour se repérer en mer”. Connaître les marques est utile, mais cette connaissance ne dispense pas la préparation de votre navigation sur une carte, avant toute croisière. Si vous voulez devenir un navigateur hors pair et parfaire votre CV nautique, on vous conseille de mémoriser les quelques balises que nous détaillerons plus bas.

Depuis 1980, le balisage maritime respecte les règles qui ont été mises en place par l’Association Internationale de la Signalisation Maritime (AISM). Ces règles s’appliquent dans tous les pays qui possèdent une façade maritime. Notez que les règles ne sont pas les mêmes dans toutes les régions du monde, je vous conseille de vous renseigner en amont sur la zone dans laquelle vous souhaitez partir pour prévenir les risques lors de votre voyage en voilier.

L’AISM distingue donc la zone A et la zone B :

  • La zone A correspond à l’Europe, l’Afrique, l'Asie, le Moyen-Orient, l'Australie, une partie de l’océan Atlantique et une partie de l’océan Pacifique. Dans cette zone, les balises et les règles que nous allons définir par la suite s’appliquent normalement.
  • La zone B correspond aux Amériques, Japon, Corée, Philippines, Caraïbes. Dans cette zone, le système de balisage latéral est inversé.

Enfin, comme l’explique Quentin, formateur en bateau-école, dans une vidéo sur le balisage en mer : “l’utilisation des marques de balisage dépend de votre bateau, de la hauteur d’eau, des horaires de marée, des conditions météorologiques, des conditions de mer et de la connaissance du lieu.”

2. Les systèmes de balisage : latéral et cardinal


Le système de balisage latéral

Les marques latérales ont pour objectif de baliser les entrées et sorties des ports ou des chenaux. Elles indiquent les côtés bâbord et tribord de la route à suivre. Notez que le système de balisage latéral est inversé dans la zone B. Les marques latérales se distinguent par la forme de leur voyant, leur couleur et la couleur de leur feu.


schéma bouée bâbord
Balise bâbord (Photo de Wikimedia Commons)


La marque bâbord
a un voyant cylindrique rouge et la couleur de son feu est rouge. Lorsqu’on vient du large, il faut la laisser à bâbord et lorsqu’on vient de la terre, il faut la laisser à tribord.

schéma bouée tribord
Balise tribord (Photo de Wikimedia Commons)

La marque tribord à un voyant conique vert et la couleur de son feu est verte. Lorsqu’on vient du large, il faut la laisser à tribord et lorsqu’on vient de la terre, il faut la laisser à bâbord.

schéma marque de chenal principale à bâbord
Balise chenal principal bâbord (Photo de Wikimedia Commons)

La marque de chenal principale à bâbord est une bouée tribord avec une bande rouge au milieu. Son feu est vert avec un rythme de 2+1 (deux éclats groupés suivis d’un éclat). Cette bouée prévient de l’existence d’un chenal secondaire de l’autre côté, il faut la considérer comme une bouée bâbord.

schéma marque de chenal principale à tribord
Balise chenal principal tribord (Photo de Wikimedia Commons)

La marque de chenal principale à tribord est une bouée de bâbord avec une bande verte au milieu. Son feu est rouge avec un rythme de 2+1. Comme la précédente, cette bouée prévient simplement de l’existence d’un chenal secondaire de l’autre côté. Il faut donc la considérer comme une bouée tribord.

 

Un bon moyen mnémotechnique pour vous souvenir des caractéristiques des bouées de bâbord et de tribord est l’expression : “Tri-cot vert, Bas si rouge”. Dans cette expression, la première partie “Tri-cot vert” fait référence à “Tribord Conique vert”. “Bas si rouge” fait alors référence à “bord Cylindrique Rouge”.


Le système de balisage cardinal

Les marques cardinales ont pour objectif de délimiter des zones dangereuses et portent leurs noms en référence aux quatre points cardinaux : Nord, Sud, Est et Ouest. Notez que ce système de balisage cardinal est reconnu à l’international. Au nombre de quatre, ces marques sont noires et jaunes et indiquent le chemin à prendre pour éviter un danger. Chaque balise a un voyant, une couleur et un rythme de scintillement différent.

  • La marque cardinale Nord indique qu’un danger est situé au Sud, il faut donc passer au Nord de la marque pour éviter le danger. Elle est noire en haut et jaune en bas, et son scintillement est blanc et continu.
  • La marque cardinale Est indique qu’un danger est situé à l’Ouest, il faut donc passer à l’Est de la marque pour éviter le danger. Elle est noire en haut, jaune au milieu puis noire en bas, et son feu a un rythme de 3 scintillements groupés.
  • La marque cardinale Sud indique qu’un danger est situé au Nord, il faut donc passer au Sud de la marque pour éviter le danger. Elle est jaune en haut et noire en bas, et son feu a un rythme de 6 scintillements groupés suivit d’un éclat plus long.
  • La marque cardinale Ouest indique qu’un danger est situé à l’Est, il faut donc passer à l'Ouest de la marque pour éviter le danger. Elle est jaune en haut, noire au milieu puis jaune en bas, et son feu a un rythme de 9 scintillements groupés.

schéma marques cardinales balisage maritime
Schéma des marques cardinales en balisage maritime (via Wikimedia Commons)

3. Les autres marques

Marque de danger isolé

schéma marque danger isolé
Marque danger isolé (Photo de Wikimedia Commons)


Comme son nom l’indique, cette marque a pour objectif de prévenir d’un danger isolé situé dans des eaux saines, le danger est souvent peu étendu et situé sous la marque. Son voyant est composé de deux boules noires et le rythme de son feu est de deux scintillements groupés. Le bateau peut contourner la bouée dans le sens qu’il veut !

Marque d'eaux saines



marque eaux saines
Marque d'eaux saines (Photo de Wikimedia Commons)


Cette marque indique une absence de danger et que le bateau se trouve dans une eau profonde et saine, sans obstacles autour. De forme quelconque, on la reconnaît grâce à ses bandes verticales blanches et rouges et son voyant en forme de sphère rouge.

Marques spéciales




marque spéciale
Marques spéciales (Photo de Wikimedia Commons)


Les marques spéciales peuvent indiquer plusieurs choses : zones réglementées, zone réservée à la pêche, zone de dépôt de matériau, zone d’exercice militaire, présence de câbles ou bien d’oléoducs. Elle est facile à reconnaître puisque sa couleur est jaune, son voyant est en forme de croix jaune et son feu est jaune également !

 

Pour terminer, vous trouverez ci-dessous une vidéo explicative sur le balisage maritime qui résume ce que nous venons de voir précédemment :

Vidéo explicative des systèmes de balisage maritime (Vidéo de Sur la route des phares)

Besoin d’un Conseil ?
Marina, experte de vos croisières
Besoin d’un Conseil ?
Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Fermer.