Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

VHF dans un bateau

Les différents permis bateau : côtier, hauturier et fluvial


   Par Lila Kergall 

Responsable de la rédaction du magazine Filovent. "Passionnée par la planche à voile, le surf et la mer depuis petite, je ne rate jamais une occasion pour prendre le large !"

 


Vous rêvez de prendre les commandes d’un bateau lors de vos prochaines vacances ? Cela est possible, mais notez qu’un permis bateau vous sera sûrement demandé. En effet, le permis bateau est obligatoire pour naviguer en mer ou dans les eaux intérieures. Il existe ainsi différents types de permis : le permis côtier, le permis hauturier et le permis fluvial. Ces types de permis dépendent de plusieurs facteurs : la taille de l’embarcation, l’éloignement des côtes et la puissance du moteur. Pour les bateaux dont la puissance du moteur est inférieure à 6 chevaux (4,5 kilowatts) le permis n’est pas obligatoire.

Si vous souhaitez passer votre permis bateau, cet article vous permettra d’en savoir plus sur les différents types de permis et leurs spécificités avant de faire votre choix !

 

  1. Le permis côtier
  2. Le permis hauturier
  3. Le permis fluvial
  4. Faut-il un permis bateau pour skipper un voilier ?
  5. Le permis bateau français est–il valable à l’étranger ?

 

Tableau des permis bateau en France

 

1. Le permis côtier

 

Dans un article de La Presse d’Amor, Élodie Coursin, formatrice de permis bateau option côtière explique que “le permis côtier permet de conduire n’importe quel bateau de plaisance à moteur, et les jet-skis avec une certaine motorisation. Tout ça jusqu’à 6 milles des côtes, soit environ 10 kilomètres”.

Le permis côtier est le premier permis nécessaire pour naviguer en mer à bord d'un bateau à moteur. Il vous permettra de naviguer de jour comme de nuit. Ce permis vous autorise à piloter des embarcations dont la puissance du moteur est supérieure à 6 CV. Comme son nom l’indique, le permis côtier vous permettra de naviguer le long des côtes, jusqu’à une distance de 6 milles (11 kilomètres) d’un abri. L’abri désignant tout lieu d’accostage sécurisé pour le bateau et son équipage. Si vous souhaitez naviguer en haute mer, il vous faudra passer le permis hauturier, qui est une extension du permis côtier. En plus de vous autoriser la navigation le long des côtes, le permis côtier vous permet de naviguer dans les lacs et les plans d’eau fermés. En ce qui concerne la taille du bateau, la détention du permis côtier vous autorise à prendre les commandes d’un bateau dont la taille est supérieure à 5,5 mètres. Enfin, le permis côtier est aussi exigé pour conduire des jet-skis dont la motorisation dépasse les 50 CV.

 

Comment se déroule l'épreuve ?

Pour obtenir son permis côtier, il est nécessaire d’avoir au moins 16 ans. Il faudra également passer par une formation théorique puis pratique :

  • L’épreuve théorique consiste en un QCM de 30 questions, sur divers sujets comme l’utilisation de la VHF et les règles de navigation maritime. Pour réussir cette épreuve, un maximum de 5 erreurs est autorisé.

Attention, à partir du 1er juin 2022, l’épreuve théorique va changer. Élodie Coursin, formatrice de permis bateau chez Bretagne Auto-école explique cela dans un article de La Presse d’Amor : “On va maintenant avoir 40 questions au lieu de 30, et ça pour se mettre au même niveau que pour le code de voiture”.

  • L’épreuve pratique consiste en 3 heures 30 de navigation (1h30 de cours collectif et 2 heures minimum de conduite du bateau). Lors de cet examen, on évaluera vos connaissances des règles de sécurité (manœuvre de sauvetage d’Homme à la mer), connaissance du balisage maritime, des systèmes de communication à bord ainsi que des manœuvres de sortie de port, d’accostage, de virages, de marche avant et de marche arrière.

Le prix du permis côtier peut varier en fonction des écoles. Son coût moyen est de 458€ au total. Il se décompose comme ceci : 350€ pour la formation et 108€ de timbres fiscaux.

