Envie de naviguer, mais pas envie de prendre de risque : Choisissez un bateau FiloSafe 100% remboursé

Location Bateau Portisco

Filovent vous trouve un bateau extraordinaire

Besoin d’un Conseil ?

Brad, expert de vos croisières

Je souhaite recevoir les mails de Filovent et créer mon compte client
Portisco : Quel est votre style de bateau ?

Portisco - Nos conseils pour votre croisière



   Par Agathe LAMIGEON

Responsable de la rédaction du magazine Filovent. "Amoureuse de ma Côte Basque, j'ai rejoint Filovent en 2022 pour allier ma passion pour les voyages avec mon amour pour l'écriture."

 

Le 18 février 2022

 

Temps de lecture : 10 minutes

 

 

En bref

 

Pourquoi Portisco ? : Position idéale pour découvrir la Costa Smeralda, l’archipel de la Maddalena et le Sud de la Corse.

Les immanquables : Porto Cervo, les îles Lavezzi, Bonifacio, Olbia et Tavolara.

Les activités : Farniente sur les somptueuses plages de la Costa Smeralda et criques paradisiaques de l'archipel de la Maddalena ainsi que  snorkeling dans les îles Lavezzi !

 

Carte des zones de navigation de la sardaigne
Les zones de navigation de la Sardaigne (carte cliquable)

 

Sommaire

 

  1. Les informations pratiques pour votre location de bateau depuis le port de Portisco
  2. Que faire dans la ville de Portisco ?
  3. Où naviguer au départ de la ville de Portisco ?
  4. Les plus beaux mouillages au départ de Portisco
  5. Quelles activités pour profiter de la Sardaigne du nord ?
  6. Quels itinéraires suivre pour votre navigation ?
  7. Quelles sont les conditions météorologiques ?

 

 

 

 

“Les paysages du Nord de la Sardaigne sont absolument magnifiques et ce fut une croisière hautement dépaysante. Cette région aux multiples facettes possède des plages d’une rare beauté et plus différentes les unes que les autres, avec des mélanges de paysages rocailleux et de sable fin. C’est une splendide zone de navigation parfaite pour la voile, avec des ports merveilleusement bien organisés”, me déclare Léa, cliente Filovent, qui a navigué sur un Bavaria Cruiser 34.

Appelée la “Côte d’Émeraude”, le Nord-Est de la Sardaigne rime avec sable fin, eau turquoise et criques sauvages. Le petit village de Portisco constitue un point de départ stratégique pour une croisière paradisiaque dans la piscine naturelle de l’archipel italien.

Enfilez votre maillot de bain, mettez votre crème solaire et partez plonger dans la mer d’émeraude de la Sardaigne sans plus attendre !

 

enfant sur un voilierpaddle en famille

La famille de John profite du paddle et du soleil (photo de John)

1. Les informations pratiques pour votre location de bateau depuis le port de Portisco

 

Quels styles de bateaux sont proposés à la location ?

 

Le petit village de Portisco est l’une des trois principales bases de départ en Sardaigne avec Olbia et Cagliari. Moins renommée que les autres, elle reste un emplacement idéal pour partir à la découverte de la région. 224 de nos bateaux hissent les voiles depuis cette base à la découverte de cette belle région. Vous trouvereez une grosse majorité de monocoques (68%), mais aussi des catamarans (27% de la flotte).

Pour un voyage idyllique au cœur de la première destination italienne pour la plaisance, nous vous conseillons vivement d’opter pour la location d’un voilier.

Si vous voulez l’avis d’un professionnel, Antonella Melillo de NSS Charter, un de nos loueurs partenaires, m’a confié que : “Le Lagoon 42 est le bateau que nous recommandons en raison de son faible tirant d'eau.” Notre contact de Cruising Charter, un autre de nos partenaires, conseille plutôt de monter à bord d’un voilier Bavaria une expérience totalement dépaysante.

Mais faites surtout votre choix selon vos préférences et votre budget. Ce sont vos vacances, faites-vous plaisir !

 

capitaine dans son voilier en Sardaigne
Mickaël et ses amis ont choisi un voilier pour leur croisière au départ de Portisco ! (photo de Mickaël)

 

Les tarifs moyens selon la saison et la taille du bateau

 

Le tableau ci-dessous vous donne un ordre de grandeur des prix moyens des bateaux. Ces prix peuvent changer en fonction de la saison, des disponibilités, du modèle, de l'ancienneté du bateau...

