Obtenez un devis gratuit
  • Voiliers et Yachts
    avec ou sans équipage
  • Croisières à la cabine
    mers et fleuves
  • Péniches
    rivières et canaux
  • Bateaux
    à la journée

Veuillez indiquer une destination pour lancer la recherche.

l'équipage en train de déjeuner en mer

Itinéraire d'une semaine de navigation en Corse du sud au départ d'Ajaccio

Laura Accaultlinkedin Laura Accault

Rédactrice pour le magazine Filovent. “Un coucher de soleil à bord d'un voilier, telle est ma définition du bonheur. Rejoindre Filovent m'a permis de lier ma passion pour les voyages et la mer.

Du 20 au 27 mai, François, Mickaël et 5 amis sont partis naviguer en Corse du Sud pour une semaine à bord d’un Dufour 520 GL au départ d’Ajaccio

Découvrez dans cet article leur itinéraire et les moments forts de leur navigation !

  1. Une navigation entre amis en Corse du Sud
  2. Itinéraire d’une semaine de navigation au départ d’Ajaccio
  3. Moments forts et souvenirs de navigation

Une navigation entre amis en Corse du Sud

Après de nombreuses navigations en Grèce, Sardaigne ou encore en Toscane, François et ses amis ont opté cette année pour une location de bateau en Corse au départ d’Ajaccio. En effet, ils ont pris pour habitude de faire une croisière par an afin de se retrouver et découvrir de nouvelles zones de navigation. Pendant une semaine, ils ont pu explorer les beautés de la Corse du sud à bord de leur monocoque avec un temps magnifique !

Passionné de voile depuis de nombreuses années, François n’était pas le skipper principal durant cette semaine mais n'hésitait pas à barrer si besoin.

Au cours de la semaine, ils ont exploré de nombreux mouillages, de jour comme de nuit, et naviguaient, en moyenne, 3 à 4 heures par jour.

Le Dufour 520 GL, un bateau agréable

Pour leur navigation, François, Mickaël et le reste de l’équipage, ont passé la semaine à bord d’un Dufour 520 GL de 2019, équipé de 5 cabines doubles. “Il marche bien à la voile et possède un très bon moteur” nous rapporte François.

îles lavezzi
L'équipage à bord du bateau au mouillage des îles Lavezzi (Source: François Lillet)

"La particularité de ce bateau, c’est que la cuisine se trouve à l’avant. De cette manière, il y a plus de place dans le carré et le cuisinier n’est pas dérangé !"

cuisine du dufour 520 GL
Jérémie en train de faire des crêpes (Source: Mickaël Coudert)

Itinéraire d’une semaine de navigation au départ d’Ajaccio

Embarquement à Ajaccio

JOUR 1 : Ajaccio → Anse de Cacalu → Cala di Conca (25 milles nautiques, 3 heures)

JOUR 2 : Cala di Conca → Anse de Fazzio → Bonifacio (25 milles nautiques, 3 heures)

JOUR 3 : Bonifacio → Cala di Giunco → Rondinara (15 milles nautiques, 2 heures)

JOUR 4 : Rondinara → Cala Roccapina (25 milles nautiques, 5 heures)

JOUR 5 : Cala Roccapina → Propriano (25 milles nautiques, 3 heures)

JOUR 6 : Propriano → Plage du Ruppione → Ajaccio (27 milles nautiques, 3 heures et demie)

Débarquement à Ajaccio

itinéraire navigation au départ d'Ajaccio
Itinéraire d'une semaine de navigation au départ d'Ajaccio suivi par François et son équipage (carte cliquable)

Embarquement à Ajaccio

Après avoir récupéré leur bateau en fin d’après-midi, François, Mickaël et le reste de l’équipage sont allés visiter Ajaccio et y ont passé la soirée. Ils ont diné à l’auberge Ajaccienne, restaurant situé tout près du port Tino Rossi, duquel ils sont partis le lendemain matin. L'avantage de partir du port d'Ajaccio est que ce dernier ne se trouve qu'à 10 minutes en taxi de l'aéroport. 