 


Cours de permis bateau : l’accostage (Vidéo : Enautic | Editions nautiques multimédias)

 

2. Le permis hauturier

 

Le permis hauturier est l’extension du permis côtier. Aussi appelée “extension hauturière” son obtention nécessite la détention préalable du permis côtier. Ce permis confère tous les avantages du permis côtier : navigation de jour et de nuit sans restrictions en termes de taille ou de puissance du moteur de l’embarcation. En plus de cela, il vous permet de naviguer sans limite de distance d’un abri. L’extension hauturière est ainsi le permis mer le plus avancé. Sa formation théorique est plus difficile que celle du permis côtier mais vaut le coup, puisqu’elle vous permettra de prendre le grand large !

 

Comment se déroule l'épreuve ?

L’obtention de ce permis mer s’obtient après avoir réussi une épreuve théorique et il peut être délivré à partir de 16 ans. L’examen dure 1 heure 30 et a pour objectif d’évaluer plusieurs connaissances :

  • La lecture approfondie d’une carte maritime
  • Calcul des marées selon la règle des douzièmes
  • L’utilisation d’aides électroniques liées à la navigation
  • La préparation d’une navigation selon le cap, le vent, les courants et le relèvement
  • La connaissance météorologique
  • La connaissance des phares
  • Les notions de sécurité en mer

Cette épreuve se présente sous forme de questionnaire à choix multiple et une note minimum de 10/20 pour obtenir le permis. Le prix du permis hauturier est de 338€ (300€ pour la formation et 38€ de timbres fiscaux) sans compter les frais de matériel (compas, carte marine, etc.).


Bateau à moteur en pleine mer
Bateau naviguant en pleine en mer, au large des côtes (Photo : Adobe Stock)

 

3. Le permis fluvial

 

En France, si vous souhaitez naviguer dans les eaux intérieures, il vous faudra obtenir le permis fluvial, aussi appelé permis plaisance en eaux intérieures. Celui-ci ne vous permet pas de naviguer en mer, mais est nécessaire pour piloter un bateau sur les fleuves, les rivières et canaux. Comme pour les permis mer, le permis fluvial est obligatoire pour conduire des bateaux dont la puissance du moteur est supérieure à 6 CV (4,5 kilowatts). Ce permis n'est donc pas obligatoire pour conduire des bateaux sans permis en eaux intérieures (chez Filovent, nous proposons essentiellement des location de bateaux sans permis - péniche, vedette fluviale sans permis - pour les navigations fluviales). Concernant la longueur de l’embarcation, ce permis vous autorise à prendre les commandes d’un bateau d’une longueur maximale de 20 mètres. Au-delà de cette longueur, vous devrez détenir l’extension grande plaisance fluviale.

 

Comment se déroule l'épreuve ?

Comme le permis côtier et hauturier, le permis plaisance en eaux intérieures peut être obtenu à partir de 16 ans. Pour l’inscription à l’extension grande plaisance fluviale, il faudra par contre avoir au moins 18 ans. Ce permis pourra être obtenu après avoir passé un examen théorique et pratique. Notez que les détenteurs du permis côtier seront exemptés de la partie pratique.

  • L’épreuve théorique se déroule sous forme de questionnaire à choix multiple. Les questions portent sur des connaissances spécifiques à la navigation fluviale (balisage des eaux intérieures, règles de sécurité et de priorité face aux écluses, utilisation de la VHF). Pour réussir l’épreuve, vous ne devez pas dépasser les 5 erreurs.
  • L’épreuve pratique dure 3 heures 30 et doit être validée par un formateur agréé. Au cours de cette épreuve, le candidat est évalué sur sa capacité à accoster, appareiller et à manœuvrer une embarcation pour passer les écluses.

Le prix de ce permis est en moyenne de 350€ pour l’examen théorique et pratique. S’ajoute à cela 108€ de timbres fiscaux. Enfin, les candidats souhaitant conduire des embarcations de plus de 20 mètres de long dans les eaux intérieures pourront obtenir l’extension grande plaisance fluviale après une formation pratique de 9 heures, dispensée par un centre de formation agréé. Le prix de cette extension s’élève entre 800€ et 1000€, en ajoutant 38€ de timbres fiscaux.