 

Type de bateau Haute Saison
Juillet et Août
Moyenne Saison
Mai, Juin et Septembre
Basse Saison
Avril et Octobre
Monocoque (2 cabines) 2 600 € 1 700 € 1 300 €
Monocoque (3 cabines) 3 900 € 2 300 € 1 800 €
Monocoque (4 cabines) 6 000 € 3 600 € 3 000 €
Catamaran (entre 35 et 40 pieds) 7 200 € 5 000 € 4 100 €
Catamaran (entre 40 et 45 pieds) 10 800 € 6 200 € 4 900 €
Catamaran (entre 45 et 50 pieds) 11 700 € 7 700 € 6 200 €

 

Le port de Portisco

 

Le port de Portisco, situé dans le golfe de Cugnana, est un bel emplacement stratégique pour une découverte de la Sardaigne puisqu’il offre facilement accès aux plus ravissants mouillages de la région. Particulièrement bien organisée et disposant d’infrastructures plus modernes les unes que les autres, la marina est même connue pour son irréprochable gestion de l’environnement ! Elle dispose de toutes les commodités souhaitées par les plaisanciers avec la possibilité de ravitaillement en carburant, en eau ainsi qu’en électricité.

Rien de plus facile et rapide que le taxi pour vous rendre jusqu’à Portisco depuis l’aéroport d’Olbia. Le voyage d’une vingtaine de minutes vous coûtera environ 30 €. Et comme il n’existe pas de petites économies, il est également possible de prendre les transports en commun pour la modique somme de 2 € ! Vous pouvez monter dans un bus qui vous déposera au port en un peu moins de 40 minutes.

En ce qui concerne les prix, les ports du Nord de la Sardaigne sont réputés pour être excessivement chers. Pour vous donner un ordre d’idée, pour l’emplacement d’un voilier monocoque de 40 pieds en haute saison, il faut compter environ 150 €. Nous vous conseillons donc de préférer naviguer en basse saison, avec des prix plus abordables allant autour des 50 €. John, client Filovent qui a navigué en août sur un Oceanis 37 a choisi de ne pas s’amarrer dans les ports : “Hors de question de dépenser aussi cher pour une place au port alors que le mouillage est possible dans des endroits fabuleux !”

Il nous donne ensuite une petite astuce concernant le ravitaillement au port : “On avait payé un service pour se faire livrer les courses, mais une fois arrivés sur la marina, on s’est rendu compte que le supermarché n’était qu’à 100 mètres des bateaux. Il me semble donc que le plus simple est d’aller faire vos courses le samedi matin et de prendre un cadi jusqu’à votre bateau. En plus le supermarché est super !”

 

vue aérienne de la marina de Portisco
Vue aérienne de la célèbre marina de Portisco (photo Adobe Stock)

 

Nos partenaires sur place

 

Nous nous sommes rapprochés des meilleurs loueurs de bateaux professionnels sur place afin de vous offrir les vacances de vos rêves ! Nos principaux partenaires au départ de Portisco, mais aussi les plus appréciés par nos clients, sont NSS Charter, Yachting in Sardinia, Kiriacoulis, Cagliari Sailing Charter et Boomerang Charter. Tous proposent de merveilleux modèles de marques prestigieuses telles que Beneteau, Jeanneau ou Bavaria.

 

