Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

 

Quels vents devez-vous connaître avant de partir naviguer en Croatie ?

 

naviguer-en-croatie

 

Quelle que soit la saison, les mêmes vents soufflent sur la Croatie : la Bora, le Sirocco, le Mistral, le Levant, l’Austro, Le Bic, le Pulenat et la Tramontane. S’ils peuvent tous se montrer assez forts, certains sont bénéfiques pour la navigation et ne gêneront pas votre croisière. En revanche, d’autres peuvent être risqués voire dangereux. Les habitués savent à quoi s’en tenir, toutefois les navigateurs moins expérimentés doivent connaître les subtilités de la Croatie pour ne pas être pris au dépourvu ou opter pour la location de voilier avec skipper. En cas de problème, souvenez-vous du 112, numéro d’urgence européen et du 195, numéro de sauvetage en mer dans les eaux croates. N’hésitez surtout pas à les contacter !

 

 

Les vents propices à la navigation

Le Mistral

Vent local très présent en été, le Mistral est parfois appelé “bon vent” et se montre idéal pour une location de voilier. Soufflant de la mer vers la côte, le Mistral suit la course du soleil et se lève entre 10h et 11h, se renforce au cours de la journée et se dissipe finalement au crépuscule. Il est aussi connu pour amener un temps agréable et quelques nuages blancs.

Indications

Le Mistral peut parfois atteindre une vitesse supérieure à 30 noeuds et sera plus fort au centre et au sud de l’Adriatique. Au large, il soulèvera de grandes vagues, notamment entre Hvar et Vis. Lorsqu’il est en poupe, le Mistral est idéal pour naviguer mais demande un minimum de maîtrise. Certaines fois, il peut aussi être imprévisible et changer de direction, passant du sud-est au nord-ouest. Aussi, une absence de Mistral est généralement synonyme de changement de temps : le vent aura alors tendance à tourner vers le sud et amènera le mauvais temps.

 

Le Levant

Autre type de Bora venant de l’est, le Levant souffle durant une période d’anticyclone et dans les zones de dépression météorologique, principalement quand il pleut ou que le temps est humide et nuageux. Vent thermique créé par la différence de température entre la terre et la mer, il est présent dès l’aube et ce, jusqu’au milieu du jour. Se produisant la plupart du temps en été, ce vent thermique n’est localisé que sur les kilomètres de mer proches de la côte. Par ailleurs, il apparaît beaucoup plus au centre et au sud de l’Adriatique qu’au nord.

Indications

En naviguant dans les canaux qui séparent les îles de la Croatie, restez vigilants si le Levant se renforce et que le ciel s’assombrit avant midi. En effet, il se transformera en vent d’altitude et deviendra un Sirocco, ou bien une Bora. Les marins considèrent le Levant d’intensité constante, n’atteignant toutefois pas la force des vents d’orage. Quant aux plaisanciers, ils ont tendance à l’apprécier car ce vent présente des conditions idéales de navigation.

 

hvar-dalmatie

 

La Tramontane

Vent frais du nord, la Tramontane est un présage de beau temps. Se formant à partir des masses d’air refroidies dans les massifs montagneux, la Tramontane s’apparente à la Bora mais n’est pas aussi puissante. D’ailleurs, elle la précède très souvent.

Indications

Bien que sa puissance soit généralement inférieure à celle de la Bora, la Tramontane peut atteindre la même vitesse dans les situations extrêmes, au large. Ainsi, il convient d’éviter les baies exposées au nord.

Pour les adeptes de voile et de surf, la Tramontane est très appréciée car elle souffle uniformément et jusqu’à 25 noeuds. Dans le telles conditions, le baie de Preluk près de Rijeka est une destination incontournable, surtout entre cinq et sept heures du matin, moment où le vent est le plus puissant.

 

Les vents dont il faut se méfier

La Bora

Première chose à savoir sur la Bora, l’un des principaux vents d’Adriatique : elle naît derrière les massifs montagneux puis descend vers la côte, périple au cours lequel elle va gagner en intensité. En effet, l’une des caractéristiques de la Bora est qu’elle souffle soudainement, pendant 2 à 3 jours et souvent depuis le nord-est. Sa force culmine d’ailleurs entre le crépuscule et l’aube, faiblit au lever du jour et est la moins puissante aux alentours de midi.

Si vous naviguez dans une baie, sachez que plus elle sera large, plus la Bora soufflera dans plusieurs directions : en gagnant une baie depuis le nord-ouest, le vent vous atteindra d’abord en mi-proue. Une fois que vous aurez accédé l’intérieur de la baie, elle arrivera de bâbord et, une fois la baie dépassée, le vent se manifestera en poupe.