Bateau qui navigue sur le Canal du Midi
Bateau naviguant sur le Canal du Midi (Photo : Locaboat)

 

4. Faut-il un permis bateau pour skipper un voilier ?

 

En ce qui concerne la navigation en mer et dans les eaux intérieures à bord d’un voilier, il n’existe pas de permis spécifique. Vous pourrez donc conduire un voilier, peu importe la longueur et la taille de sa voilure, sans être détenteur de permis. Pour les voiliers qui disposent d’un moteur de plus de 6 CV, notez que le permis bateaux reste obligatoire.

Même si aucun permis ne vous est demandé pour naviguer sur un voilier, il est indispensable de connaître quelques notions théoriques et pratiques avant de partir en mer. Pour assurer la sécurité de l’équipage et profiter d’une navigation sans problème, il faudra connaître les systèmes de balisages, les règles de priorité, le système de marée et la lecture d’une carte marine. Pour les personnes qui souhaitent louer un voilier, le loueur vous demandera sûrement de lui présenter votre CV nautique : document qui atteste de votre expérience en mer. En effet, vous ne pourrez pas skipper vous-même un voilier sans expérience au préalable. Si cela est votre cas, je vous conseille d’opter pour la location d’un voilier avec skipper.


Voilier près des côtes de Saint-Tropez
Voilier monocoque naviguant près des côtes de Saint-Tropez (Photo : Dream Yacht Charter)

 

5. Le permis bateau français est-il valable à l’étranger ?

 

Notez qu’il n’existe pas de permis de plaisance international ou européen. Si vous souhaitez skipper un bateau à l’étranger, je vous conseille donc de vous renseigner à l’avance sur les conditions et la législation du pays concerné pour savoir quel permis est nécessaire. Lors d’une navigation dans un pays, la nationalité du navire (l'état dans lequel il est immatriculé) désigne la réglementation qui s’impose. Si vous naviguez sur un bateau français à l’étranger, c’est la réglementation française qui s’impose en matière de conduite. Enfin, dans le cadre d’une location de bateau, le permis français est reconnu dans les pays européens, il devra être traduit en anglais ou dans la langue du pays. Attention, il peut vous être demandé de détenir un permis VHF pour naviguer à l’étranger. C’est le cas pour la Croatie. Il faut qu’au moins une personne à bord soit titulaire du CRR (Certificat restreint de Radiotéléphonie - certificat VHF). Pour en savoir plus sur l’obtention du CRR, rendez-vous sur le site de l’ANFR.

Bon à savoir : pour réaliser des navigations côtières ou en eaux intérieures dans des états étrangers, ainsi que réaliser des traversées entre plusieurs pays, il faudra être détenteur du CPI (Certificat International de Conducteur d’Embarcation et de Plaisance). Il s'agit d'une traduction officielle internationale de votre permis bateau français, vous pouvez faire les démarches pour l'obtenir via ce lien.

Pour finir, nous avons vu que la navigation à bord d’un voilier ne nécessitait pas de permis en France (pour les moteurs dont la puissance est inférieure à 6 CV), mais certains pays en exigent un :

  • Allemagne, Autriche, Luxembourg, Portugual, Espagne, Italie : obligation de permis pour les voiliers mesurant plus de 5 mètres de longueur.
  • Suède : obligation de permis pour les voiliers mesurant plus de 12 mètres de longueur.
  • Suisse : obligation de permis pour une surface de voile supérieure à 15 m2, même s'il n’y a pas de moteur.

 

Vous savez maintenant tout sur les différents types de permis bateau en France, leurs spécificités, les épreuves obligatoires pour les obtenir et leur équivalence à l’étranger. N’oubliez pas, même si la navigation sur voilier en France ne demande pas de permis spécifique, une connaissance des bases théoriques et pratiques de la navigation reste la clé pour profiter d’une belle navigation et éviter les dangers. En cas de doute pour sur le permis nécessaire pour votre prochaine navigation, n'hésitez pas à contacter les conseillers de Filovent, ils répondront à toutes vous interrogations !

Besoin d’un Conseil ?
Scarlett, experte de vos croisières
Besoin d’un Conseil ?
Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client


Location bateau : Quel est votre style de bateau ?

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Fermer.