    • NSS Charter a été fondé par un ancien officier de la Marine passionné par la voile, en 1998. Originaire de Portisco, avec seulement 7 bateaux à son compte, sa flotte s’est considérablement multipliée et compte aujourd’hui une cinquantaine de voiliers et de catamarans. Très apprécié par les clients Filovent, avec 33% des départs de 2021 depuis Portisco assurés, son professionnalisme lui permet d’obtenir la très bonne note de 16,06/20. “Nous avons réellement été impressionnés par la qualité du service de NSS Charter”, me confie Bernard, client Filovent, qui a navigué sur un Oceanis 43. “Ils ont été super ! À notre arrivée, le bateau était déjà prêt, on a vite fait l’inventaire et une personne qui parlait français nous a été attribuée au cas où on aurait un problème en mer. Ils sont vraiment formidables !”
    • Yachting in Sardinia promet une qualité et un service client compétent depuis plus de 20 ans. Soucieux de la perfection de leur flotte, elle compte plus d’une vingtaine de voiliers, yachts à moteur et catamarans au départ de Portisco. Considéré comme le meilleur loueur de la côte sarde, nos clients lui attribuent la respectable note de 15,51/20.
    • Kiriacoulis est un loueur grec en recherche permanente d’organisation en gardant toujours en priorité la satisfaction de leur clientèle depuis 1980. 29 de leurs bateaux n’attendent que vous à la base de Portisco ! Pour sa fiabilité, nos clients lui décernent la note de 15,33/20. Information importante à savoir : de tous nos partenaires, Kiriacoulis est le seul à proposer une location du dimanche au dimanche !
    • Cagliari Sailing Charter est le dernier mentionné, mais pas pour autant le moins apprécié ! C’est le petit chouchou de nos clients qui l’honorent de la formidable note de 16,37/20. Ses cinq bases stratégiquement placées autour de la Sardaigne, couvrent tous les plus merveilleux lieux à découvrir. Pour des vacances de rêve, prenez la barre d’un de ses 10 luxueux bateaux au départ de Portisco !
    • Je voudrais faire une mention spéciale au loueur Boomerang Charter de la marina de Portisco. Ils étaient vraiment sympathiques et j’ai beaucoup apprécié leur professionnalisme et la qualité de leurs services”, me confie John. “Ils étaient d’une gentillesse et hyper honnêtes du début à la fin, et ça s’est ressenti. Ils étaient agréables dans la façon de gérer les cautions, c’était très plaisant.” Nos clients sont d’accord avec John et lui donnent la superbe note de 17,06/20. Pour une croisière sans accroc, vous pouvez monter à bord d’un de leurs 36 bateaux au départ de Portisco !

 

Une information importante à connaître est que la majorité des loueurs ne fournissent pas les services d’un skipper. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez toujours contacter “Captains and Crewqui offre ce genre de service. Trois de nos partenaires font exception à la règle : Dream Yacht Charter, Sunsail-Moorings et Kiriacoulis.

 

flotte de Cruising Charter au port de Portisco
La jolie flotte de Cruising Charter amarrée au port de Portisco (photo de Cruising Charter)

 

2. Que faire dans la ville de Portisco ?

 

 

La ville en elle-même n’est pas propice à la visite et à la découverte. Surtout connue pour sa splendide marina, on n’y trouve rien de plus que des logements et quelques restaurants. Milles excuses aux amoureux de l’histoire, il n’y a pas de centre-ville historique à arpenter ni d’œuvres à contempler dans des musées. Rien ne vous retient de hisser les voiles et partir à l’abordage de l’archipel ! Mais avant de prendre le large, arrêtez-vous manger chez "Ristorante Matt's" ou "Aquamarina" et buvez un verre au "Café del Porto". Avec un étonnant rapport qualité prix, croyez-moi, vous ne le regretterez pas !

Et puis pourquoi dépenser de l’énergie à courir partout dans la ville quand on peut aller se détendre et bronzer sur le sable fin ? Les plages aux alentours sont sublimes et affichent d’admirables jeux de couleurs. De même, les plages de Portisco et de Rena sont constituées de fonds sableux très peu profonds, de quoi ravir les parents qui pourront paisiblement s’allonger pendant que les enfants se baignent sans danger.

“Le retour sur Portisco, le dernier jour, fut un moment absolument magique ! Non seulement nous avons croisé l’un des plus beaux yachts du monde, le Flying Fox, mais nous avons également été escortés par un groupe de dauphins tout autour de notre sublime Oceanis 43”, me raconte Bernard, client Filovent qui a navigué fin septembre. "Cette scène presque fantastique nous a fait énormément regretter de partir !”

 

dauphins vers Portisco
Bernard et son équipage ont été escortés par un groupe de dauphins sur le retour à Portisco ! (photo de Bernard)

 

les plages de Portisco et Rena en Sardaigne du Nord
Les plages idylliques de Portisco et Rena (photo Adobe Stock)

 

3. Où naviguer au départ de la ville de Portisco ?

 

Une fois votre plein de vitamine D fait sur les plages de la célèbre crique de la “Côte d’Émeraude”, il est temps de prendre le large vers des caps plus idylliques les uns que les autres. Depuis Portisco, les possibilités de circuit sont multiples : la Costa Smeralda, l’archipel de la Maddalena et le Sud de la Corse. “Si je devais décrire mes vacances en un mot je dirais “réussite”. C’était la première fois que je louais en tant que capitaine, mais aussi que j’emmenais toute ma famille avec moi en croisière et tout s’est super bien passé, c’était vraiment parfait”, me raconte John parti naviguer en août.

