Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

Vivre sur un voilier

Vivre sur un voilier


Pour certains vivre sur un voilier était une sorte de rêve et puis ils ont tout plaqué, ils ont vendu leur maison, leur voiture, et ont décidé de partir faire un tour du monde, à la découverte de l’inconnu. Pour d’autres c’était un choix de cœur, une expérience à réaliser et puis, c’est devenu leur mode de vie.

La vie sur un voilier est rythmée par les éléments de la nature comme le lever et le coucher du soleil, la force du vent ainsi que le coefficient des marées… Vivre sur un voilier est synonyme de liberté. Vous pouvez partir naviguer plusieurs mois en faisant escale dans des lieux insolites, découvrir les populations locales et partager des moments inattendus.

Mais derrière toute cette liberté, les contraintes sont aussi nombreuses : le manque de place et de rangement, les restrictions d’eau potable, les conditions météorologiques qui peuvent s’avérer capricieuses… En effet, vivre sur un voilier c’est avant tout se préparer à vivre le meilleur comme le pire.

Les réparations : l’occupation principale quand on vit sur un voilier

La principale source d’occupation de vos journées sera probablement les réparations… car cette maison sur l’eau subit des agressions extérieures en permanence et il ne faut pas les négliger, sous peine d’avoir de plus grosses surprises. Ne vous en faites pas, au fil du temps vous deviendrez non seulement des vrais marins avertis mais aussi des professionnels du bricolage ! Vos voisins de port seront là pour vous aider si vous avez besoin de main d’œuvre supplémentaire.

N’oubliez pas de prévoir le carénage de votre bateau, une fois par an voire tous les deux ans afin de vous occuper de tout ce que vous ne pouvez pas faire quand il est dans l’eau ; repeindre la coque, faire une révision générale des hélices, du gouvernail… Attention, nous vous rappelons que pendant l’hivernage, vous n’êtes pas autorisé à vivre dans votre bateau, il faudra donc trouver un endroit où dormir.

voilier hivernage

Vous l’aurez compris, tout cela a un coût. De plus, comme toutes pièces sur un voilier doivent être en inox afin de prévenir de l’humidité et du sel, cela fait vite monter l’addition. Pour vous donner une idée, une simple visse en inox coûte entre un et deux euros. Ainsi, avant de partir, nous vous conseillons de prendre des outils, des pièces détachées et un équipement en cas de panne afin d’avoir le nécessaire. Enfin, selon l’état et l’âge du bateau, l’entretien et les réparations nécessaires coûtent annuellement au moins 10 voire 20% de la valeur d’achat du bateau.

Un espace limité : la vie à bord

Bien que ça n’ait l’air de rien, le rangement sur un bateau peut s’avérer être un vrai casse-tête. L’espace à bord est limité, il est donc indispensable de se débarrasser de tout objet qui pourrait vous encombrer.

En effet, les voiliers sont généralement construits pour une utilisation périodique, quelques semaines dans l’année. La place est déjà bien occupée entre couchettes, salles de bain et toilettes, sans oublier la cuisine et ses nombreux équipements… De plus, avec le moteur in-board et les cuves de réservoir, il ne reste plus beaucoup d’espace libre pour vos affaires. Nous vous conseillons de réserver les salles de bain et toilettes pour le linge de maison et les cabines pour vos vêtements. Privilégiez les shorts, tee-shirts et tongs et laissez vos chemises et chaussures à talons à la maison. Faites le plein de sacs sous vide, c’est l’idéal pour stocker ses vêtements sans prendre trop de place. D’ailleurs, vous ne le savez peut-être pas mais la plupart des voiliers ne possèdent pas de lave-linge, alors il va falloir faire avec. Ainsi, pour nettoyer vos habits, certains ports proposent des services de blanchisserie, ce qui vous facilitera la tâche, malheureusement ce n’est pas le cas de tous…

voilier interieur

De plus, tout comme pour les vêtements, la nourriture manque d’espace de rangement. Fini les grandes courses une fois par semaine, il est préférable de faire de petites provisions et d’y aller plusieurs fois par semaine pour ne pas laisser périr les produits frais. La location de bateau à quai est un avant goût de ce que pourrait être votre vie, si vous franchissez le pas de vivre sur un voilier.

Les interactions sociales

Découvrir les populations et les traditions locales sont de loin, les plus belles choses qu’un tour du monde peut vous offrir. De plus, chaque nouvelle escale est l’occasion de rencontrer d’autres navigateurs comme vous, en fonction de vos pavillons et de souder des liens. L’entraide est très présente dans ces endroits là tout comme la curiosité de découvrir qui sont les nouveaux arrivants. Quand votre propre famille se trouve à des milliers de nœuds, ces voisins de pontons deviennent de véritables attaches et même si les rencontres sont brèves, il n’est pas rare que les routes des navigateurs se rejoignent, quelques semaines voire quelques mois plus tard.

Assurance et taxes : ce qu'il faut savoir

Lorsque l’on vit sur un voilier, il ne faut pas négliger le côté administratif. Si vous avez prévu de voyager en France et en Europe, vous devez impérativement vous munir de votre carte d’identité nationale ou de votre passeport, en cours de validité ainsi que de votre permis côtier. Pour faire un tour du monde, passeport en cours de validité et visas des pays visités sont de rigueur, sans oublier le permis bateau hauturier international. Ajoutez à cela, vous devez impérativement être en possession des documents obligatoires à bord du bateau.

Qu’en est-il des taxes ? Pour tous voiliers d’une longueur supérieure à 7 mètres, vous devez impérativement payer des droits de francisation. Cette taxe est comprise entre 80€ pour les voiliers inférieurs à 8 mètres et 150€ pour les voiliers de plus de 15 mètres de long.

Côté assurance, en France, la loi n’exige pas de souscrire à une assurance spécifique pour son voilier pourtant les risques sont importants. Pour être amarré à un port, il faut un contrat d’assurance responsabilité civile. Il est donc préférable de souscrire à une assurance incluant un contrat d’assurance pour la responsabilité civile de chacun en cas de sauvetage, recherche en mer… et le voilier avec ses équipements pour garantir la perte et dégradation. De plus, si vous souhaitez vivre sur votre voilier dans le reste du monde, vous devez souscrire à une assurance santé et une assurance santé complémentaire (mutuelle) en cas de problèmes de santé.

Partir vivre sur un voilier ne se résume pas seulement à vendre sa maison et quitter son travail. Cependant, ce rêve est loin d’être infaisable, il suffit juste de bien se préparer et de sauter le pas ! En famille ou à deux, c’est un plan de vie et une opportunité extraordinaire de découvrir le monde d’une toute autre façon.

Besoin d’un Conseil ?
Faiza, experte de vos croisières
Besoin d’un Conseil ?
Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?