JOUR 1 : Ajaccio → Anse de Cacalu → Cala di Conca (25 milles nautiques, 3 heures)

Le dimanche matin, l’équipage lève les voiles en direction de Cala di Conca, au sud d’Ajaccio. Pour déjeuner, ils se sont arrêtés à l’Anse de Cacalu, jolie anse qui permet notamment de percevoir l’une des nombreuses tours génoises de l’île. Ces tours étaient d’anciennes forteresses de défense érigées au cours de l’occupation génoise et constituent aujourd'hui l’un des symboles de l’île. Certains des membres de l’équipage sont d’ailleurs partis faire une chasse sous-marine !

chasse sous-marine à l'anse cacalu
Chasse sous-marine à l'anse de Cacalu (Source: François Lillet)

Après cet arrêt, ils sont repartis en direction de la Cala di Conca, joli mouillage encore sauvage et doté d’une petite plage. “Nous sommes allés nous promener sur le littoral pour voir le coucher de soleil !” raconte François.

cala di conca
Coucher de soleil et vue sur les bateaux au mouillage depuis la côte (Source: François Lillet)

JOUR 2 : Cala di Conca → Anse de Fazzio → Bonifacio (25 milles nautiques, 3 heures)

Pour leur deuxième jour de navigation, l’équipage met le cap sur Bonifacio, tout au sud de l’île. Juste avant leur arrivée dans l’Anse de Fazzio, où ils ont jeté l'ancre pour le déjeuner, ils ont eu la chance de voir des dauphins jouer autour du bateau pendant quelques minutes. Cette anse offre un cadre magnifique avec des fonds marins translucides et des eaux turquoise, ce qui donne l’impression de se baigner dans une véritable piscine naturelle ! Si certains ont décidé de descendre à terre, d’autres ont préféré se baigner tout l’après-midi.

anse de fazzio
Anse de Fazzio vue de haut (Source: Mickaël Coudert)

Après cet arrêt, ils repartent vers Bonifacio, où ils passeront une nuit au port. L’occasion de découvrir la ville de jour comme de nuit. Ils ont d’ailleurs dîné au restaurant Mama Gina qui sert une variété de plats italiens. L’ensemble de l’équipage a opté pour une pizza, qu’il recommande si vous êtes de passage !

équipage au restuarant Mama Gina
L'équipage au complet au restaurant “Mama Gina” à Bonifacio (Source: François Lillet)
bouches de Bonifacio, escaliers du Roy d'Aragon, port de bonifacio
Arrivée dans les bouches de Bonifacio, descente des escaliers du Roi d'Aragon et coucher de soleil au port de Bonifacio (Source: Mickaël Coudert)

⚓ “Pour une place au port de Bonifacio, nous avons payé 90€ en sachant que notre bateau faisait 52 pieds, ce qui reste dans les prix pour la saison.

JOUR 3 : Bonifacio → Cala di Giunco → Rondinara (15 milles nautiques, 2 heures)

Pour leur troisième jour, l'équipage décide de lever l’ancre en direction de Rondinara, situé de l’autre côté de l’île. Ils s’arrêtent notamment aux îles Lavezzi au mouillage de Cala di Giunco afin de déjeuner, faire une petite randonnée et effectuer un tour de l'île. “Il y avait un peu de vent, ce qui était sympa pour la navigation!

îles Lavezzi
Déjeuner à la Cala di Giunco aux îles Lavezzi (Source: Mickaël Coudert)

À quelques milles nautiques de là, se trouve le Golfe de Rondinara, un mouillage exceptionnel très apprécié des plaisanciers. De fait, c’est une baie très sauvage avec des eaux turquoise et une plage de sable blanc. Au programme, chasse sous-marine et baignade avant de repartir le lendemain vers la Cala Roccapina.

golfe de Rondinara
Golfe de Rondinara vue de haut (Source: Adobe Stock)

JOUR 4 : Rondinara → Cala Roccapina (25 milles nautiques, 3 heures)

Le mercredi, ils ne font pas d’arrêt intermédiaire et se dirigent vers Roccapina, “C’était la plus grosse navigation du séjour avec des vents allant jusqu’à 26 nœuds.” François nous explique que l’entrée est assez technique en raison de la présence de rochers et de vent.