 

La Costa Smeralda

 

Si vous êtes fans des paillettes, vous allez adorer le côté bling bling de Porto Cervo, lieu incontournable de la Costa Smeralda. Cette ville branchée, réellement considérée comme la capitale de la côte, est le repaire des milliardaires ainsi que des plus grandes stars de la planète. Le but étant de se montrer, la marina est remplie de yachts et de voiliers plus luxueux les uns que les autres. Pour faire honneur à ses invités, elle est la mieux équipée de toute la Sardaigne. Prix élevés s’imposent !

Après vous être émerveillés devant le luxe extrême du port, déambulez dans les deux grandes rues commerçantes qui sont la Sottopiazza et la Passeggiata et flashez sur des lunettes de soleil de luxe pour faire face au grand soleil de la région. Le soir, allez faire la fête dans les clubs selects de la ville. Qui sait, vous tomberez peut-être face à face avec Brad Pitt, cocktail à la main !

 

Porto Cervo avec ses grands yachts et voiliers
Le grand luxe de Porto Cervo et ses sublimes bateaux, le Saint-Tropez italien (photo Adobe Stock)

 

Vous n’aimez pas le côté bling bling, trouvez cette ville superficielle et voulez découvrir des coins plus authentiques ? Nous avons ce qu’il vous faut ! Craquez pour la ville d’Arzachena pour un apprentissage de l’histoire de la Sardaigne et la découverte de sites archéologiques. Ou optez plutôt pour San Pantaleo et son côté rural et traditionnel qui offre un splendide panorama sur les montagnes.

 

les nuraghes d’Arzachena
Les étonnants nuraghes d’Arzachena (photo Adobe Stock)

 

Exténués par les visites et le shopping ? Allez vous détendre sur l’une des somptueuses plages de la Costa Smeralda. La plus réputée est la plage del Pevero, spacieuse avec une eau aux allures de piscine. Un autre bijou se trouve à 15 minutes en voiture de Porto Cervo. Tombez amoureux de ses couleurs vertes, roses et bleues, le prince arabe Karim Aga Khan IV nomme cette merveille la plage del Principe. Si vous recherchez de l’originalité, la plage de Rena Bianca et son sable blanc aux reflets roses saura vous surprendre. Ce phénomène dû à l'effritement des coraux près du rivage contribue au fait qu’elle ait été élue plus belle plage de la Costa Smeralda, avec une très belle vue sur tout le Golfe de la Cugnana.

 

plage de Rena Bianca
La sublime plage de Rena Bianca et son sable rose (photo Adobe Stock)

 

L’archipel de la Maddalena

 

Que serait le Nord de la Sardaigne sans l’archipel de la Maddalena ? Véritable paradis sur terre, vous aurez l’impression d’être immergés dans les tropiques en naviguant dans ce qui devenu, depuis 1994, un parc national marin. Partir à la découverte de ses sept îles est de rigueur. Vous pouvez les voir toutes en une journée de navigation car elles ne sont qu’à quelques kilomètres les unes des autres ! “S’il y a bien un endroit incontournable à voir au Nord de la Sardaigne, c’est bien l’archipel de la Maddalena ! Il y a une multitude de fantastiques baies et criques plus belles les unes que les autres”, me confie Antonella Melillo de NSS Charter.

“Les mouillages de la Maddalena sont tous plus beaux les uns que les autres ! Il y a pas mal de vent dans l’archipel ce qui fait que l’on n'a presque pas utilisé le moteur de la croisière et ça, c'est vraiment très agréable. Lorsqu’on mouillait, on était toujours bien abrités par les îles et pas du tout gênés par les vents. C’était une semaine de voile idéale !”, me raconte Bernard qui a navigué fin septembre à bord d’un Oceanis 43.

La plus grande, mais aussi la plus connue des “sept sœurs”, est La Maddalena. C’est également la seule de la fratrie à être habitée et presque tous les bars, restaurants et boutiques typiques s’y trouvent. Amoureux des sports nautiques, vous êtes tombés au bon endroit ! Ce spot est parfait pour la plongée et le snorkeling. Pour ce qui est des activités terrestres, je vous conseille vivement de visiter le musée diocésain à l’intérieur de l’église Santa Maria Maddalena, vous ne le regretterez pas !