Indications

Vent froid et sec qui souffle par bourrasques, la Bora domine de septembre à mai et est particulièrement présente entre l’île de Krk et l’île de Rab, dans le golfe de Kvarner, mais aussi dans le golfe de Trieste, au nord de l’Istrie. La baie de Pirovac en Dalmatie est également soumise à la Bora, tout comme la région autour de l’île de Vrgada, au large des Kornati.

Aux alentours de Sibenik, la Bora est d’une force telle qu’elle souffle loin dans le large. Ainsi, la navigation entre Split et Makarska, ainsi que Brac et Hvar peut être très dangereuse. Les jours de Bora, il est donc déconseillé de sortir votre voilier ou catamaran, à moins que vous soyez prêts à endurer un voyage très agité. Chaque année, des tempêtes sont à enregistrer et les rafales dépassent aisément les 200 km/h. Entre 2018 et 2019, les épisodes de tempête ont connu une recrudescence destructrice, surtout sur les côtes dalmates et dans le golfe de Kvarner.

Si vous disposez de peu d’expérience en navigation, le meilleur moment pour appréhender la Bora est sans conteste l’été. De juin à août, ce vent souffle suffisamment fort pour entraîner votre bateau, mais reste assez calme pour vous empêcher de rencontrer des ennuis. De plus, la Bora est connue pour avoir des effets bénéfiques pour la santé : en amenant un air plus frais ainsi que des particules marines, elle contribue à désinfecter les îles.

 

drapeau-croate

 

Le Sirocco

Second vent principal de Croatie, le Sirocco est un vent chaud soufflant du sud/sud-est et provenant du nord de l’Afrique. Accompagné de gros nuages et de pluie, le Sirocco se développe pendant environ 36 heures et occasionne une visibilité légèrement floue. Il n’est d’ailleurs pas rare qu’il précède une violente Bora : n’oubliez pas cette possibilité lorsque le mouillage est ouvert au nord-est. Soufflant tout le long de l’Adriatique, il apparaît en été comme un vent local et est plus fréquent dans le sud de la mer Adriarique, mais souffle surtout d’octobre à avril. Soulevant toujours une grosse mer, les vents occasionnés par le Sirocco sont de courte durée.

Indications

Bien qu’il soulève de grandes vagues au large des îles, le Sirocco longe les côtes des grandes baies (Vela Luka, Mali Losinj…) et canaux tels que Dugi Otok, mais peut aussi se mettre à souffler brusquement en raison de la configuration de l’île. À noter que le Sirocco peut se manifester à n’importe quel moment de la journée : bien que plus récurrent dans la matinée, il s’arrête généralement dans l’après-midi ou en soirée.

 

L’Austro

Soufflant depuis le sud, ce vent chaud et humide ne dure pas longtemps mais surprend par sa brusquerie. Très présent vers la fin du mois de mai et de septembre, il peut causer certains problèmes au large car il peut parfois ressembler à une tempête. Porteur de pluie, son arrivée peut cependant être anticipée lorsqu’un horizon brumeux s’offre à vous et que des nuages en provenance du sud se déplacent vers le nord-ouest.

 

navigation-croatie

 

Le Bic

Issu du sud-ouest et succédant au Sirocco, Le Bic souffle très rarement mais peut vite devenir dangereux s’il se manifeste. De fait, il s’apparente à l’Austro car il apparaît soudainement, néanmoins les points communs s’arrêtent là : Le Bic peut atteindre une vitesse de tempête et il est fortement déconseillé de naviguer lorsqu’il domine.

Indications

Soulevant des vagues provenant du sud-ouest qui croisent celles provoquées par le Siroco au sud-est, les environs des côtes sont très dangereux et peuvent être le théâtre d’une mer chaotique. En cas de Le Bic, restez loin des ports et des baies exposées au sud-est et à l’ouest.

 

Le Pulenat

Ce vent souffle à partir de l’ouest, de façon brève mais forte. Plus fréquent dans le nord de l’Adriatique, il est susceptible d’amener des tempêtes en été et est synonyme de puissantes bourrasques. Comme pour Le Bic, il n’est pas conseillé de naviguer lorsqu’il est présent.

Éloignez-vous des ports situés à l’ouest. Dans le cas où il vous serait impossible d’agir autrement, attachez solidement votre bateau et préparez votre ancre : une tempête pourrait se manifester.

 

 


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Fermer.