Après 5 heures de navigation, l’équipage jette l’ancre dans le Golfe et décide de faire une petite randonnée en montant notamment sur une tour Génoise qui offre une vue très plongeante sur le Golfe.

baie de Roccapina
Vue sur la baie de Roccapina avec le bateau de l'équipage à droite (Source: Mickaël Coudert)

JOUR 5 : Cala Roccapina → Propriano (25 milles nautiques, 3 heures)

Le jeudi matin, ils ont levé l'ancre en direction de Propriano et ont également décidé de ne pas faire de mouillage intermédiaire en raison d’un orage annoncé plus tard dans la journée. Une fois amarrés au port, ils sont allés visiter la ville et se sont baignés à la plage du Lido. Le soir, ils ont pu profiter de la vie nocturne de la ville en allant notamment au restaurant.

plage à Propriano
Plage à Propriano (Source: Adobe Stock)

“Pour une place au port de Propriano en avril/mai, nous avons payé 64€ en sachant que notre bateau faisait 52 pieds.”

JOUR 6 : Propriano → Plage du Ruppione → Ajaccio (27 milles nautiques, 3 heures et demie)

Pour leur dernier jour, l’équipage remonte le long de la côte et jette l’ancre près de la plage du Ruppione dans le Golfe d’Ajaccio. Eau turquoise au rendez-vous pour un dernier arrêt avant le retour à Ajaccio.

Pour leur dernière soirée, ils décident de sortir un peu et vont au restaurant Le Poséidon, situé sur un bateau au Port de Tino Rossi.

Ajaccio n’est pas une très grande ville mais c’est très vivant dès le mois de mai avec de nombreux bars et restaurants !

Débarquement à Ajaccio

Ils débarquent ensuite le Samedi matin au port de Tino Rossi à Ajaccio.

Moments forts et souvenirs de navigation

Dans l’ensemble, l’équipage a passé une excellente semaine de navigation avec un temps magnifique et des conditions de navigation très clémentes. “Malgré le mauvais temps annoncé, nous n’avons eu qu’un jour de mauvais temps. De même, nous avons eu du vent la majorité du temps, surtout en rentrant dans les bouches de Bonifacio, ce qui a créé un effet venturi. Il est à noter qu’il y a toujours plus de vent dans les bouches de Bonifacio qu’au large. S’il y a 10 nœuds au large, il y en aura 20 dans les bouches!

Pour François, c’est la plage du Fazzio qu’il a préféré “Quand on approche Bonifacio et qu’on passe le Capo di Feno, on arrive dans un nouveau décor ! On passe des plages et des montagnes granitiques à des strates de calcaires qui se sont empilées au cours du temps, c’est magnifique !

Deuxième mouillage à ne pas manquer selon l’équipage, Roccapina et sa plage de sable fin. “On pourrait se croire aux Antilles !

Dans le sud de la Corse, il y a beaucoup de plages et de criques, pas toujours très bien protégées du vent. Il y aussi pas mal de vent dans les bouches de Bonifacio !

Ce qui est étonnant en Corse, c’est que le paysage est encore très sauvage et peu bétonné, c’est très agréable.

Pour finir, le moment le plus marquant pour François : “C’est sûrement lorsque nous avons vu des dauphins juste avant l’arrivée à Fazzio et son panorama exceptionnel.

dauphin en navigation
Dauphin aperçu depuis le bateau (Source: Mickaël Coudert)

Besoin d’un conseil ?
Floriane experte de vos croisières
Le prénom est requis
Le nom est requis
L'adresse mail est requise
Le Numero de téléphone est requis
Avec Floriane experte de vos croisières

Connectez-vous pour recevoir votre croisière personnalisée

Email invalide
Mot de passe oublié ? Mot de passe invalide, il faut au moins 8 caractères. Adresse mail ou mot de pass invalide Nous rencontrons un problème technique, merci d'essayer plus tard