 

port de l'île de la Maddalena
L’île habitée de la Maddalena (photo de Léa)

 

coucher de soleil sur la Maddalena
Sublime coucher de soleil sur la Maddalena depuis l’Oceanis 43 de Bernard (photo de Bernard)

 

De même, faites comme Léa, qui a navigué sur un Bavaria Cruiser 34, et partez à la découverte de la nature en randonnée. “Nous avons fait une randonnée le long d’un petit chemin sur l’île de la Maddalena et grimpé afin d’avoir une magnifique vue sur tout l’archipel”, me raconte-t-elle, “C’était assez dur de monter sur des cailloux, mais cela valait totalement le coup ! C’était complètement désert comme tout le monde a tendance à rester sur son bateau. Je vous conseille de quitter votre bateau et de partir vous enfoncer dans la nature, mais attention aux espaces protégés ! Nous étions avec un skipper qui connaissait bien la région et savait parfaitement où nous avions le droit d’aller.”

Les amateurs de marche comme Léa seront heureux de parcourir l’île de Caprera, connue pour ses parcours de randonnée. Vous serez charmés par le calme de cette île rocheuse et sauvage qui fut le lieu de retraite de Giuseppe Garibaldi, l'un des pères de l'unification italienne, de 1855 à 1882. Découpée d’une drôle de manière, elle regorge de stupéfiantes criques et de charmantes petites plages uniques en leur genre. La plus belle d’entre-elles est la Cala Coticcio, tellement paradisiaque qu’elle a été surnommée petite Tahiti !

 

plage de Cala Coticcio en Sardaigne
C’est Tahiti ? Non, c’est bien la plage Cala Coticcio en Sardaigne ! (photo Adobe Stock)

 

Nous vous conseillons fortement de partir à l’abordage du plus grand nombre de petites îles pour trouver celle sur laquelle vous vous sentirez le mieux. Peut-être que ce sera l’île de Budelli, le coup de cœur de Léa, avec sa célèbre plage rose. Non ce n’est pas un montage, le sable est réellement de cette sublime couleur ! Allez-y avec un guide, ce merveilleux coin est bien évidemment protégé.

 

plage de Budelli et son sable rose
L’étonnante couleur rose de la plage de Budelli (photo Adobe Stock)

 

annexes se dirigeant vers l'île de Budelli
Les annexes à l’abordage de l’île de Budelli ! (photo de Léa)

 

Le Sud de la Corse

 

La France possède, elle aussi, des paysages à couper le souffle. Profitez de votre séjour au Nord de la Sardaigne pour mettre le cap vers le Sud de l’île de Beauté.

Tombez amoureux du charme traditionnel de la ville de Bonifacio, un incontournable de la Corse du Sud. Après une balade le long du port, au pied de majestueuses falaises de calcaire, mettez vos muscles à rude épreuve en grimpant la montée Saint-Roch. Arrivés au niveau de la chapelle Saint-Roch, vos efforts sont vite récompensés à la vue de l’explosion de couleurs de la mer, de la ville, des murs d’ocre, du port et de la Citadelle. Vous pourrez même tenter d'apercevoir votre point de départ au large ! Avant de partir vers de nouveaux horizons, arpentez les ruelles étroites de la Haute Ville, riche en histoire médiévale, offrant un point de vue à couper le souffle sur la Méditerranée.

 

Haute Ville de Bonifacio surplombant la mer
La Haute Ville de Bonifacio perchée sur les falaises surplombant la mer (photo de l'Office de Tourisme de Bonifacio)

 

Montez à bord et larguez les amarres direction les îles Lavezzi, à 10 kilomètres au Sud de Bonifacio. Véritable bijou français, cet archipel composé d’îlots de granit n’attend que d’être exploré. Au programme : bronzette et plongée au cœur des eaux cristallines. “Mouiller dans les Lavezzi c’est exceptionnel ! D’autant plus que lorsqu’on y est allés, elles étaient désertes. C’est absolument magnifique comme elles ont été sculptées par le temps, les vagues et le vent. Cela nous offre des mouillages magiques avec des beaux mélanges de couleurs de carte postale”, me dit Thierry, client Filovent, qui a navigué sur un Oceanis 51.1. Pour une exploration optimale de l’archipel, Filovent vous présente les recoins les plus spectaculaires des îles Lavezzi. Vous pouvez aller mouiller à la Cala Lazarina, avec sa célèbre pyramide de la sémillante en hommage aux naufragés de la frégate de La Sémillante en 1855.

 

voilier à l'abordage des îles Lavezzi
Bernard et son équipage à l’abordage des célèbres îles Lavezzi au mouillage de la Cala Lazarina (photo de Bernard)

 

4. Les plus beaux mouillages au départ de Portisco

 

“Le Nord de la Sardaigne regorge de sublimes criques où il est très agréable de mouiller. Certaines sont désertes et on y est mieux que les uns sur les autres à la plage. Les bateaux les plus proches sont à une dizaine de mètres, et c’est donc formidablement calme et reposant, m’explique Léa qui a navigué sur un Bavaria Cruiser 34. L’archipel de la Maddalena regorge de sublimes mouillages qui vous abritent, pour la plupart, de tous les vents et ses fonds sablonneux facilitent l’ancrage. La majorité des mouillages que nous allons vous conseiller viennent de ce parc national marin.

 

Le Lagon du Passo Cecca di Morto

 

Le Lagon du Passo Cecca di Morto est un passage peu profond situé entre trois des îles de La Maddalena : Budelli, Santa Maria et Razzoli. Il s’agit d’un excellent spot de snorkeling puisque l’eau y est translucide et la diversité des fonds marins y est importante. “Il y avait beaucoup de monde, mais comme les bateaux étaient assez éloignés les uns des autres, ce ne fut pas gênant”, me confie Léa qui a navigué sur un Bavaria Cruiser 34. “C’est un délice pour les yeux, nous avons vécu un moment très spécial à ce mouillage. Nous y avons passé la nuit et donc avons eu la chance d’observer à la fois le coucher de soleil, mais aussi le lever du soleil, me rapporte-t-elle. “C’est vraiment the place to be, c’est canonissime”, me confie Thierry qui a navigué sur un Oceanis 51.1.

 

mouette à Passo Cecca di Morto
Nuage de mouettes autour de l’Oceanis 51.1 de Mickaël au Passo Cecca di Morto (photo de Mickaël)

 

Spalmatore di Terra

 

“Le meilleur mouillage de notre croisière fut l’île de Tavolara. Le contraste de relief est canon ! Entre son immense falaise très haute et la sorte de petite lagune de sable, c’est vraiment chouette pour mouiller”, me divulgue Thierry qui a navigué sur un Oceanis 51.1. Cette île n’est pas complètement accessible aux touristes étant donné qu’elle héberge, depuis 1962, une base militaire de l'OTAN.

Au Sud-Ouest de l’île se trouve un autre mouillage surprenant. Il s’agit d’une minuscule presqu’île du nom de Spalmatore di Terra, entièrement faite de calcaire. Fun fact : c’est une micronation autoproclamée reconnue par le roi italien Victor Emmanuel !

Si c’est la vue sur les majestueuses roches de Tavolara qui vous attire, Cala Brandinchi est fait pour vous ! Situé sur la côte en dessous d’Olbia, c’est un mouillage sablonneux et protégé.

 

île de Tavolara en Sardaigne
Vue aérienne imprenable sur la rocheuse Tavolara (photo Adobe Stock)

 

voilier au mouillage de Spalmatore sur l'île de Tavolara
Mouillage à la bouée pour ces voiliers à Spalmatore ! (photo de Bernard)

 

Cala Del Cafaletti

 

Cala Del Cafaletti sur l’île de Spargi est le gros coup de cœur de John, et il en a fait des mouillages ! “Nous n’avons jamais passé la nuit au port, mais toujours dans des mouillages. Nous sommes partis avec trois bateaux avec des amis, on naviguait ensemble et le soir on se retrouvait au mouillage pour admirer les magnifiques couchers de soleil et prendre l’apéritif tous ensemble”, me raconte-t-il. “Le paddle avait son rôle à jouer ! Il était indispensable pour que les enfants aillent d’un bateau à l’autre le soir pour s’amuser ensemble. On est vraiment venus pour profiter des beaux mouillages, on ne naviguait qu’entre 2 h et 3 h par jour.”

“Le mouillage que j’ai préféré est la magnifique crique de Cala Del Cefaletti. Elle n’est pas évidente à trouver et il faut bien manœuvrer, mais une fois installés c'était juste magique : la nature environnante et la couleur de l’eau étaient à couper le souffle !”, m’avoue-t-il. “Il y avait très peu de monde et nous avons même fait une petite marche le long de la plage.”

 

Cala Corsara

 

Au Sud de l’île Spargi, vous pourrez mouiller sur la petite crique paradisiaque de Cala Corsara. Son nom vient du fait qu’elle était un ancien repaire de pirates, peut-être trouverez-vous un trésor caché ! Bien protégée du mistral, elle est parfaitement bien adaptée pour la nuit. Allez-y assez tôt, les quelques bouées installées par le parc sont vite prises d’assaut !

 

voiliers au mouillage de Cala Corsara en Sardaigne
Les bateaux donnent l’impression de voler sur l’eau cristalline de la Cala Corsara ! (photo Adobe Stock)

 

Cala Caprese

 

Cala Caprese est l’endroit rêvé si vous avez des enfants. Située sur l’île de Caprera, elle est facile d’accès et son sable est d’une douceur sans pareille. “C’est une plage très agréable et le lever de soleil y est magnifique !”, me raconte Léa qui a navigué sur un Bavaria Cruiser 34.

 

transats sur la plage de Cala Caprese
Magnifique vue des voiliers depuis les transats aux allures tropicales de la Cala Caprese (photo de Léa)

 

lever de soleil sur Cala Caprese
Léa et son équipage ont eu la chance d’admirer le beau lever de soleil sur la Cala Caprese depuis leur Bavaria Cruiser 34 (photo de Léa)

 

Plage de Rondinara

 

En forme de fer à cheval ou d’un coquillage turquoise, cette plage cachée entre Porto-Vecchio et Bonifacio est l’une des plus célèbres en Corse. Vous serez bien protégés de tous les vents au sein de cette crique, entourée par de grands rochers. “C’est un superbe endroit pour passer la nuit”, m’avoue Léa qui a navigué sur un Bavaria Cruiser 34.

 

voiliers au mouillage de la plage de Rondinara
Deux voiliers au cœur du coquillage de la Playa Rondinara (photo de Léa)

 

Étant donné que le Nord de la Sardaigne regorge d’encore plus de merveilleux mouillages, nous vous avons rédigé un guide des mouillages de Sardaigne.

 

5. Quelles activités pour profiter de la Sardaigne du nord ?

 

“Le rituel du matin, c'était une bonne baignade ! Quel plaisir de se réveiller et de plonger dans une eau à la même température que l’air, environ 25 ºC, me raconte Bernard qui a navigué fin septembre. “Nous nous sommes aussi beaucoup baladés sur les îles dans des sentiers qui offrent des vues magnifiques.”

“On a pas mal fait de plongée et de snorkeling. Pas mal de farniente sur les belles plages aux abords de Portisco, mangé au restaurant et pris des verres en terrasse. Il y avait aussi un camping à un moment donné où on a eu la possibilité de jouer au volleyball et ça aussi c’était très sympa. La Sardaigne du Nord possède une parfaite combinaison de terre et mer. On a beaucoup profité de la voile, mais aussi mouillé pour continuer notre périple sur terre et visiter quelques villes, comme la randonnée sur l’île de la Maddalena”, me confie Léa, cliente Filovent.

“Le soir, on s’arrêtait au mouillage avec d’autres amis et on prenait l’apéritif tous ensemble pendant que les enfants jouaient dans l’eau et faisaient du paddle, me raconte John qui a navigué en août. “Mon fils a tellement adoré le paddle qu’il en a voulu un une fois rentrés à la maison alors qu’on n’habite même pas au bord de la mer, c’est pour dire !”

 

Spritz sur un voilier
Moment de partage entre les plaisanciers, l’apéritif n’est pas à négliger ! (photo de Bernard)

 

paddle en Sardaigne
Le paddle, indispensable pour retrouver les copains ! (photo de John)

 

6. Quels itinéraires suivre pour votre navigation ?

 

“En 7 jours, il est possible de bien naviguer vers l’archipel de la Maddalena, mais je conseillerais plus deux semaines aux plaisanciers pour qu’ils aient bien le temps d’aller également jusqu’au Sud de la Corse et mieux profiter de la Sardaigne”, me confie Antonella Melillo de NSS Charter.

 

Itinéraire d'une semaine emprunté par Bernard - Distance totale parcourue : 79 milles nautiques

  • Jour 1 : Portisco / Cala dei Sardi → Caprera / Porto Palma (15 milles nautiques)
  • Jour 2 : Caprera / Porto Palma → La Maddalena / Citta L.M. (8 milles nautiques)
  • Jour 3 : La Maddalea / Citta L.M. → Cala Santa Maria (7 milles nautiques)
  • Jour 4 : Cala Santa Maria → La Maddalena / Cala Spalmore (5 milles nautiques)
  • Jour 5 : La Maddalena / Cala Spalmore
  • Jour 6 : La Maddalena / Cala Spalmore → l'archipel des Lavezzi → Spargi / Cala Corsara (20 milles nautiques)
  • Jour 7 : Spargi / Cala Corsara → Portisco / Cala dei Sardi (24 milles nautiques)

 

Itinéraire d'une semaine emprunté par Thierry - Distance totale parcourue : 149 milles nautiques

  • Jour 1 : Portisco → Tavolara (14 milles nautiques)
  • Jour 2 : Tavolara → Cala Brandinchi → Poltu Ottiolu (25 milles nautiques)
  • Jour 3 : Poltu Ottiolu → Cala di Volpe → Caprera (49 milles nautiques)
  • Jour 4 : Île de Caprera → Île de la Maddalena (8 milles nautiques)
  • Jour 5 : Île de la Maddalena → Passo Cecca di Morto → Santa Teresa di Gallura (15 milles nautiques)
  • Jour 6 : Santa Teresa di Gallura → Lavezzi → Passo Cecca di Morto (25 milles nautiques)
  • Jour 7 : Passo Cecca di Morto → Portisco (25 milles nautiques)

 

Itinéraire d'une semaine emprunté par Léa - Distance totale parcourue : 109 milles nautiques

  • Jour 1 : Portisco → Cala Caprera (15 milles nautiques)
  • Jour 2 : Cala Caprera → Porto-Vecchio (34 milles nautiques)
  • Jour 3 : Porto-Vecchio → Santa Giulia → Playa Rondinara (18 milles nautiques)
  • Jour 4 : Playa Rondinara → Iles Budelli et Razolli (13 milles nautiques)
  • Jour 5 : Iles Budelli et Razolli → La Maddalena → Le Saline (12 milles nautiques)
  • Jour 6 : Le Saline → Portisco (17 milles nautiques)

 

L’équipe de Filovent vous a personnellement concocté un plaisant itinéraire d’une semaine pour naviguer en Sardaigne.

 

7. Quelles sont les conditions météorologiques ?

 

Moins onéreuse que la Corse, la Sardaigne garantie un dépaysement total dans un décor de film. Son climat méditerranéen parfait rend sa découverte agréable toute l’année. Les étés sont chauds et secs, parfaitement tempérés par la brise marine rafraîchissante.

Victime de sa popularité, elle est devenue très touristique et extrêmement encombrée, particulièrement en juillet et août. Les mois de juin et de septembre sont à privilégier pour la découvrir paisiblement et avec plus de choix de bateaux !

L’archipel jouit de températures toujours hautes, entre 20 ºC et 30 ºC et les averses sont rares d’avril à octobre. Les sorties baignades demeurent possibles tout au long de l’année ! Cette splendide piscine naturelle reste au-dessus de la barre des 20 ºC de juin à octobre, même si elle se rafraîchit un peu en avril.

“Pour profiter pleinement du Nord de la Sardaigne, je conseille aux futurs plaisanciers de plutôt venir naviguer durant la basse saison, à partir de début juin et mi-septembre, me recommande Antonella Melillo de NSS Charter. Un membre du personnel de Cruising Charter confirme ces propos : “Les Italiens ont leurs vacances fin-juillet et août, je recommande donc les mois de juin ou septembre car il y a beaucoup moins de monde et de bateaux avec toujours un temps superbe !”

Parmi les vents méditerranéens, le vent violent Libeccio, venant de l’ouest, souffle toute l’année sur la Sardaigne souvent au-delà de la force 4. En été, il est généralement accompagné d’une météo douce alors qu’à l’inverse, il est accompagné de grosses précipitations en hiver. Les mois d’étés les plus chauds en sont légèrement épargnés. Un autre vent répandu venant du Nord est le Mistral. Ce vent sec vient donner quelques coups violents avec une force supérieure à 7 toute l’année également.

Il est fortement recommandé d’être un excellent skipper pour pouvoir naviguer dans les îles Lavezzi ainsi que dans l’archipel de la Maddalena. Cette région est très dangereuse en raison de la faible profondeur de la mer, des nombreux hauts-fonds et des faibles courants. L’effet Venturi dans le détroit de Bonifacio rend la tâche encore plus difficile même pour les meilleurs marins parmi vous. Prenez donc bien vos précautions et aventurez-vous sagement dans ces eaux cristallines pour ne pas chavirer.

 

Remerciements

Je souhaite remercier Thierry, Léa, John et Bernard pour leurs témoignages qui ont permis de donner de l'authenticité à l'article. Un grand merci également à Antonella et à un membre du personnel de Cruising Charter pour leurs précieux conseils de professionnels.

Les spécialistes qui vous conseillent avec Sérieux, Réactivité et Transparence

François
Scarlett
Brad
Lucie
Carlotta
Stefano

Avis des clients après la réservation du bateau

Ils parlent de nous...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.

Fermer.